Marle, un exemple unique de sous-traitance orthopédique pour DeviceMed


Si le groupe Marle n’a pas pour habitude de faire parler de lui dans la presse, il mérite pourtant qu’on s’attarde sur son évolution. Car ce sous-traitant orthopédique ne manque pas de dynamisme : élargissement du domaine d’activité, du territoire géographique, investissement en équipements, autant de chantiers rondement menés sous la houlette du président du groupe : Antonio Gil.
Device Med consacre dans son numéro de septembre-octobre 2013 trois pages à un entretien avec Antonio Gil, Président Directeur Général de Marle.


Dans l’interview, Antonio Gil, Président de Marle, retrace les principales étapes constitutives de Marle. Il y explique comment la stratégie d’intégration par acquisition des savoir-faire en fonderie, usinage, polissage et revêtement et la politique d’investissement en hommes et équipements a permis à Marle de se hisser au 3ème rang des sous-traitants de l’orthopédie.

Device Med est un magazine professionnel de référence, qui fournit aux fabricants d’équipements médicaux une information très ciblée sur les composants OEM, les produits semi-finis, les matériaux, les équipements de production ainsi que les prestations de sous-traitance. Il consacre dans son numéro de septembre-octobre 2013 trois pages à un entretien avec Antonio Gil, Président Directeur Général de Marle.

Lorsqu’il est nommé Président du Groupe Marle en avril 2011, Antonio Gil, qui en assure la direction commerciale depuis 1993, poursuit trois grands objectifs :
- intégrer la fabrication d’implants de genou,
- positionner l’entreprise comme un fournisseur d’implants en prestation complète (forgés ou coulés, usinés, revêtus et conditionnés) et
- implanter une filiale aux Etats-Unis.

Pour mener à bien les deux premiers projets, il pilote d’abord l’intégration de la société SEEP au sein du groupe en septembre 2011 pour les activités de finition et d’emballage, puis, en décembre de la même année, le rachat de la fonderie ATS et de Sferic pour les opérations de rectification. Le polissage continuera à être assuré par la société HMP qui a déjà rejoint le groupe en 2001.

Réorganiser pour rationaliser

Mais le processus de restructuration du groupe ne se limite pas à la production. Antonio Gil, qui travaillait jusqu’à présent essentiellement interne à l’entreprise ainsi qu’un département d’administration des ventes. Face au niveau croissant des exigences de ses clients en matière de validation et de qualité et à l’augmentation de leurs contraintes réglementaires, il choisit également de reconstituer son équipe qualité.

GIF - 78.2 ko
Illustration : Marle est le seul sous-traitant proposant à la fois des prestations de forgeage, de fonderie, d’usinage, de rectification, de polissage, de finition, de revêtement, de marquage et de conditionnement.

Répartition de l’activité dans les différentes entités du groupe

- MARLE : forgeage de tiges de hanche, cotyles, épaules, plaques et râpas,

- ATS : fonderie d’implants de genoux, plateaux tibiaux, épaules, chevilles et cotyles de hanches

- SFERIC : rectification d’implants de genou, râpes et râchis

- SEEP : usinage, revêtement (en cours de validation) et conditionnement

- HMP : polissage


Publié par Guillaume Bregeras septembre-octobre 2013 dans Device Med


Device Med - numéro de septembre-octobre 2013

PDF - 9.1 Mo

Pour en savoir plus :

- Bernard Marle, forgeron de la prothèse médicale
- Marle, un exemple unique de sous-traitance orthopédique pour DeviceMed
- Marle a racheté fin juillet 2017 la société suisse SMB Médical.
- Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- Le cluster Nogentech
- La course à la réglementation européenne lancée pour les fabricants de dispositifs médicaux