Le groupe pharmaceutique Octapharma investit 120 millions d’euros en Alsace Octapharma veut doubler sa capacité de production d’immunoglobuline de deuxième génération.

, dans le réseau de Guillaume Facchi

Octapharma injecte 120 millions d’euros dans son usine alsacienne qui fabrique des médicaments à partir de plasma sanguin et qui prévoit de doubler la production locale d’immunoglobuline d’ici cinq ans, investit 120 millions d’euros dans l’extension de son usine à Lingolsheim et de son site de stockage voisin au parc des Tanneries.

Histoire

Située à Lingolsheim, près de Strasbourg, l’usine appartenait à Aventis avant d’être acquise par Octapharma® en avril 1999. En moins d’un an, l’usine a été intégrée dans les opérations du Groupe par transfert de technologie pour produire le FVIII, les immunoglobulines et l’albumine à partir des pâtes de plasma provenant de Vienne. Plus tard, le site de Lingolsheim a commencé le fractionnement du plasma pour produire le Facteur IX (FIX) et octaplex®.

JPEG - 56.4 ko
Située près de Strasbourg, l’usine a été acquise par Octapharma® en avril 1999.

Octapharma® a confié à l’usine de Lingolsheim la responsabilité de produire une nouvelle génération d’immunoglobulines. Ce défi sera également l’opportunité pour ce site d’obtenir son premier agrément de la FDA.

Alors que le site comptait 80 employés avant le rachat par Octapharma®, ils sont aujourd’hui 689.

Activités sur place :
Fractionnement/purification ; production pharmaceutique ; stockage

Une production de médicaments issus du plasma pour le monde entier

Octapharma est l’un des principaux fabricants de médicaments à base de protéines humaines dans le monde. L’entreprise est spécialisée dans 3 domaines thérapeutiques très spécifiques :
- l’hématologie : pour traiter les troubles de coagulation notamment chez les patients hémophiles.
- les soins intensifs et la médecine d’urgence : pour stabiliser la circulation sanguine, restaurer la coagulation et prévenir les commotions (brûlures, blessures, etc…)
- l’immunothérapie : pour traiter les troubles immunitaires tels que le déficit primaire en Immunoglobulines et l’incompatibilité rhésus entre mère et enfant pendant la grossesse.

Le plasma humain utilisé pour fabriquer les produits est collecté dans 99 centres. Le plasma subit plusieurs opérations de fractionnement et de purification afin d’en extraire les molécules utiles aux traitements pour les patients.
Les produits sont préparés sous formes de solutions liquides ou lyophilisées puis envoyés vers deux autres sites en Europe qui assurent l’inspection visuelle, le conditionnement secondaire et la distribution. L’entreprise alsacienne produit ses médicaments pour 115 pays à travers le monde et contribue à hauteur de 20 % aux objectifs de production du groupe Octapharma.

Octapharma a obtenu en 2016 les autorisations pour les marchés européens et canadiens pour son immunoglobuline Panzyga destiné à l’immunothérapie. Depuis 2018, la Food and Drug Administration, a donné son accord pour la distribution de la solution d’immunoglobuline d’Octapharma aux Etats-Unis. Cet agrément constitue une reconnaissance importante pour le site alsacien.

un programme d’investissements

Depuis la Suisse, le groupe a choisi Lingolsheim pour doubler les capacités de production d’une immunoglobuline de deuxième génération, qui cible le marché américain.

Le groupe suisse Octapharma, l’un des principaux fabricants mondiaux de médicaments à base de protéines humaines, déploie un programme d’investissements pour permettre à ses sites européens de satisfaire la demande d’immunoglobuline.

L’usine de Lingolsheim (Bas-Rhin) en profite, avec 85 millions d’euros d’investissements d’ici à 2024 pour doubler sa capacité de production, de 5,5 à 12 tonnes par an. Son unité de stockage sera étendue de 2 300 à 5 800 m2. "Ces investissements font suite à un précédent programme de 80 millions d’euros depuis 2014", rappelle Fanny Chauvel, la directrice du site, passé de 350 à 689 salariés depuis 2011.

L’enjeu est de répondre à la demande d’une nouvelle génération d’immunoglobuline. Ces produits sont utilisés en hématologie, en soins intensifs et en médecine d’urgence et en immunothérapie. Le plasma humain en est la matière première de base.


Publié Lucie Dupin, le 19 septembre 2019 dans
https://www.lejournaldesentreprises.com


Pour en savoir plus :

- Alsace et Lorraine main dans la main le 11 février 2019 pour décrocher le sésame "Capitale French Tech"
- La société strasbourgeoise Axilum Robotics à l’assaut du marché américain avec son robot qui traite la dépression
- Clara, le robot autonome qui trace sa route dans le milieu médical troyen
- Des chercheurs strasbourgeois à l’origine d’un atlas du foie le 19 juillet 2019
- A Strasbourg, Domain Therapeutics veut lever 30 millions d’euros et essaime des start-up pour l’industrie pharmaceutique le 11 septembre 2019
- Le groupe pharmaceutique Octapharma investit 120 millions d’euros en Alsace