Martin Bouvron : Quai Alpha, un accélérateur de projets digitaux et d’entreprise

, dans le réseau de Martin BOUVRON

Sur tout le territoire, dans le réseau des CCI territoriales et régionales, des experts mettent leurs compétences et leur énergie au service des entreprises et des entrepreneurs. Rencontre avec Martin Bouvron, Digital manager à la CCI des Vosges.


Quel a été votre parcours professionnel ?

JPEG - 23.9 ko
Martin Bouvron : Quai Alpha, un accélérateur de projets digitaux et d’entreprise

Martin Bouvron : J’ai commencé mon parcours dans le sport comme joueur professionnel de rugby dans le Sud-Ouest de la France. J’en ai gardé les valeurs de solidarité, d’esprit d’équipe, d’engagement et la culture du résultat. En parallèle de cette carrière sportive, je m’étais investi dans la gestion de deux établissements ; un bar de nuit et une brasserie associative. C’était la suite logique de ma formation initiale en tourisme. Et comme passionné de nouvelles technologies, j’ai aussi créé des sites internet de contenus, une chaîne YouTube, j’ai aussi été streamer sur la plateforme Twitch et j’ai animé des communautés d’internautes. J’ai dû mettre un terme à ces activités et revenir dans le Grand Est pour des raisons familiales. J’ai intégré la CCI des Vosges en tant que conseiller numérique en 2017 pour y développer à partir de septembre 2018, Quai Alpha, l’incubateur de start-ups et la plate-forme de transformation numérique dont je suis devenu le responsable.

Quelle a été l’origine de la création de Quai Alpha ?

La création de la plate-forme Quai Alpha a été impulsée par la CCI des Vosges mais est ouverte à de nombreux partenaires. Quai Alpha trouve son origine dans les suites d’un rapport de la Scalen, l’agence de développement économique de la région de Nancy Sud Lorraine, qui, en 2017, pointait du doigt les faiblesses numériques du territoire. Il s’agissait, tout d’abord, de revoir complètement l’organisation et le fonctionnement du Centre d’affaires qui avait été créé en 2011 pour fédérer des services d’appui de la CCI et l’offre de ses partenaires aux porteurs de projet. Le Centre d’affaires avait obtenu, en 2016, le label Lorntech, déclinaison régionale de la French Tech. Mais il avait besoin d’être relancé… Quai Alpha a donc été créé pour dynamiser un écosystème local impliquant les acteurs du numérique, de l’innovation et des experts de l’entreprise au bénéfice des PME de la région.

Comme une business unit

Et avec quels objectifs ?

Quai Alpha a pour mission première de favoriser l’émergence et la réussite des projets de création ou de développement d’entreprises comportant une dimension innovante et/ou numérique. Elle a également pour vocation d’accompagner la transformation numérique des entreprises du territoire vosgien. Pour y parvenir, notre plate-forme fonctionne comme une business unit et est ouverte en continu. Nous travaillons en mode agile en sollicitant l’expertise là où elle se trouve : à la CCI des Vosges avec ses conseillers à l’export, en financement ou en ressources humaines notamment, ou auprès des prestataires privés comme des agences de communication, des graphistes ou des développeurs informatiques. Si l’on voulait résumer en trois mots l’activité de notre plate-forme et incubateur, je dirais : le numérique, l’innovation et l’entrepreneuriat.

Quai Alpha a-t-elle aussi une ambition territoriale ?

Effectivement, nous voulons aussi contribuer à l’amélioration de l’attractivité du territoire en agissant sur deux axes : attirer des entreprises dans notre département et inciter les jeunes du territoire à se former et à travailler dans les Vosges. C’est d’ailleurs le sens de l’action de la CCI des Vosges qui gère une antenne du Pôle Etudiant Entrepreneuriat de Lorraine pour soutenir les projets de création d’entreprises innovantes d’étudiants. Dans cette même logique, nous allons créer une école du numérique pour former des bac+5 en informatique qui seront les futurs collaborateurs des start-ups que nous incubons.

Dans notre rôle d’animateur territorial, nous organisons chaque année une soixantaine d’événements : des petits-déjeuners, des conférences, des ateliers, des afterworks ou des hackathons… Nous cherchons ainsi à faire vivre l’écosystème digital du territoire sur lequel nous nous appuyons pour impulser le mouvement de transformation numérique des entreprises vosgiennes.

Apporteur d’affaires

Comment fonctionne votre incubateur ?

Deux fois par an, on lance des appels à projet : l’un classique avec recrutement sur dossier, généralement sur le tourisme, point fort de notre territoire et axe de développement de notre incubateur, et l’autre, dans le cadre d’un concours sur un thème comme la « silver économie » ou « la revitalisation des centres-villes », organisé lors d’un start-up week-end. Une fois les projets sélectionnés, nous vérifions d’abord s’ils sont viables économiquement, en s’assurant de la qualité du modèle économique, s’ils sont techniquement faisables – surtout pour les projets à forte dimension technologique – avant d’évaluer le coût et les gains potentiels du produit ou service. Nous terminons par l’identification du marché pour la solution proposée.

