Lutter contre les déserts médicaux : une priorité de la Région Grand Est le 07 décembre 2019 une dynamique très volontariste de santé locale pour la Région Grand Est

, dans le réseau de Elisabeth Lecq, Guillaume Hert

La santé publique ne fait pas partie des compétences obligatoires de la Région. Mais la Région Grand Est a fait le choix de s’y engager, d’une façon volontariste. Chaque année, elle y consacre plus de 110 millions d’euros, pour financer les formations sanitaires et sociales, attribuer des bourses aux internes en médecine générale (522 en trois ans !), contribuer à la construction de maisons de santé pluridisciplinaire (48 existent déjà) ou participer aux 23 contrats locaux de santé dans lesquels elle est partie prenante.

La ruralité n’est pas une fatalité. Construisons la médecine de demain au plus près des territoires.

Jean Rottner, Président chez Région Grand Est, affirme : « En 2020, nous faisons le choix d’aller plus loin encore, en affirmant l’égal accès aux soins et la lutte contre la désertification médicale comme de grandes priorités régionales.

Je suis intimement convaincu que notre pays doit opérer une véritable révolution médicale. Elle est inéluctable. Cette révolution ne tombera pas du ciel : elle se produira dans les territoires, pour les territoires et avec les territoires.
J’en veux pour preuve la dynamique de santé locale qui s’affirme actuellement, en Moselle, dans le Pays de Bitche. Dans ce territoire rural, lourdement affecté par la pénurie de professionnels de santé, la médecine de demain est en train de s’inventer et d’avancer
. »

Le 7 décembre 2019, à Bitche, la Région Grand Est et la Communauté de Communes du Pays de Bitche ont organisé une journée de présentation des solutions innovantes en matière d’e-santé. Les professionnels ont pu y découvrir des outils numériques qui permettent de prévenir la dénutrition à domicile, de rompre l’isolement des malades, d’améliorer le suivi des patients placés sous thérapies lourdes ou souffrant de pathologies chroniques, de mieux accompagner les aidants ou encore d’assurer une meilleure coordination des acteurs de santé.

Cette journée a surtout permis d’impulser une dynamique très volontariste de santé locale, qui devrait aboutir, courant 2020, à un nouveau Contrat local de santé, qui fédérera la Région Grand Est, l’Agence Régionale de Santé, la Banque des Territoires et la Communauté de Communes du Pays de Bitche. Le projet consiste essentiellement à lutter contre la désertification médicale, en mobilisant toutes les ressources que nous offre la médecine de demain.

Le Pays de Bitche se place ainsi à l’avant-garde des futures politiques d’e-santé que la Région aura à déployer sur l’ensemble de son territoire pour faire reculer les déserts médicaux. C’est un laboratoire grandeur nature, où la médecine est appelée à se réinventer en profondeur, par l’innovation, le numérique et l’expérimentation locale, au service des patients, de leur prise en charge, de leur suivi et de leur accompagnement.

Le déploiement du THD sur l’ensemble du territoire régional montre ici sa pertinence et son utilité : il va notamment permettre à l’e-santé de connaître un développement sans précédent. Nous avons choisi d’accompagner ce grand mouvement, où se dessine la santé de demain. Nous assumons ce choix, car si l’accès aux soins est un enjeu essentiel pour chaque citoyen, c’est un levier primordial pour l’équilibre, le développement et l’avenir de nos territoires.

Publié par Jean Rottner, Président chez Région Grand Est, le 17 décembre 2019 https://www.linkedin.com/


Pour en savoir plus :

- À Dijon, NVH Medicinal prépare la bombe anti-crevaison du système sanguin avec un collagène de synthèse 14 mars 2019
- A Dijon, NanoDiag suit le cancer à la trace le 09 avril 2019
- Dijon : la chimiothérapie par aérosol, un nouvel espoir pour les malades du cancer le 12 juin 2019
- Lutter contre les déserts médicaux : une priorité de la Région Grand Est le 07 décembre 2019
- « SOS Médecins à la campagne », 8 ème forum des solutionse, à Aignay-le-Duc le 28 février 2020.
- Le laboratoire Crossject dijonnais rend plus efficaces deux de ses médicaments auto-injectables sans aiguille le 30 mars 2020
- La Région Grand Est sur le terrain de la santé en Haute-Marne à Langres le 13 octobre 2020
- Covid-19 : La bonne santé des entreprises du médical le 07 octobre 2020
- Guillaume Koch, le nouveau directeur des hôpitaux Sud Haute-Marne mise beaucoup sur l’alliance avec le CHU de Dijon le 16 janvier 2021
- Un Ségur de la santé pour le centre et le sud Haute-Marne le 07 avril 2021