Valérie RANDÉ : « Le réseau de l’agence AD’OCC guide et accompagne les entreprises qui veulent innover » le 31 janvier 2019 L’agence AD’OCC organise « Occitanie Innov », les rencontres de l’innovation en Occitanie

, dans le réseau de Sandrine Jullien-Rouquié, Valérie RANDÉ

Le 31 janvier 2019 lors des rencontres de l’innovation Occitanie Innov, La Tribune Toulouse a interviewé Valérie Randé, Directrice opérationnelle déléguée Innovation et Réseaux chez AD’OCC. Interview réalisé dans le cadre de l’édition 2019 de « Occitanie Innov », les rencontres de l’innovation de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée .

Midinnov devient « Occitanie Innov », les rencontres de l’innovation.

Interview de Valérie RANDÉ et Christelle MATHIEU le 31 Janvier 2019


JPEG - 50.1 ko
Boris Georgelin, journaliste de "La Tribune Toulouse". Il est Associé de Veni Vidi Prod, il intervient en tant qu’animateur et chargé de production. © Veni Vidi Prod 2019.

Boris GEORGELIN, journaliste de "La Tribune Toulouse".
Valérie RANDÉ, bonjour. Vous êtes directrice opérationnelle déléguée Innovation et Réseaux chez AD’OCC. Christelle MATHIEU, bonjour. Vous êtes directrice opérationnelle déléguée Entrepreneuriat et Réseaux là encore chez AD’OCC et nous sommes ici comme vous l’entendez au cœur de l’événement Occitanie Innov qui, cela tombe particulièrement bien, est organisé par AD’OCC. En préambule, peut-être Valérie RANDÉ, définir rapidement ce qu’est AD’OCC.


JPEG - 54.3 ko
AD’OCC, est l’agence de développement économique de la Région qui accompagne les entreprises à toutes les étapes de leur développement . Valérie RANDÉ, directrice opérationnelle déléguée Innovation et Réseaux chez AD’OCC.

Valérie RANDÉ
Alors, AD’OCC, c’est l’agence de développement économique de la Région qui a été créée, il y a un an maintenant et qui accompagne les entreprises à toutes les étapes de leur développement, depuis la création, l’implantation en passant par l’innovation, la croissance, l’export et jusqu’à la transmission/reprise. AD’OCC est une structure régionale qui travaille forcément en synergie avec tous les acteurs du développement économique sur les territoires et c’est notamment le cas dans la mission que porte l’agence d’animation des réseaux de compétences en Région.

Boris GEORGELIN
Les réseaux, les réseaux, les réseaux, cela va être finalement le thème de notre échange. Valérie, vous êtes en charge du Réseau Innovation. J’imagine qu’il est important vu l’importance justement et l’impact qu’a l’innovation sur notre Région. Quel est spécifiquement le rôle de ce réseau ?


JPEG - 46.6 ko
« Occitanie Innov », les rencontres de l’innovation. Valérie RANDÉ : Aujourd’hui, c’est la journée du réseau. C’est la journée où tous les membres du réseau sont rassemblés pour accompagner les entreprises de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée .

Valérie RANDÉ
Alors, le rôle de ce réseau, j’ai de la chance, c’est vraiment le jour pour en parler puisqu’aujourd’hui, c’est la journée du réseau. C’est la journée où tous les membres du réseau sont rassemblés pour accompagner les entreprises et leur faciliter le chemin vers l’innovation. Aujourd’hui, tous les membres sont présents. Nous pouvons les retrouver sur le salon. Il y a des compétences technologiques depuis les plateformes des lycées jusqu’aux laboratoires en passant par des centres comme les CRITT et les CRT.

Sont également présents les financeurs parce que l’agence est quand même assez nécessaire quand il s’agit de développer un projet d’innovation. Nous allons retrouver aussi toutes les compétences transverses comme l’Institut de la propriété intellectuelle, l’AFNOR, la CRES sur l’innovation sociale qui vont permettre de sécuriser les projets d’innovation des entreprises. Sont également présents les pôles et clusters, tous les secteurs majeurs de l’économie. Nous retrouvons les consulaires, CCI, Chambres de métiers qui accompagnent les entreprises en proximité sur les territoires qui peuvent les guider et les accompagner vers les projets.

C’est tout un ensemble de compétences, avec bien sûr les chargés de mission experts de l’agence AD’OCC, pas moins de 300 personnes, des hommes, des femmes, 150 organismes.

Boris GEORGELIN
Qui sont là aujourd’hui ?

