Pixee Medical s’installe à Besançon début septembre 2019 guidage par lunettes connectées destinée à assister les chirurgiens lors de la pose de prothèses de genoux.

, dans le réseau de Céline Bouafia

Pixee Medical, qui vient de s’installer à Besançon début septembre 2019, n’attend plus que le marquage CE, d’ici fin 2019, pour commercialiser sa solution de guidage par lunettes connectées destinée à assister les chirurgiens lors de la pose de prothèses de genoux.

Des lunettes Google, Hololens ou Vuzix, pour positionner au tout petit degré près la prothèse de genou, grâce à une solution logicielle qui guide le chirurgien ? C’est le dispositif intelligent et ultra-prometteur que Sébastien Henry, qui avait déjà créé Onefit Medical, en 2011, à Besançon (Doubs), est revenu lancer dans les locaux de Temis Innovation.

Pixee Medical avait été créée en 2017 à Annecy, pour des raisons pratiques, mais la start-up s’est finalement installée début septembre 2019 au pays des microtechniques où l’ENSMM, l’Université de Franche-Comté et l’ISIFC forment des compétences précieuses pour la conception, l’homologation et la commercialisation de dispositifs médicaux.

« Nous sommes passés de 5 à 15 en un mois en recrutant dans le bassin local  », confirme l’entrepreneur qui, outre le déménagement et ce recrutement intensif, vient aussi de lever 2 millions d’€ auprès du groupe Turenne Capital, Invest PME et CAFC Investissement. Un pool auquel il faut ajouter Alain Tornier, pionnier des prothèses high tech, notamment de l’épaule, qui a lui aussi investi dans Pixee. «  Surtout, il apporte du conseil, puisque nous démarrons justement un projet pour la pose de prothèses d’épaules », confie Sébastien Henry.

La levée de fonds va permettre de lancer la commercialisation, début 2020, de la solution pour la pose de prothèse du genou et de démarrer ces travaux sur la prothèse d’épaule, dont la solution affichera, cette fois, un hologramme. Une chirurgie qui ne concerne encore que 400.000 à 500.000 cas par an dans le monde, « mais 1 sur 47 seulement est réalisé dans une position optimale », poursuit Sébastien Henry.

Pour la prothèse du genou, dont 100.000 sont posées en France chaque année, une sur quatre seulement le serait parfaitement, dans l’alignement optimal, selon lui. Sur ces 100.000, environ 15% sont guidées par des robots, et Pixee compte bien partir à l’assaut des 85% restants par le biais des fabricants de prothèse, très alléchés par la solution. Dès lors qu’elle aura obtenu le marquage CE, attendu avant fin 2019, espère l’équipe bisontine.

La solution Pixee est un dispositif de navigation chirurgicale en réalité augmentée mis au point à partir d’algorithmes propriétaires et s’intégrant à des lunettes connectées. Une solution nourrie d’intelligence artificielle, facile d’utilisation et économique, qui se pose en concurrente des robots de chirurgie, beaucoup plus coûteux, « mais pas meilleurs en qualité », assure Sébastien Henry.

L’idée lui en était venue lors d’une année sabatique prise après avoir vendu Onefit Medical, qui proposait déjà des guides chirurgicaux par imagerie 3D (30 salariés aujourd’hui à Besançon). Elle lui a déjà valu visites et appels de gros acteurs de la prothèse qui seraient prêts à investir dans le projet. A suivre.

JPEG - 141.4 ko
Sébastien Henry, fondateur de Pixee Medical et d’un dispositif de navigation chirurgicale en réalité augmentée. © Traces Ecrites

Publié par Monique Clémens le 16 octobre 2019 dans https://www.tracesecritesnews.fr/

Pour en savoir plus :

- La Franche-Comté se refait une santé dans le médical en octobre 2013
- Innov’Health : nouveau cluster de la santé en Bourgogne Franche-Comté
- Innov’Health, la dynamique Santé du Pôle des Microtechniques
- Médecine du futur : le Grand Besançon rejoint le réseau « French Tech » le 25 juillet 2016
- Propulseur : un nouvel accélérateur d’innovation en Bourgogne-Franche-Comté le 17 avril 2018
- Tour d’horizon des nounous des start-up en Bourgogne-Franche-Comté
- À Dijon, NVH Medicinal prépare la bombe anti-crevaison du système sanguin avec un collagène de synthèse 14 mars 2019
- À Besançon et à Lausanne, Dixi Medical prépare une nouvelle génération d’électrodes pour traiter l’épilepsie
- Pixee Medical s’installe à Besançon début septembre 2019