Un centre de médecine nouvelle génération Le cabinet médical fonctionne sur le mode collaboratif.

, dans le réseau de Christophe Juppin

Ouvert à la mi-mai 2020 à Chaumont, en Haute-Marne, route de Neufchâteau, le cabinet Cap santé 52 accueille différents professionnels médicaux. Découverte d’une maison médicale pas comme les autres.


Des murs bleus, des meubles design, quelques plantes vertes : de l’intérieur, Cap Santé 52 offre une atmosphère apaisante bien cachée derrière les murs de pierre de l’austère façade extérieure. Ouverte à la mi-mai 2020, cette maison médicale new-age, occupe l’ancien Relais des Vosges, à Saint-Aignan, route de Neufchâteau, à Chaumont, en Haute-Marne.

Au point de départ, Sixtine Pettini, ostéopathe, Chaumontaise de naissance que le hasard des études a poussée à s’installer dans la Loire, à Saint-Etienne. " Ce n’était pas chez moi, résume-t-elle. Même si j’avais un boulot au top du top, je ne me sentais pas chez moi. Ici, le fait d’être éloigné des grandes villes a des avantages et des inconvénients, mais je vois surtout les avantages. " Alors, elle se lance, et élabore un projet de maison médicale, qui deviendra la SAS familiale Cap Santé 52.

Dans les tuyaux depuis 2018, le projet avance. Les travaux sont réalisés de septembre 2019 à mars 2020, uniquement par des entreprises haut-marnaises, notamment H2m-ingénierie à Brethenay. " Le bâtiment date de 1837, les murs étaient en torchis. Mais tout a été reconstruit de manière à garder l’âme du bâtiment. L’objectif était de créer un lieu pour travailler dans le confort pour les professionnels, avec toutes les normes d’accessibilité pour les patients. "

Une fois les travaux achevés, Sixtine Pettini a pu commencer son métier d’ostéopathe en attendant les autres professionnels.

JPEG - 30.1 ko
Sixtine Pettini, ostéopathe et Anaïs Clausse, infirmière, ont choisi de revenir exercer à Chaumont, en Haute-Marne.

Un esprit collaboratif

Composé de quatre professionnels de santé (deux infirmières, une podologue et un ostéo), le cabinet fonctionne sur le mode collaboratif. " L’idée est de travailler ensemble, explique Sixtine. De connaître les spécialités des autres pour pouvoir conseiller au mieux les patients. " Le rez-de-chaussée peut accueillir jusqu’à sept professions médicales. Gynécologues, sages-femmes, ORL ou encore kiné : plusieurs pistes sont envisagées.

"Nous recherchons, nous faisons des démarches auprès des facultés de médecine ."

Bonne nouvelle pour les Chaumontais : le cabinet est à la recherche de deux généralistes, qui pourraient arriver en 2021. La présence de médecins est un atout pour l’attractivité du territoire. A l’image d’Anaïs Clausse, infirmière, qui a choisi, elle aussi, de revenir en Haute-Marne après ses études. " Je suis Chaumontaise et j’ai fait l’école d’infirmière à Chaumont. Je suis ensuite partie exercer au CHU de Dijon. Et je suis revenue en 2019, à la fin de mon contrat. Je souhaite travailler en Haute-Marne. "

Par ailleurs, les prises de rendez-vous se feront par téléphone mais surtout via Doctolib, une plateforme internet très utilisée mais qui ne connaît pas encore beaucoup de succès à Chaumont. Le but étant d’attirer l’attention des patients et praticiens par ce biais très pratique.

Pratique

Site internet :

https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/chaumont/pettini-sixtine

https://capsante52.com

A consulter également un page Facebook :
https://www.facebook.com/capsante52/

Publié par Oriane Roger le vendredi 31 juillet 2020 dans la voix de la Haute-Marne n‌° 8976 page 5 sur www.lavoixdelahautemarne.fr


Pour en savoir plus :

- « SOS Médecins à la campagne », 8 ème forum des solutionse, à Aignay-le-Duc le 28 février 2020.
- Lutter contre les déserts médicaux : une priorité de la Région Grand Est le 07 décembre 2019
- Un site idéal pour tous les soins le 28 juillet 2020
- Un centre de médecine nouvelle génération le 30 juillet 2020