Valérie RANDÉ
Qui sont présents aujourd’hui et qui peuvent accompagner effectivement un projet d’une entreprise pour, à travers un Prédiag, faire un parcours vers tous les acteurs. Une entreprise qui vient aujourd’hui peut avoir un Prédiag par un chargé de mission.

Boris GEORGELIN
C’est quoi un Prédiag ?

Valérie RANDÉ
Un Prédiag, c’est l’analyse de son projet.

Boris GEORGELIN
Avant de venir au salon, on met en place un prédiagnostic.

Valérie RANDÉ
Voilà. Avant de venir au salon, près de 200 entreprises ont candidaté. Elles ont été consultées par les membres du réseau qui ont réalisé ce Prédiag qui à partir de leur projet ont établi le parcours idéal. L’entreprise peut rencontrer les financeurs susceptibles de financer son projet, différents centres de compétences, des entreprises puisqu’il y en a pas mal qui exposent pour des partenariats, rencontrer l’INPI. C’est un parcours qui en temps normal peut prendre beaucoup de temps pour trouver tous les acteurs. Aujourd’hui, il est facilité puisque sur la journée, tous ces acteurs peuvent être rencontrés par le porteur de projet.

Boris GEORGELIN
Christelle MATHIEU, on vous a confié l’animation du RésO Incubateurs Pépinière +. Il se situe comment par rapport au Réseau Innovation ?


JPEG - 52.5 ko
Christelle MATHIEU, directrice opérationnelle déléguée Entrepreneuriat et Réseaux chez AD’OCC. « RésO Incubateurs Pépinières + » est le réseau des pépinières et des incubateurs d’Occitanie, composé de 42 membres sur tout le territoire. Les incubateurs et des pépinières ont comme mission d’accompagner des porteurs de projets innovants ou à fort potentiel de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée .

Christelle MATHIEU
Alors, nous allons être très clairs, synthétiques. C’est un sous-ensemble en fait, un plus petit réseau composé de 42 membres sur tout le territoire. Les incubateurs et des pépinières ont comme mission d’accompagner des porteurs de projets innovants ou à fort potentiel sur tout le territoire, que ce soit dans deux grands métiers en fait que sont l’accompagnement à la faisabilité et au déploiement de l’activité et aussi à l’hébergement physique dans des bureaux ou des ateliers de ces jeunes entreprises. C’est issu historiquement de deux territoires et de deux réseaux qui existaient déjà, nous ne partons pas de rien, qui se mettent en synergie aujourd’hui. Nous avons une tête de pont qui est animée par AD’OCC.


JPEG - 50.6 ko
Boris Georgelin, journaliste de "La Tribune Toulouse". "Le RésO Incubateurs Pépinières + est issu d’anciens réseaux qui étaient chacun sur Midi-Pyrénées et sur Languedoc-Roussillon. Comment fait-on pour travailler ensemble alors qu’il peut y avoir des différences de fonctionnement, de process, de culture ?"

Boris GEORGELIN
Vous dites qu’aujourd’hui le RésO Incubateurs Pépinières + est issu d’anciens réseaux qui étaient chacun sur Midi-Pyrénées et sur Languedoc-Roussillon. Comment fait-on pour faire des synergies pour travailler ensemble et aller de l’avant alors qu’il peut y avoir des différences de fonctionnement, de process, de culture ?

Christelle MATHIEU
Évidemment, nous avons deux histoires différentes sur les territoires. L’idée, c’était de les faire converger au travers d’échanges. Le RésO est né officiellement en décembre 2018. C’est tout frais. C’est encore un bébé qui ne sait pas marcher, mais les membres se connaissaient déjà. En fait, ils échangent les bonnes pratiques au travers d’ateliers, de séminaires de travail. Cette année, nous avons un grand plan de travail en audit croisé pour justement redéfinir avec tous les membres un référentiel métier qui nous permettra d’élargir le RésO.

Boris GEORGELIN
Moi qui suis de l’extérieur, je vois tous ces réseaux qui s’entremêlent, qui s’entrecroisent, qui ont un but ultime, c’est d’accompagner et de faire gagner du temps. Ce sont des accélérateurs. Si je suis un peu perdu, je me dis que ce sont des réseaux qui sont transversaux, qui sont imbriqués les uns avec les autres. En fait, quelle est la réponse ? C’est : « Ne vous inquiétez pas, quel que soit le point d’entrée, vous aurez une solution ? »

Christelle MATHIEU
Oui. C’est déjà aussi le métier de l’agence de réorienter efficacement.

JPEG - 46.4 ko
Christelle Mathieu, Le métier de l’agence est de réorienter efficacement. Notre plus grande force, c’est que nous faisons bloc de manière à pouvoir répondre à n’importe quelle demande.

