Le 27 novembre 2013 Fleur Pellerin annonce la création de La French Tech, label de mobilisation et promotion des écosystèmes numériques français

, dans le réseau de Fleur Pellerin

Le 27 novembre 2013 à 18h, à Bercy, Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, en présence de Louis Gallois, commissaire général à l’investissement, a présenté officiellement l’initiative French Tech, connue jusqu’à lors sous le nom de code « Quartiers numériques ». Cette initiative vise à structurer et valoriser en France et à l’international les écosystèmes numériques français, - les existants et ceux qui sont à créer - pour in fine favoriser la croissance des entreprises numériques et les aider à devenir des champions internationaux.


Inria se réjouit de la mise en place de cette initiative positive, que l’institut soutient et à laquelle il entend participer à travers notamment ses centres de recherche présents en régions à Lille, Bordeaux, Nancy, Saclay, Rocquencourt, Grenoble (et son antenne à Lyon), Rennes et Sophia Antipolis.

La French Tech s’articule en 3 points saillants :

- 1 label pour mobiliser les écosystèmes métropolitains qui ensemble deviendront « l’Equipe de France » des écosystèmes numériques
- 200 millions d’€ investis par l’Etat dans des initiatives privées pour accélérer la croissance des entreprises numériques françaises
- 15 millions d’€ pour renforcer l’attractivité de la France comme grande nation numérique à l’international

Cette nécessité de soutien à l’économie numérique s’appuie sur des constats de sous exploitation aujourd’hui du potentiel français en la matière (la France occupe le 16e rang dans le classement mondial de l’innovation alors que sa recherche est positionnée entre la 6e et la 8e place) mais surtout sur les promesses d’un secteur en pleine croissance. En effet, les indicateurs y projettent un potentiel d’un demi point de croissance annuel au PIB français (1 point de croissance constaté aux Etats-Unis ces 30 dernières années).

La mission de la French Tech sera dirigée par David Monteau, ancien Directeur du Transfert et de l’Innovation d’ Inria .

L’appel à idées de programme d’accélération de start ups numériques sera ouvert au fil de l’eau sans date butoir, à partir de la publication de l’appel à labellisation French Tech annoncé en décembre 2013. Les premières labellisations auraient lieu dès avril 2014, une seconde vague est annoncée pour septembre de la même année.

Cette initiative est financée dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et s’appuie sur les opérateurs Caisse des dépôts, BPI France, l’agence française pour les investissements internationaux, et Ubifrance.

Marie Gallas-Amblard - 27/11/2013

Publié par Gallas-Amblard le 27 novembre 2013 dans www.inria.fr


C’est désormais le label French Tech, dirigé par David Monteau, ex. directeur de l’innovation à l’Inria , qui sera utilisé pour communiquer autour des métropoles porteuses d’écosystèmes numériques ambitieux. Elles pourront obtenir des financements en déposant leurs candidatures. Reste que Paris est labellisé d’office. Même si on comprend bien pourquoi, il reste difficile de savoir pourquoi.
250 millions d’euros
Le programme French Tech dispose d’une enveloppe de 250 millions d’euros, dont 200 destinés aux programmes d’accélération privés et 15 qui permettront de prouvoir l’écosystème français à l’international.

Pour en savoir plus :

- Le 27 novembre 2013 Fleur Pellerin annonce la création de La French Tech, label de mobilisation et promotion des écosystèmes numériques français
- 14 février 2014, Fleur Pellerin ambitionne de bâtir la "start-up Republique"
- Le 12 novembre 2014 : après Paris, Axelle Lemaire labellise neuf "métropoles French Tech"
- Le 24 juin 2015, Axelle Lemaire labellise "quatre métropoles French Tech" et nomme quatre territoires "écosystèmes thématiques" depuis New York
- Tour de France de la French Tech : l’Alsace, comme un coq en pâte en septembre 2014
- LORnTECH Philippe Hénaux : Conjuguer le présent au futur...
- French Tech Bordeaux : qui est Xavier Lainé, le nouveau délégué général ?

- Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- French Tech, CES, relations startups - grands groupes... Mounir Mahjoubi fait le bilan le 12 décembre 2017
- David Monteau quitte la French Tech fin décembre 2017 : "Nous n’avons pas créé un gros machin public, mais un écosystème"
- Huit entreprises du Grand Est au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018 !
- Axelle Lemaire le 05 janvier 2017 : « Pour soutenir la French Tech, il a fallu renverser la table »
- CES 2018 : ce que les startups de Nouvelle-Aquitaine ont appris en vue de l’édition 2019
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- Kat Borlongan prend la tête de la Mission French Tech le 25 mai 2018
- Kat Borlongan dévoile sa feuille de route au Web2Day le 13 juin 2018 à Nantes
- Un nouveau fonds de 400 millions d’euros en soutien aux start-ups de la French Tech le 21 juin 2018 à Metz
- La venue d’Edouard Philippe à Metz le 21 juin 2018 donne un coup de projecteur sur l’IRT M2P et un coup de pouce aux Start-Ups
- Faut-il croire à l’avenir de la French Tech en cette fin d’année 2018 ?
- Fleur Pellerin : "Je veux continuer à construire le pont entre l’Europe et l’Asie de l’Est" le 04 novembre 2019