Covid-19 : Troyes : les entreprises textiles mobilisées pour la fabrication de masques le 23 mars 2020 Le secteur textile se mobilise dans la crise sanitaire que traverse la planète.

, dans le réseau de Christophe Juppin, Sylvia MAUCORT

Il y a les petites mains, les couturières qui ont proposé ici et là sur les réseaux sociaux de fabriquer des masques en tissus mais il y a aussi les grandes entreprises troyennes qui mettent leur savoir-faire à profit. Garçon français (50 000 pièces devraient sortir des lignes de production dans les jours à venir) et Petit Bateau ont annoncé sur leurs réseaux sociaux respectifs être mobilisés pour la production de masques médicaux.



Ils sont très attendus par tous les professionnels de santé, qui ne cessent de lancer des appels sur les réseaux sociaux pour tenter de récupérer du matériel, des infirmiers libéraux mais aussi des structures comme la polyclinique Montier-la-Celle.

Chefs d’entreprise aubois : « Continuez autant que possible ! »

Dans le département, vendredi 20 mars 2020 à 14 h, la Direccte (ex-direction du travail) avait enregistré 136 demandes d’activité partielle, concernant un total de 3 800 salariés.

« Il faut poursuivre toutes les activités essentielles à la Nation », insiste le préfet de l’Aube. Dans le département, vendredi 20 mars 2020 à 14 h, la Direccte (ex-direction du travail) avait enregistré 136 demandes d’activité partielle, concernant un total de 3 800 salariés. « Tous les secteurs sont touchés  », note le préfet. Si certains secteurs, comme la restauration et l’hôtellerie, sont évidemment à l’arrêt, d’autres se sont arrêtés d’eux-mêmes. Et pas toujours à bon escient. «  Si on respecte les consignes de sécurité, on peut travailler », rappelle le préfet, qui appelle les chefs d’entreprise à s’adapter et à faire au mieux. « L’absence de gel hydroalcoolique n’est pas une raison suffisante pour arrêter le travail. J’imagine que dans toute entreprise, on a un lavabo, du savon et des serviettes en papier jetable », insiste-t-il.

Toutes les activités économiques essentielles sont donc invitées à se poursuivre. Cela englobe évidemment le commerce alimentaire, la logistique, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire. Mais aussi les artisans, pour les urgences et les chantiers sans risques, et même les garages. « Demain, on ne peut pas ne plus pouvoir circuler. Et pas seulement les forces de l’ordre, mais aussi les transporteurs, les livreurs  », souligne le préfet. «  Il appartient à l’employeur de déterminer ce qui est essentiel au bon fonctionnement de sa structure. Mais, dans un atelier, si on peut aménager les distances de sécurité et respecter les gestes barrières, il faut continuer  ».

Comme au plus haut niveau de l’État, le préfet redoute que «  l’effet domino » des grandes entreprises qui ont décidé de stopper toute production n’entraîne un arrêt trop brutal de l’économie. « On continue tous à vivre. On fait nos courses, rappelle le préfet. Et aller au travail fait partie des autorisations de déplacement  ».

Éclaircissements à venir

Dans le bâtiment, notamment, la colère monte depuis quelques jours sur cette contradiction entre le devoir de travailler et celle de protéger ses salariés. Vendredi 20 mars 2020, après une réunion avec les représentants de la profession, les ministres ont promis d’éclaircir les règles dans les heures qui viennent.

Publié le 23 mars 2020 sur https://www.lest-eclair.fr/


JPEG - 111.6 ko
Brice Bachon @BriceBachon · 31 mars 2020
Depuis le 24 mars 2020 l’usine historique de @LACOSTE à #Troyes produit et distribue gratuitement 4000 masques par jour, aux commerçants et entreprises de l’agglomération. #Reportage #LeCroco @France3CA

JPEG - 105.1 ko
Idriss J. Aberkane @idrissaberkane · 25 mars 2020
Je vais donc le répéter haut et fort : le masque est au Covid-19 ce que le préservatif est au SIDA. Parce que l’état n’avait pas de capotes, il nous a dit que ça ne servait à rien. C’est CRI-MI-NEL !

Pour en savoir plus :

- Assemblée Générale de BioValley France le 27 juin 2019 à Strasbourg.
- BioValley France renforce son partenariat avec son homologue allemand BIOPRO Baden-Württemberg le 08 juillet 2019 à Strasbourg
- Arounie Tavenet du pôle de compétitivité Biovalley France met ses compétences à disposition du cluster Nogentech le 06 janvier 2020
- 5 choses à savoir sur le covid-19 avec l’expert des virus à Reims le 10 mars 2020
- Face au COVID-19 BioValley France est en recherche active de cahiers des charges pour la confection de masques (chirurgicaux , FFP1 et FFP2) le 16 mars 2020
- Covid-19 : La France en pénurie de masques : aux origines des décisions d’État
- Covid-19 : A Grenoble, chercheurs et industriels s’unissent pour monter une filière de production éphémère depuis le 16 mars 2020
- Covid-19 : Mobilisation du Pôle textile d’Alsace pour produire des masques protecteurs le 17 mars 2020
- Covid-19 : Les Tissages de Charlieu lancent un masque de confinement lavable le 19 mars 2020
- Covid-19 : Dépassés par la pandémie de Covid-19, les hôpitaux alsaciens au bord de la rupture le 19 mars 2020
- Coronavirus. « J’ai été moquée, mais la solution, c’est la réponse maximale », confie Roselyne Bachelot le 20 mars 2020
- Covid-19 : La filière textile vosgienne au secours de la pénurie de masques le 20 mars 2020
- Covid-19 : Petit Bateau s’est associé à d’autres industriels textiles de l’Aube pour la réalisation de masques de protection le 21 mars 2020
- Covid-19 : Opération "Masques" dans le Grand Est le 21 mars 2020.
- Covid-19 : Solidarité de l’Union européenne, de l’Allemagne et de la France, pour soulager les hôpitaux du Grand-Est surchargés de patients COVID19 le 22 mars 2020
- Covid-19 : Troyes : les entreprises textiles mobilisées pour la fabrication de masques le 23 mars 2020
- Covid-19 : Textile, chimie, impression 3D… Comment l’économie alsacienne s’adapte à la crise sanitaire le 23 mars 2020
- Covid-19 : « Au CHU de Nancy, la digue tient » le 23 mars 2020
- Covid-19 : Dépistage du coronavirus : le coup de gueule d’un généticien le 25 mars 2020.
- Covid-19 : Chaîne de solidarité : des makers nordistes impriment en 3D des visières de sécurité pour les soignants le 26 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 30 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- [Covid-19 : Paul de Montclos porte le masque « made in Vosges » le 02 avril 2020->https://poletechno52.fr/Covid-19-Paul-de-Montclos-porte-le-masque-made-in-Vosges.html