Première en France : ablation laser de fibrillation atriale au CHRU de Nancy en juillet 2019 Le laser pour rétablir un rythme cardiaque normal

, dans le réseau de Philippe HENAUX, Victoria Di CARLO

Pour la première fois en France, un patient âgé de 52 ans souffrant de fibrillation atriale a été traité par isolation des veines pulmonaires à l’aide d’un nouveau système à énergie laser, guidé par une caméra vidéo miniature. Cette première a été réalisée en juillet 2019 par le Dr Jean-Marc Sellal du service de Cardiologie du CHRU de Nancy. Trois mois après l’intervention, l’état de santé du patient est jugé satisfaisant par l’équipe. Reconnu au niveau international, le pôle Cardio médico-chirurgical prévoit d’autres interventions mini-invasives de ce type et ambitionne de devenir un centre de référence et de formation à la technique d’ablation laser de la fibrillation atriale.

La fibrillation atriale, trouble du rythme cardiaque le plus fréquent en Europe
Elle se traduit par une contraction rapide et irrégulière des oreillettes. La fibrillation atriale touche environ 1% de la population et plus particulièrement les personnes âgées (4 % après 65 ans et plus de 10 % au-delà de 80 ans). Sans traitement, elle est à l’origine de complications graves comme les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et l’insuffisance cardiaque. La fibrillation atriale représente d’ailleurs la première cause d’AVC en France.

Le laser pour rétablir un rythme cardiaque normal

Lorsque les patients présentent des symptômes invalidants, le traitement de la fibrillation atriale consiste à rétablir un rythme cardiaque normal. Dans un certain nombre de cas, le traitement par médicaments n’est pas efficace. Une intervention invasive peut alors être nécessaire.

Le geste consiste à venir « brûler  » les zones du cœur responsables de ces arythmies (ablation). Dans la majorité des cas, les foyers responsables de ces arythmies sont situés dans les veines pulmonaires. Cette intervention est réalisée en introduisant par la veine fémorale un cathéter que l’on achemine jusqu’à l’oreillette gauche. L’énergie est alors appliquée à l’entrée des veines pulmonaires pour supprimer les zones à l’origine de l’arythmie.

Jusqu’ici, deux types d’énergie étaient disponibles en France. La radiofréquence et la cryoablation. L’énergie laser représente une évolution attendue grâce à la précision de ses lésions guidées par la vue, et au respect des tissus adjacents.

Le CHRU de Nancy parmi les centres leader français en rythmologie

L’établissement hospitalo-universitaire traite un nombre important de patients souffrant de troubles du rythme cardiaque. Ses travaux dans le domaine de l’ablation des fibrillations atriales et des tachycardies ventriculaires font très régulièrement l’objet de publications scientifiques et de communications lors de congrès internationaux.

Le pôle Cardio médico-chirurgical du CHRU fait bénéficier d’une offre de soins cardio-vasculaires complète à la population lorraine et du Grand Est, s’appuyant sur une expertise pluridisciplinaire et un plateau technique de pointe.
« Nous sommes très heureux d’être les premiers à utiliser cette technologie en France, qui se positionne comme une technologie prometteuse en alternative aux approches actuelles. Elle offre la possibilité de contrôler visuellement les zones ablatées pour garantir un meilleur recouvrement, en utilisant une énergie laser, dont la puissance est ajustable selon l’épaisseur des veines  » déclare le Dr Jean-Marc Sellal, cardiologue au CHRU de Nancy.

« L’électrophysiologie est un axe stratégique de développement pour la société MicroPort CRM. Nous nous réjouissions de pouvoir nous appuyer sur l’expertise en rythmologie du CHRU de Nancy pour développer cette nouvelle technologie et en faire un centre de référence et de formation » déclare Hervé Mayer, vice-président ventes France de MicroPort CRM.

A propos de Heartlight

Le système mini-invasif conçu par la société CardioFocus et distribué en France par MicroPort CRM, se compose d’une console HeartLightTM qui gère l’énergie laser du ballon d’ablation ExcaliburTM ainsi que l’affichage de l’image endoscopique.
Grâce à une très grande compliance, le ballon HeartlightTM permet d’épouser la forme de la veine pulmonaire quelque soit son anatomie. L’endoscope permet de déterminer avec précision l’endroit où effectuer la lésion. L’énergie laser focalisée, dont la puissance est ajustable selon l’épaisseur des veines pulmonaires, permet une ablation précise et complète. Outre l’utilisation innovante de l’énergie laser, le système introduit pour la première fois dans ce type de procédure, une image endoscopique qui permet un contrôle visuel en temps réel de l’ablation réalisée. Pour plus d’informations : https://www.cardiofocus.com/heartlight/

JPEG - 61.6 ko
Le système mini-invasif se compose d’une console HeartLight TM qui gère l’énergie laser du ballon d’ablation Excalibur TM. Il est doté d’un affichage de l’image endoscopique. ©MicroPort CRM ©CHRU de Nancy

Publié le 14 octobre 2019 dans http://www.chru-nancy.fr


Pour en savoir plus :

- L’hôpital virtuel de Lorraine : une réalité sur le campus biologie-santé de Nancy-Brabois le 23 janvier 2018
- Nancy : l’Hôpital Virtuel de Lorraine le plus moderne de France présenté le 12 mars 2019.
- Première en France : ablation laser de fibrillation atriale au CHRU de Nancy en juillet 2019
- De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019.