Le PassCare accélère le 13 février 2019 à Reims InnovHealth déploie PassCare, son passeport de santé connecté

, dans le réseau de Louis-Frédéric DOYEZ, Philippe DEMOOR

InnovHealth multiplie les partenariats, recrute, veut lever 5 millions d’euros et vise la bourse. La start-up rémoise mène un nouveau tour de table pour accélérer la commercialisation de son PassCare en France et à l’international. PassCare concrétise ses ambitions et voit grand.

A Reims, la start-upInnovHealth accélère la commercialisation de son PassCare, une carte connectée regroupant les données de santé. Avec ce système, le patient peut, où qu’il se trouve dans le monde, accéder à l’historique de son parcours de soins. Les praticiens peuvent s’y connecter et y ajouter des informations. « Dans notre système, les informations sont décentralisées, ce qui évite les problèmes de piratage de l’information », précise Adnan El Bakri, chirurgien au CHU de Reims et fondateur d’InnovHealth.

Avec 20 000 euros de chiffre d’affaires en 2018, le PassCare n’en est encore qu’à ses débuts, mais la société rémoise compte bien accélérer dans le déploiement de son passeport numérique regroupant les données médicales qui permet au patient de « prendre le contrôle » de ses données (profil d’urgence, vaccins, parcours de soins, mesures, allergies, ordonnances, antécédents, examens...). «  Depuis fin 2018, nous avons quitté l’espace start-up du Village by CA (Bezannes) pour y occuper des bureaux de 250 m2. Nous ne sommes plus une start-up mais une jeune entreprise », revendique son pdg, Adnan El Bakri.

Il appuie ses dires sur les tests réalisés auprès de 3 000 assurés rémois du groupe Helium, un partenaire historique qui prévoit de déployer quelque 200 000 cartes en France. Partenaire technologique en apportant une solution de télémédecine, le groupe Alcatel Lucent annonce lui sa volonté de fournir le PassCare à ses 3 000 salariés dans le monde. « La télémédecine répond à un double challenge avec la longévité dans les pays développés et le manque de médécins dans les pays émergents », estime Moussa Zaghdoud, vice-président du groupe. L’entreprise rémoise MK Energies va aussi figurer parmi ses clients en donnant la carte à ses salariés, tout comme l’association France AVC, le groupe L’Oréal pour les clients de ses stations thermales, un groupement de 170 pharmacies, etc. « Nous devrions bientôt compter 254 000 ouvertures de cartes », assure Adnan El Bakri qui ajoute que le groupe de cybersécurité Telis est aussi entré au capital de sa société.

Une nouvelle levée de fonds puis l’introduction en bourse ?

De quoi l’aider à préparer d’ailleurs une nouvelle levée de fonds où le ticket minimum va passer à 100 000 € contre 10 000€ lors de l’amorçage : « Nous avons besoin de 5 M€ pour nous développer dans toute la France, à l’international et poursuivre notre R&D ». S’il atteint ce montant, il envisage d’atteindre 1 million d’utilisateurs fin 2019 et de générer 4 M€ de chiffre d’affaires en 2020. « Nous serions à l’équilibre financier en 2021 et prévoyons 30 M€ de chiffre d’affaires en 2022  », ambitionne le dirigeant, convaincu que tout peut s’accélérer très rapidement. Louis Thanneberger, spécialiste de l’introduction en Bourse qui a notamment accompagné les opérations du champagne Bruno Paillard et de l’Olympique Lyonnais, l’invite à en faire de même dès que possible : «  La Bourse achète de l’espoir, c’est une affaire de crédibilité croissante. Rejoindre la cour des grands oblige à devenir meilleur  ».

En plus des assureurs et des pharmacies qui proposent le PassCare à leurs clients, des entreprises qui l’offrent à leurs salariés, et peut-être demain des établissements hospitaliers, l’entreprise rémoise vise aussi des Etats, en commençant par l’Afrique : « Quand, contrairement à la France, les pays n’ont pas du tout de système de santé numérisé, cela peut permettre d’aller plus vite ». Des rendez-vous avec les gouvernements du Gabon et de Côte d’Ivoire sont déjà prévus.

Et PassCare annonce déjà réserver d’autres nouveautés pour la deuxième édition du TakeCareShow, organisée au Centre des congrès de Reims, jeudi 4 avril 2019.

Philippe Demoor

JPEG - 104.1 ko
L’équipe d’InnovHealth, autour de son président fondateur Adnan El Bakri, et de l’acteur Christophe Lambert, parrain et investisseur. - Stéphanie Jayet

Publié par Philippe Demoor le 18 février 2019 dans Petites affiches Matot Braine


Publié par Julien Bouillé le 13 février 2019 dans /www.lunion.fr


JPEG - 90.9 ko
Magedouline N’Gairi à la Direction des Opérations

Pour en savoir plus :

- Réseaux thématiques French Tech : Reims veut bâtir une dream team autour du sport
- La Fabrik du Sport : Améliorez votre santé grâce au sport, jeudi 26 novembre 2015
- La Fabrik du Sport qualifiée le 25 juillet 2016, bientôt médaillée ?
- La Fabrik du Sport en quête d’un nouveau souffle
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- Courlancy-Bezannes, la clinique des superlatifs, démarre son activité à Reims-Bezannes le mardi 22 mai 2018.
- Christophe Lambert ambassadeur de la start-up rémoise InnovSanté le 29 mars 2018
- Interopérabilité : la clé de voûte de la e-santé
- Big data : l’explosion de la production de données
- Le PassCare accélère le 13 février 2019 à Reims
- French Tech Grand Reims labellisé communauté French Tech le 03 avril 2019