Une vingtaine de start-ups créées

Ce premier travail de vérification de la fiabilité de la démarche est mené en collectif, sur trois mois, et à l’aide du dispositif « 5 jours pour entreprendre ». Cette période est aussi l’occasion pour les porteurs de projet de rencontrer des experts comme des laboratoires de recherche, des fonds d’investissement, des avocats, des banquiers ou des experts comptables, tous partenaires de l’incubateur. On s’efforce ainsi de déconstruire et de décortiquer leur projet pour le renforcer. Au terme de ces trois mois, ils passent devant un jury qui peut leur accorder une subvention. Ils enchaînent ensuite, pour un ou deux ans maximum, par un accompagnement personnalisé leur permettant de bénéficier des conseils d’un chargé d’affaires référent et de créateurs d’entreprise passés par l’incubateur. L’accompagnement est aussi plus ciblé sous la forme par exemple de formations ou de prestations fournies par la CCI des Vosges comme l’aide au recrutement de leur premier salarié ou de recherche de financements. Au bout du compte, l’incubateur joue le rôle d’accélérateur du business pour transformer des porteurs de projet en entrepreneurs ! Les cinq appels à projet menés jusqu’à maintenant ont ainsi fait émerger une vingtaine de start-ups dans les domaines principaux du tourisme, de l’image, de l’électronique et de l’habitat, pour une quarantaine de participants.

Quels profils recherchez-vous ?

Notre objectif est clair : faire émerger des champions ! On cherche donc à identifier des startups ayant une forte valeur ajoutée sur un marché à risque ou innovant avec un fort potentiel de croissance. Comme dans un centre de formation d’un club de rugby, on recrute des promos sur une idée ou un prototype. Mais plus que la qualité des projets, c’est surtout la personnalité et la vision du futur entrepreneur qui compte. Avec un intérêt tout particulier pour ceux n’ont plus rien à perdre et tout à gagner et ceux qui ont connu des épreuves de vie et qui veulent s’en sortir.

Quai Alpha a aussi été reconnue par l’Union Européenne ?

Nous avons reçu en juin 2020 le label DIH, pour « Digital Innovation Hub – Fully Operational », décerné par la Commission européenne, rejoignant, ainsi, un réseau de 80 structures réparties sur tout le continent. Nous sommes la seule structure du Grand Est à bénéficier de cette reconnaissance qui nous permet d’avoir un droit de tirage préférentiel, et donc des financements pour les entreprises incubées chez nous, sur des programmes européens comme Horizon 2020 visant au développement de l’innovation dans l’UE. Nous avons ainsi pu faire venir dans les Vosges des chercheurs internationaux qui nous apporte leurs connaissances et expertise. De ce fait, nous sommes mieux armés pour mener à bien du management de projets innovants et créer de la valeur sur notre territoire.

Quai Alpha : Méta-agence et apporteur d’affaires

Nous sommes sollicités sur des besoins très variés : l’amélioration du référencement, la présence sur les réseaux sociaux, le développement d’applications mobiles ou la refonte de sites internet. Pour y répondre, nous utilisons l’outil du réseau des CCI, Digipilote, et nous nous appuyons sur la centaine de prestataires privés et spécialisés, partenaires de notre tiers lieu. Quai Alpha joue un rôle d’assistance à la maîtrise d’ouvrage vis-à-vis des entreprises. Nous agissons comme une sorte de méta-agence qui établit le cahier des charges et suit le projet jusqu’à sa concrétisation. Ce mode de fonctionnement a une double vertu. Nous pouvons intervenir avec une grande agilité car nous sommes une petite équipe, avons des frais de structure très faibles et nos intervenants ont une forte réactivité. Et, en même temps, nous pouvons offrir une réassurance aux entreprises en raison de notre qualité de tiers de confiance public. Finalement, tout le monde y gagne : nous sommes un apporteur d’affaires pour nos prestataires, en nous rémunérant comme tel, et nous assurons la qualité de la prestation pour l’entreprise clientèle en suivant le projet de A à Z.

Publié par Martin Bouvron le 20 novembre 2020 sur https://www.cci.fr/


JPEG - 93.9 ko
CCI France @ccifrance
Parole d’expert #CCI] Martin Bouvron est Digital manager à la @cci88. Il revient sur la création de @quaialpha, impulsée par la #CCI pour favoriser l’émergence de projets d’entreprises comportant une dimension innovante et/ou #numérique
https://www.cci.fr/web/presse/actualite-fiche/-/asset_publisher/9FDf/content/quai-alpha

Pour en savoir plus :

- LORnTech : Axelle Lemaire et Christian Eckert le 9 octobre 2015 à TCRM-Blida bâtiment Totem de Metz
- LORnTECH Philippe Hénaux : Conjuguer le présent au futur...
- LORnTECH : Le numérique lorrain cherche encore ses « Licornes » en juin 2016
- 11 novembre 2016, Le Paddock , bâtiment totem à Nancy, exemple à suivre
- Depuis juin 2017, Victoria Di Carlo est responsable de la communication LORnTECH
- LORnTECH : Bienvenue au QUAI ALPHA le 26 juin 2018 !
- Lorraine et Alsace créent la capitale “French tech East”le 03 avril 2019
- La French tech East labellisée Capitale French Tech le 03 avril 2019
- La French Tech East obtient le label « capitale » le 03 avril 2019
- L’association Lorntech et le Sillon Lorrain ont accueilli la première promotion French Tech Tremplin le 11 décembre 2019
- Le Quai Alpha, 1ère structure labellisée « Digital Innovation Hub – Fully Operational » du Grand-Est ! le 17 juin 2020
- Neuf nouvelles start-ups posent leurs valises au Quai Alpha à Epinal le 6 juillet 2020
- Martin Bouvron : Quai Alpha, un accélérateur de projets digitaux et d’entreprise le 20 novembre 2020