Hôpital Claude Bernard à Metz : un casque de réalité virtuelle pour gérer le stress des patients en juillet 2019 Le procédé de réalité virtuelle Hypno VR pour aider à administrer un traitement médicamenteux de chimiothérapie

, dans le réseau de Philippe HENAUX, Victoria Di CARLO

La clinique Claude Bernard de Metz utilise actuellement le procédé de réalité virtuelle Hypno VR : "Ravie par le procédé" et "déçue que l’expérience s’arrête." Quand les patients sont déçus de finir trop vite une procédure médicale stressante et douloureuse. Transformer des soins difficiles en moments agréables .

L’hôpital clinique Claude Bernard à Metz est équipé depuis juillet 2019 d’un casque de réalité virtuelle.

Le but recherché : aider les patients à mieux contrôler leur stress et anxiété avant et pendant certains soins ou interventions chirurgicales.

Avec ce casque, l’attention du patient est déviée vers une plage paradisiaque, des fonds marins ou des forêts, loin de l’univers des blouses blanches.

Les images diffusées sont accompagnées d’une voix douce masculine ou féminine et d’un fond musical choisi par le médecin et le patient suivant le type et la durée de l’intervention. Les traductions sont déjà disponibles en français, anglais, allemand et bientôt en arabe.

Cette technologie, conçue par deux médecins anesthésistes et hypnothérapeutes a déjà fait ses preuves en milieu médical et de nombreux prix ont été décernés à la start-up Strasbourgeoise Hypno VR, à l’origine de ce système d’hypnose.

Dans de nombreux cas, le médecin peut aussi diminuer les solutions analgésiques administrées aux patients et réduire l’utilisation de médicaments.

D’autre part, l’anesthésie générale nécessaire pour certaines interventions peut être remplacée par une anesthésie locale. Ainsi, le patient diminue son temps de passage en salle de réveil puisque la dose de sédatif est moindre.

La clinique Claude Bernard utilise actuellement le procédé de réalité virtuelle Hypno VR dans le cadre de la pose de chambre implantable, un petit boitier placé sous la peau servant à administrer un traitement médicamenteux de chimiothérapie.
Mais le champ d’action peut être largement étendu à d’autres pratiques comme la chirurgie dentaire ou pédiatrique, l’oncologie ou encore dans le cas de procréation assistée.

Selon le Docteur CAPS, anesthésiste réanimateur, la première patiente à avoir testé le casque de réalité virtuelle à l’hôpital Claude Bernard a quitté l’établissement ravie par le procédé voire même déçue que l’expérience s’arrête.

Publié le 09 juillet 2019 dans https://tout-metz.com


Pour en savoir plus :

- VIDÉO - Hypno VR : l’hypnose médicale en réalité virtuelle comme alternative à l’anesthésie
- Hypno VR fait de l’hypnose médicale avec des casques de réalité virtuelle
- CES 2019 : les start-up d’e-santé françaises font le plein de récompenses en novembre 2018
- Réalité virtuelle à la clinique Victor Hugo : l’hypnose comme nouvelle approche de la sédation chirurgicale le 27 juin 2019
- Hôpital Claude Bernard à Metz : un casque de réalité virtuelle pour gérer le stress des patients en juillet 2019
- Les étudiants chirurgiens apprendraient deux fois mieux en réalité virtuelle d’après une étude de juillet « 2019 »
- HypnoVR prend part au G7 du 24 au 26 août 2019 à Biarritz