Opta LP optimise le recours à la télémédecine Un logiciel pour fluidifier les urgences de l’hôpital

, dans le réseau de Alice GILBERT , Améry LAVAIRE, Bruno Dumortier

Optimiser les flux ou la production, c’est le quotidien d’Opta LP. Avec ses logiciels, elle peut optimiser les tournées de ramassage scolaire, prédire les flux de patients et faciliter les plannings des services des urgences.


Un savoir-faire qu’elle a mis à profit durant la crise Covid-19 pour faciliter les recours à la télémédecine dans les Ehpad. «  Un grand nombre d’établissements, un grand nombre de patients, un grand nombre de rendez-vous en télémédecine possibles  », résume Hicham Chehade, président d’Opta LP. « Là, les algorithmes d’Opta LP sont particulièrement pertinents et ils permettent d’optimiser les plannings des médecins en mettant en relation les deux blocs de données ».

JPEG - 42.1 ko
Opta LP optimise le recours à la télémédecine «  Un grand nombre d’établissements, un grand nombre de patients, un grand nombre de rendez-vous en télémédecine possibles  », résume Hicham Chehade, président fondateur d’Opta LP. « Là, les algorithmes d’Opta LP sont particulièrement pertinents et ils permettent d’optimiser les plannings des médecins en mettant en relation les deux blocs de données ».

Un logiciel pour fluidifier les urgences de l’hôpital

Le partenariat noué avec le Centre hospitalier de Troyes a été très étoffé. « Nous avons développé quatre projets avec eux, précise le Pr Lionel Amodeo.Pour mieux fluidifier le service des urgences qui accueille 60 000 patients par an, nous avons conçu un logiciel qui prévoit l’arrivée des patients avec une performance de 92 % en moyenne. Le logiciel, installé depuis 2016, est pérennisé par Opta-LP (la start-up issue du LOSI) qui le développe avec notamment une orientation des patients en fonction de leur état. Nous avons travaillé aussi sur la logistique de distribution et de récupération sur les plateaux-repas, le linge, les médicaments, le matériel… La réduction des attentes est de 75 % et le gain financier de 12 %. Ces études sur trois ans ont donné lieu à des thèses et à des publications scientifiques dans des revues internationales  », ajoute le responsable du LOSI qui a supervisé bien d’autres projets industriels.

Issue de l’UTT, Opta LP emploie aujourd’hui onze personnes. Des embauches étaient prévues mais elles sont différées. Trois salariés sont en chômage partiel. « On a cinq projets en stand-by », observe Hicham Chehade.


JPEG - 325.4 ko
Publié par Bruno Dumortier le 4 mai 2020 dans l’Est Eclair https://abonne.lest-eclair.fr

Publié par Bruno Dumortier le 4 mai 2020 dans l’Est Eclair https://abonne.lest-eclair.fr


JPEG - 89.4 ko
Technopole de l’Aube @TechnopoleAube · 6 mai 2020
"Ma Startup durant le confinement".
Guillaume Jouanne, Florian Bratec, Joris Queudelin et Hicham Chehade @altermaker, @si_sain et @OPTA_LP font le point sur la situation et partagent leur vision du "monde d’après".
Un dossier signé Bruno Dumortier de l’est-éclair @lesteclair

Pour en savoir plus :

- Jean-Michel Halm : « Les porteurs de projet sont toujours enchantés de participer à Plug&Start »
- Rencontre entre @mounir et les #startups #HealthTech le 16 nov 2017
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- Troyes, capitale des start-up du Grand Est le 01 février 2019 à Troyes
- La « Communauté French Tech Troyes » voit le jour le 03 avril 2019
- Comment les chercheurs de l’UTT dopent les PME locales le 03 décembre 2019
- Opta LP optimise le recours à la télémédecine le 04 mai 2020
- Covid-19 : En Meuse : le numérique en suivi des patients le 18 mai 2020