Hygia digitalise le parcours de soin avec un carnet de santé numérique et un fauteuil connecté en juillet 2019 Aider à fluidifier le parcours santé et à libérer du temps médical aux médecins

, dans le réseau de Philippe Coste

La start-up toulousaine Hygia sera présente au prochain CES de Las Vegas, qui se tient du 7 au 10 janvier 2020, avec une double innovation : un carnet de santé numérique collaboratif pour patients et professionnels de santé et un fauteuil médical connecté pour fluidifier les parcours de soin.

L’ambition d’Hygia est d’optimiser l’emploi du temps des professionnels de santé et plus spécifiquement des médecins généralistes en digitalisant l’ensemble du parcours de soin. "Tout est parti d’un double constat, explique Pierre-Jean Brousset, co-fondateur et directeur général de la société. Dans près de 80% des cas, les médecins généralistes ne connaissent pas la raison de la venue de leurs patients à leur cabinet et sur un temps moyen de visite de l’ordre de 16 minutes, le temps médical proprement dit est d’à peine 7 minutes".

Le chef d’entreprise, par ailleurs fondateur et principal dirigeant d’Eole Consulting, une ESN (Entreprise de services numériques) créée il y a un peu plus de 7 ans à Blagnac, dans l’agglomération toulousaine, va faire plancher une première équipe d’ingénieurs avec à la clef la création d’Hygia, en novembre 2018 et le développement de deux premiers produits à la fois distincts et complémentaires.

Un fauteuil médical connecté

Pour aider à fluidifier le parcours santé et à libérer du temps médical aux médecins pour une consultation optimisée, Hygia a imaginé un fauteuil médical connecté, baptisé Hygia Pulse. Installé dans la salle d’attente du cabinet médical, il permet aux patients de mesurer et d’enregistrer lui-même ses constantes (poids, température, tension, rythme cardiaque et oxymétrie de pouls). Fruit d’un partenariat avec l’école d’ingénieurs Isis (Informatique et Systèmes d’information pour la santé), à Castres et son living lab, le Connected Health Lab (CHL), le prototype a été présenté à l’Université d’été de la e-santé lors de sa 13ème édition les 2, 3, 4 juillet 2019 à Castres.

Une nouvelle version est en cours de finalisation pour lancer la production (chez un partenaire industriel régional) d’une pré-série d’une dizaine de fauteuils d’ici la fin de l’année 2019 et conduire des tests en conditions réelles chez des médecins de la région toulousaine. "Nous avons par ailleurs engagé les démarches pour une certification DM (Disposif Médical)", précise Pierre-Jean Brousset.

Un questionnaire digital dynamique

En parallèle à son fauteuil connecté, la start-up a conçu Hygia Care, une application collaborative unique pour le patient et le professionnel de santé. Accessible sur toutes les plateformes (mobile, tablette, ordinateurs), Hygia Care est un carnet de santé en version numérique qui permet au patient de préparer lui-même sa consultation en amont, en décrivant ses symptômes via un questionnaire digital et d’expliquer les raisons de sa venue au cabinet médical.

A partir d’un compte personnel, il peut aussi stocker tous ses documents santé sur le cloud santé sécurisé Hygia, gérer ses rendez-vous et mettre à jour son profil médical (maladies chroniques, allergies, traitements en cours...). "Toutes les données d’Hygia Pulse et d’Hygia Care sont partagées par le patient et le médecin et peuvent s’interfacer avec les logiciels de gestion des cabinets médicaux", souligne Pierre-Jean Brousset.

Equiper plus de 15 000 professionnels d’ici 2025

Outre les cabinets de médecins généralistes, Hygia prévoit de proposer très vite son fauteuil médical connecté aux Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), aux pharmaciens et aux centres de médecine du travail. La commercialisation devrait être lancée au printemps 2020. L’objectif est d’installer près d’un millier de fauteuils dès la première année et d’équiper plus de 15 000 professionnels d’ici 2025.

Hygia emploie actuellement une douzaine de salariés. Un directeur industriel et un directeur marketing et commercial ont été embauchés. 4 à 5 recrutements sont encore prévus dans les prochains mois, notamment pour muscler les équipes commerciales. Hygia prévoit de passer la barre des 3 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel dans un délai de 3 ans.

Marina Angel

Publié par Marina Angel le 27 novembre 2019 sur https://www.usine-digitale.fr/

Pour en savoir plus :

- Christophe Lambert ambassadeur de la start-up rémoise InnovSanté le 29 mars 2018
- Le « Tour de France #HealthTech » a fait étape à Nogent le 15 juin 2018
- Interopérabilité : la clé de voûte de la e-santé
- Big data : l’explosion de la production de données
- Le DMP, un carnet de santé numérique, désormais disponible pour tous les Français, le 05 novembre 2018
- Le dossier médical partagé en vigueur en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 05 novembre 2018
- Le PassCare accélère le 13 février 2019 à Reims
- Hygia digitalise le parcours de soin avec un carnet de santé numérique et un fauteuil connecté en juillet 2019