La société strasbourgeoise Axilum Robotics à l’assaut du marché américain avec son robot qui traite la dépression

, dans le réseau de Anastasia Grabarz, Elisabeth Lecq, Guillaume Facchi, Guillaume Hert

La société strasbourgeoise Axilum Robotics, issue du laboratoire ICube, a obtenu son homologation pour la commercialisation aux Etats-Unis de son dernier robot de stimulation magnétique transcrânienne (TMS), dédié au traitement des dépressions sévères et douleurs neurologiques. Axilum Robotics vient d’obtenir l’homologation de la FDA (Food and Drugs Administration) pour une commercialisation aux Etats-Unis. L’entreprise vient également d’obtenir son marquage CE.

La recherche publique alsacienne sait décidément s’exporter. Fondée en 2011 par des enseignants-chercheurs du laboratoire strasbourgeois ICube, des ingénieurs docteurs en robotiques et un médecin diplômé d’HEC, Axilum Robotics a conçu le premier robot dédié au traitement de la dépression et des douleurs chroniques grâce à une automatisation de la procédure dite de « Stimulation magnétique transcrânienne », ou TMS, une technique de neurostimulation non invasive. Habituellement pratiquée manuellement, cette procédure est ainsi automatisée, gagne en précision et libère les soignants d’une tâche à faible valeur ajoutée..

Récemment, la société a développé une nouvelle plateforme robotique basée sur la technologie des robots collaboratifs, ou « cobots ». Cette dernière innovation, baptisée TMS Cobot, cette dernière innovation permet de contrôler en temps réel la position du patient et de compenser ses mouvements. Elle vient d’obtenir l’homologation de la FDA (Food and Drugs Administration) pour une commercialisation aux Etats-Unis, a fait savoir l’entreprise qui a également récemment obtenu son marquage CE pour une commercialisation en Europe.

Ces dispositifs sont fabriqués à Duttlenheim par l’entreprise Streb & Weil.
La société Axilum Robotics, qui emploie actuellement quatre personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,45 million d’euros en 2018 et anticipe d’atteindre les 2,5 millions d’euros en 2019, lui permettant d’accéder à un résultat positif.
Une nouvelle levée de fonds de 2 millions d’euros est actuellement en préparation et devrait réunir les investisseurs historiques de l’entreprise.

Hélène DAVID


JPEG - 151.2 ko
Un robot pour traiter la dépression, une innovation alsacienne. PHOTO Axilum robotics

Publié par Hélène DAVID le 9 mars 2019, sur le journal des Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) www.dna.fr

http://www.axilumrobotics.com/wp-content/uploads/2019/03/DNA-Axilum-2019.pdf

Pour en savoir plus :

- Le 24 juin 2015, Axelle Lemaire labellise "quatre métropoles French Tech" et nomme quatre territoires "écosystèmes thématiques" depuis New York
- La French Tech Alsace a accueilli Guillaume Hert, son coordinateur, le 15 mars 2017 !
- Les bâtiments-totem de la French Tech dans le Grand Est
- Alsace et Lorraine main dans la main le 11 février 2019 pour décrocher le sésame "Capitale French Tech"
- La société strasbourgeoise Axilum Robotics à l’assaut du marché américain avec son robot qui traite la dépression