Boris GEORGELIN
C’est une gare de triage.

Christelle MATHIEU
Voilà. Nous ne travaillons pas tout seuls en fait. Je pense que la plus grande force de ce qui est en train de se construire, c’est que justement nous faisons bloc de manière à pouvoir répondre à n’importe quelle demande. Nous travaillons avec les consulaires et comme l’a dit Valérie, avec un tas de partenaires, les pôles, les clusters, etc., qui ont tous dans leur spécificité en tout cas la vocation à répondre à n’importe quel porteur d’idée.

Boris GEORGELIN
Quelles sont les demandes les plus urgentes, les plus pressantes, les plus importantes des entreprises, Valérie RANDÉ ?

JPEG - 47.9 ko
Valérie RANDÉ : avoir un réseau qui est connecté, cela permet à l’entreprise dès le départ d’aller vers le bon interlocuteur, et de gagner énormément de temps.

Valérie RANDÉ
Le point d’entrée, c’est souvent de trouver des financements. En fait, le fait de travailler en réseau, d’être accompagné, c’est une façon de sécuriser et de gagner du temps dans les parcours. Effectivement, avoir un réseau qui est connecté et où tous les acteurs connectent leurs compétences, cela permet à l’entreprise dès le départ d’aller vers le bon interlocuteur, comme cela peut être vers le bon financement, et de gagner énormément de temps. D’identifier parfois aussi — et là, c’est le rôle des formations qui sont dispensées par le réseau — des problématiques que l’entreprise n’a pas forcément formalisées dès le départ. Le principe dans l’accompagnement à travers les réseaux, c’est bien de sécuriser tous les projets, de les accélérer, permettre de gagner du temps et de trouver les outils les plus adaptés pour y répondre.

Boris GEORGELIN
Dernière question, le profil type, c’est quoi ? Ce sont des TPE, des PME, des porteurs de projets ? Qui vient vous voir ?

Valérie RANDÉ
Tout public et c’est important aussi que les entreprises sachent parce qu’effectivement il y a un ensemble de compétences très riche en région, un ensemble de dispositifs aussi qui est vaste, qui peut aller de la faisabilité jusqu’à des projets d’innovation très ambitieux. Ce qui est important, c’est que les entreprises sachent que, quel que soit leur taille ou leur secteur d’activité, l’innovation, les outils d’accompagnement et de financement à l’innovation ne sont pas réservés à certains types d’entreprises. On peut être une TPE, travailler dans un métier très traditionnel, on est concerné par l’innovation et on peut être accompagné pour l’innovation.

Boris GEORGELIN
Merci, Mesdames, d’avoir répondu à mes questions.

Publié par Boris Georgelin le 06 février 2019 sur https://www.youtube.com



JPEG - 32.5 ko
Femmes et innovation 16 novembre 2017 Valérie Randé, Directrice générale adjointe AD’OCC -l’agence de développement économique de la région Occitanie Région Occitanie -
http://www.femmes-innovation.com/speaker/rebecca-neff/rande/
Première édition du colloque « Femmes et Innovation » à Toulouse le Jeudi 16 novembre 2017

JPEG - 150.7 ko
Le 31 janvier 2019 lors des rencontres de l’innovation Occitanie Innov, La Tribune Toulouse a interviewé Valérie Randé, Directrice opérationnelle déléguée Innovation et Réseaux de l’agence AD’OCC

JPEG - 19.5 ko
Le 31 janvier 2019 lors des rencontres de l’innovation Occitanie Innov, interview de Christelle Mathieu et de Valérie Randé par La Tribune Toulouse

Pour en savoir plus :

- Valérie Randé Femme de réseau
- Valérie RANDÉ : « Le RDT de Midi-Pyrénées guide et accompagne les entreprises qui veulent innover » le 21 février 2013
- Comment Sacha Loiseau a inventé la biopsie virtuelle
- Medtech, biotech, e-santé : un potentiel français à 40 milliards d’euros dans une étude du 15 novembre 2017
- NovaGray, la start-up récompensée par le prix StartHer le 19 octobre 2017
- Première édition du colloque « Femmes et Innovation » à Toulouse le Jeudi 16 novembre 2017
- Valérie RANDÉ : « Le réseau de l’agence AD’OCC guide et accompagne les entreprises qui veulent innover » le 31 janvier 2019
- Toulouse labellisée Capitale French Tech le 03 avril 2019
- Hygia digitalise le parcours de soin avec un carnet de santé numérique et un fauteuil connecté en juillet 2019