Lutter contre les déserts médicaux : une priorité de la Région Grand Est le 07 décembre 2019 une dynamique très volontariste de santé locale pour la Région Grand Est

, dans le réseau de Christophe Juppin

La santé publique ne fait pas partie des compétences obligatoires de la Région. Mais la Région Grand Est a fait le choix de s’y engager, d’une façon volontariste. Chaque année, elle y consacre plus de 110 millions d’euros, pour financer les formations sanitaires et sociales, attribuer des bourses aux internes en médecine générale (522 en trois ans !), contribuer à la construction de maisons de santé pluridisciplinaire (48 existent déjà) ou participer aux 23 contrats locaux de santé dans lesquels elle est partie prenante.

La ruralité n’est pas une fatalité. Construisons la médecine de demain au plus près des territoires.

Jean Rottner, Président chez Région Grand Est, affirme : « En 2020, nous faisons le choix d’aller plus loin encore, en affirmant l’égal accès aux soins et la lutte contre la désertification médicale comme de grandes priorités régionales.

Je suis intimement convaincu que notre pays doit opérer une véritable révolution médicale. Elle est inéluctable. Cette révolution ne tombera pas du ciel : elle se produira dans les territoires, pour les territoires et avec les territoires.
J’en veux pour preuve la dynamique de santé locale qui s’affirme actuellement, en Moselle, dans le Pays de Bitche. Dans ce territoire rural, lourdement affecté par la pénurie de professionnels de santé, la médecine de demain est en train de s’inventer et d’avancer
. »

Le 7 décembre 2019, à Bitche, la Région Grand Est et la Communauté de Communes du Pays de Bitche ont organisé une journée de présentation des solutions innovantes en matière d’e-santé. Les professionnels ont pu y découvrir des outils numériques qui permettent de prévenir la dénutrition à domicile, de rompre l’isolement des malades, d’améliorer le suivi des patients placés sous thérapies lourdes ou souffrant de pathologies chroniques, de mieux accompagner les aidants ou encore d’assurer une meilleure coordination des acteurs de santé.

Cette journée a surtout permis d’impulser une dynamique très volontariste de santé locale, qui devrait aboutir, courant 2020, à un nouveau Contrat local de santé, qui fédérera la Région Grand Est, l’Agence Régionale de Santé, la Banque des Territoires et la Communauté de Communes du Pays de Bitche. Le projet consiste essentiellement à lutter contre la désertification médicale, en mobilisant toutes les ressources que nous offre la médecine de demain.

Le Pays de Bitche se place ainsi à l’avant-garde des futures politiques d’e-santé que la Région aura à déployer sur l’ensemble de son territoire pour faire reculer les déserts médicaux. C’est un laboratoire grandeur nature, où la médecine est appelée à se réinventer en profondeur, par l’innovation, le numérique et l’expérimentation locale, au service des patients, de leur prise en charge, de leur suivi et de leur accompagnement.

Le déploiement du THD sur l’ensemble du territoire régional montre ici sa pertinence et son utilité : il va notamment permettre à l’e-santé de connaître un développement sans précédent. Nous avons choisi d’accompagner ce grand mouvement, où se dessine la santé de demain. Nous assumons ce choix, car si l’accès aux soins est un enjeu essentiel pour chaque citoyen, c’est un levier primordial pour l’équilibre, le développement et l’avenir de nos territoires.

Publié par Jean Rottner, Président chez Région Grand Est, le 17 décembre 2019 https://www.linkedin.com/


Pour en savoir plus :

- Jean-Michel Halm : « Les porteurs de projet sont toujours enchantés de participer à Plug&Start »
- 16 startups françaises qui dessinent le futur de notre santé en 2017
- Ces dix entrepreneurs français qui dominent la santé mondiale en 2018
- Rencontre entre @mounir et les #startups #HealthTech le 16 nov 2017
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- French Tech, phase 2 : les grandes ambitions de Mounir Mahjoubi d’ici à 2022 annoncé le 25 mai 2018 à Paris
- La Région Grand Est accompagne 5 startups innovantes du médical au CES Las Vegas du 8 au 11 janvier 2019
- "J’ai lancé ma startup de dispositifs au service de ma passion : l’équitation".
- La réalité virtuelle, le nouvel antidouleur.
- Hypno VR : l’hypnose médicale en réalité virtuelle comme alternative à l’anesthésie.
- Emeline Hahn marque l’essai pour Fizimed en Janvier 2018.
- Hearfit, le fauteuil qui rééduque vos oreilles est aubois.
- Wizzvet lève 835 000 euros en juin 2016 pour devenir leader européen de la formation en ligne des vétérinaires.
- Émeline Hahn, startupeuse de haut niveau.
- Troyes, capitale des start-up du Grand Est le 01 février 2019 à Troyes
- Le high-tech aux petits soins pour la santé.
- Troyes, capitale des start-up du Grand Est le 01 février 2019 à Troyes
- Le high-tech aux petits soins pour la santé.
- Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley
- Basé à Illkirch, BioValley France est labellisé pôle de compétitivité le 06 février 2019 pour la période 2019-2022
- La « Communauté French Tech Troyes » voit le jour le 03 avril 2019
- Visible Patient lève 11,3 millions d’euros le 16 mai 2019
- Les startups médicales de Strasbourg lèvent 13, 3 millions au mois de mai 2019 !
- Appel à candidatures de l’Accélérateur Scal’E-nov – Promo#2 du 29 août au 29 septembre 2019
- HypnoVR prend part au G7 du 24 au 26 août 2019 à Biarritz
- HypnoVR annonce la signature d’un accord avec le Groupe Vivalto Santé le 07 novembre 2019.
- Pierre Fabre Oral Care et HypnoVR annoncent la signature d’un partenariat pour un dispositif qui diminue l’anxiété pendant les soins dentaires le 27 novembre 2019 à Paris.
- « SOS Médecins à la campagne », 8 ème forum des solutionse, à Aignay-le-Duc le 28 février 2020.
- Lutter contre les déserts médicaux : une priorité de la Région Grand Est le 07 décembre 2019