L’équipe de Brest Tech + est pilotée par Frédéric Nicolas et Véronique Lemonon

, dans le réseau de Roxanne Amelot, Véronique Lemonon, Frédéric Nicolas
 TECHNOPOLE BREST IROISE,  ID2SANTE ,  FRENCH TECH BREST+

Labellisé en juin 2015 pour trois ans, l’écosystème Brest Tech + est désormais « en ordre de marche ». Une équipe de quatre personnes vient d’être installée, afin d’impulser une dynamique d’innovation sur le territoire de Brest - Quimper. L’équipe dédiée de Brest Tech + ont été recrutées fin 2015, avec Frédéric Nicolas, Véronique Lemonon et deux autres personnes.


French Tech Brest+ :

Métropole French Tech labellisée en 2015, ayant pour objectif la croissance et le rayonnement des startups autour de Brest, Lannion, Morlaix et Quimper. Plus de 50 entreprises (Tech Med, e-santé & biotech) utilisent les technologies numériques (imagerie médicale, chirurgie augmentée, simulation, télédiagnostic, impression 3D, implants communicants, etc.) sur ce territoire dynamique !

Le Label :

C’est un drapeau planté sur la carte, qui nous positionne dans la cour des 13 métropoles de la French Tech. On est dans la cour des grands, pour ce qui est des territoires d’innovation numérique », résume Éric Vandenbroucke, directeur du Technopôle Brest-Iroise. Cette labellisation est attribuée pour trois ans.

La gouvernance

Si Brest Tech + est un écosystème, qui n’a pas de structure juridique, elle se devait toutefois d’être dotée d’une gouvernance. C’est chose faite. Le mercredi 6 janvier 2016 s’est réuni, pour la première fois, le Conseil de Brest tech +, équivalent d’un conseil d’administration. Il est majoritairement composé d’entreprises, mais aussi d’institutionnels (agglomérations, Région) et de représentants de l’enseignement et de la recherche. Sa mission sera de définir les actions et la stratégie de Brest Tech +. Le programme dispose d’un budget global de 500.000 EUR sur trois ans.

Les équipes Brest Tech + devait « se doter d’une équipe dédiée, pour proposer davantage que ce qui était fait jusqu’à présent sur le territoire ». Quatre personnes ont été recrutées fin 2015 :

Les référents pour le réseau Health Tech de la French Tech Brest+ :

Frédéric Nicolas, référent French Tech Brest+ ; chef de projet et coordinateur de l’équipe, sera basé à Brest, tout comme Glen Baron, en charge de l’accélération de la croissance des start-ups du territoire. Nathalie Nicolas, qui coordonnera la communication digitale du label, est basée à Lannion.

Véronique Lemonon, référente réseau Health Tech de la French Tech Brest+ ; Conseiller Technologies de Santé et eSanté, chargée de l’accompagnement de la création d’équipes innovantes, est, quant à elle, basée à Morlaix. Un dernier recrutement doit être opéré pour un poste à Quimper. « Mais chacun réalisera des actions transversales pour le territoire  ».

Roxanne Amelot, ID2Santé : référente réseau Health Tech de la French Tech Brest+

Les missions :
Brest Tech + doit travailler sur quatre axes :
- la mutation numérique des entreprises dites traditionnelles,
- l’accélération de start-ups, le développement international et l’utilisation du numérique comme vecteur d’intégration sociale.

Parmi les actions déjà programmées, figurent les programmes Ouest Startups et 222 Business Pool, destinés à accompagner les jeunes pousses.

Publié le 23 octobre 2014 dans © Le Télégramme

Etude de la filière Santé dans le Finistère et le Trégor - septembre 2017


Pour en savoir plus :

- L’équipe de Brest Tech + est pilotée par Frédéric Nicolas et Véronique Lemonon
- Prix de l’entrepreneur EY. Avec les vers marins, Hemarina révolutionne la médecine

- Quimper Bretagne Occidentale labélisée « Capitale French Tech » avec Brest, Lannion et Morlaix le 03 avril 2019
- Annonce des labellisations Capitales & Communautés FrenchTech le 03 avril 2019 à @FrenchTechCtral Paris
- Pour se relancer, la French Tech labellise 13 Capitales et 86 Communautés le 03 avril 2019
- Finance, océan, télécoms... Comment la French Tech Brest+ veut digitaliser les "filières traditionnelles bretonnes"