Un fémur cassé qui a guéri est la preuve que quelqu’un a pris le temps de rester aux côtés de celui qui est tombé Nous sommes le meilleur de nous-mêmes lorsque nous servons les autres.

, dans le réseau de Christophe Juppin

Il y a des années, une étudiante a demandé à l’anthropologue Margaret Mead ce qu’elle considérait comme le premier signe de civilisation dans une culture.


Il y a des années, une étudiante a demandé à l’anthropologue Margaret Mead (1901-1978) ce qu’elle considérait comme le premier signe de civilisation dans une culture. L’étudiante s’attendait à ce que Mead parle des hameçons ou de la poterie en argile ou du broyage de pierres.

Mais non. Margaret Mead lui a répondu que le premier signe de civilisation dans une culture ancienne était un fémur (os de la cuisse) qui avait été cassé puis guéri.

Mead expliqua que dans le règne animal, si vous cassez votre patte, vous mourrez. Vous ne pouvez pas fuir le danger, aller boire à la rivière ou chasser de la nourriture. Vous êtes de la viande pour les bêtes rôdantes. Aucun animal ne peut survivre à une patte cassée assez longtemps pour que l’os guérisse.

Un fémur cassé qui a guéri est la preuve que quelqu’un a pris le temps de rester aux côtés de celui qui est tombé, a lié la blessure, a porté la personne en sécurité et l’a veillée jusqu’à son rétablissement. "Aider quelqu’un d’autre à traverser la difficulté c’est le début de la civilisation", a dit Margaret Mead.

"Nous sommes le meilleur de nous-mêmes lorsque nous servons les autres. Soyez civilisés."

source :
Ira Byock, dans son livre « The Best Care Possible » : « une quête de médecin pour transformer les soins à travers la fin de vie » (Avery, 2012)


un processus de réparation naturel, qui prend au minimum trois mois.

Le tibia et le péroné sont les deux os qui constituent la jambe humaine. Le tibia, très épais, porte 90% du poids du corps. Le péroné est plus fin et ne porte que les 10% restants. Sa fonction principale consiste à assurer la stabilité de la cheville. Le tibia est un os particulièrement solide. Si le choc est assez puissant pour le casser, le péroné cède également. Cela explique que l’on observe très souvent une double fracture, du tibia et du péroné. Pour traiter ce type de blessure, la priorité est de stabiliser la fracture afin de permettre la formation d’un cal osseux. Il s’agit d’un processus de réparation naturel, qui prend au minimum trois mois.


Pour en savoir plus :

- Un fémur cassé qui a guéri est la preuve que quelqu’un a pris le temps de rester aux côtés de celui qui est tombé
- « Haute-Marne : de la coutellerie à la MedTech »
- Chaumont-Nogent ou l’innovation orthopédique
- Les pépinière d’entreprises de Haute-Marne vous accueillent à St Dizier, Chaumont et Nogent.
- En Haute-Marne, les forgerons sont devenus prothésistes
- Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » le 06 mars 2019 à 19h à Nogent (52)
- Un outil chirurgical imprimé en 3D en projet en juin 2019 à Charleville