Covid-19 : une entreprise héraultaise en passe de trouver un traitement contre le covid-19 ? L’Ivermectine peut tuer le coronavirus en moins de 48 heures.

, dans le réseau de Laurent Biasetti, Trias Asteriou, Valérie RANDÉ

L’entreprise montpelliéraine développe un projet qui pourrait être une solution abordable et rapide pour lutter contre la pandémie.


C’est une très bonne nouvelle qu’ont reçu les dirigeants de MedinCell ce vendredi 10 avril 2020. Des chercheurs de l’université Monash à Melbourne, en Australie, ont publié les résultats d’une étude menée en laboratoire montrant que l’Ivermectine peut tuer le coronavirus en moins de 48 heures. Dans un communiqué publié le lundi 13 avril 2020 soir, la société explique :

En effet, un traitement unique a permis de réduire d’environ 5000 fois le virus en 48h sur des cultures cellulaires.

JPEG - 69.7 ko
L’Ivermectine, une solution qui tue le coronavirus en moins de 24 heures…en laboratoire. (©AP/SIPA )

MedinCell, un laboratoire pharmaceutique, implanté à Jacou, connait bien ce médicament qu’il étudie déjà dans le cadre d’un programme visant à développer un produit injectable pour lutter contre le paludisme. Et depuis quelques semaines, cette piste pour soigner le covid-19 a été mise en chantier par les équipes de MedinCell.

Lire aussi : Santé. Montpellier : Medincell reçoit 19 M$ de la Fondation Bill Gates

La société héraultaise a donc une longueur d’avance sur d’autre laboratoires, concernant la connaissance de ce médicament, mais surtout, MedinCell travaille à une solution injectable selon la technologie développée par la société. Une technologie qui a séduit notamment la fondation Bill & Melinda Gates, mécène d’un autre projet (sur un contraceptif à coût réduit) développé par MedinCell.

JPEG - 60.2 ko
L’Ivermectine est un médicament utilisé pour lutter contre les parasitaires comme la gale. (©DR)

Tests cliniques

Si ces premiers résultats en laboratoires sont très encourageants, restent à passer d’importantes études cliniques pour confirmer l’action de l’Ivermectine sur le virus Covid-19 ainsi que l’efficacité potentielle d’un injectable à action prolongée sur la prévention et donc sur la rupture de la chaîne de transmission.

Solution rapide et abordable

Mais la société héraultais l’assure : « en cas de résultats positifs, l’Ivermectine injectable à action prolongée basée sur la technologie « BEPO » (le nom de cette technologie déposée par MedinCell) offrirait une solution abordable pouvant être rapidement déployée pour faire face à une pandémie global ».

MedinCell, une entreprise éthique

Pour celles et ceux qui se méfient des Big Pharma et autre Dolder, rassurez-vous, MedinCell est tout l’inverse. Cette société a été créée en 2003 et a été incubée par le BIC. Cette entreprise a poursuivi une forte croissance ces dix dernières années sans perdre ses valeurs. Majoritairement détenue par ses fondateurs, managers et salariés, l’entreprise veut toujours « changer les règles pour développer des médicaments efficaces, pratiques et à bas prix », assurait Christophe Douat, président du directoire de MedinCell, dans les colonnes du magazine Montpellier Méditerranée Métropole en 2017.

Publié le lundi 13 avril 2020 dans Rédaction Métropolitainr


Pour en savoir plus :

- Trois ans de la French Tech Montpellier : quel bilan ?
- MedinCell fait fructifier son modèle innovant le 19 septembre 2016
- Montpellier accueille le secrétaire d’Etat chargé du Numérique le 16 nov 2017
- Mounir Mahjoubi à la découverte de la French Tech de Montpellier le 16 novembre 2017
- Christophe Douat (MedinCell) : « L’autodétention du capital répond à notre vision humaniste de la pharmacie » le 13 décembre 2017
- French Tech : Montpellier, Perpignan et le Gard labellisés le 03 avril 2019
- Medincell reçoit 19 M$ de la Fondation Bill Gates le 28 novembre 2019
- Covid-19 : une entreprise héraultaise en passe de trouver un traitement contre le covid-19 le 13 avril 2020 ?