Covid-19 : un essai clinique "Monaco" avec du sang de ver marin démarre en France L’hémoglobine d’un ver marin au cœur d’un essai clinique.

, dans le réseau de Frédéric Nicolas

Un laboratoire français lance un essai clinique pour soulager des patients affectés par le Covid-19 à partir de l’hémoglobine de l’arénicole. Le sang de ce ver marin présente peut acheminer 40 fois plus d’oxygène que le sang humain. Il servirait de “respirateur moléculaire”.


En France, dix malades du Covid-19 vont se voir administrer une solution issue du sang d’un ver marin dans le cadre d’un essai clinique. "On a obtenu les deux feux verts administratifs pour pouvoir commencer", a annoncé samedi 4 avril 2020 le docteur Franck Zal, à la tête de la société bretonne Hemarina, à l’origine du produit.

Destiné à des patients affectés par le Syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), la solution à administrer est créée à partir de l’hémoglobine d’un ver marin, mesurant entre 10 et 15 cm, nommé arénicole. Celui-ci présente des globules rouges capables de transporter 40 fois plus d’oxygène que l’hémoglobine des globules rouges humains.

Ce "respirateur moléculaire", dont le projet répond au nom de code de "Monaco", est une "perspective d’espoir pour soulager les réanimations", a commenté le dirigeant de la société Hermarina.

Feu vert du Comité de protection des personnes

Après l’accord de l’Agence nationale française du médicament et des produits de santé (ANSM), la société Hemarina a annoncé samedi 04 avril 2020 avoir obtenu l’indispensable feu vert du Comité de protection des personnes (CPP) pour démarrer ses recherches. L’essai doit avoir lieu dans l’un des deux hôpitaux parisiens, à la Pitié-Salpêtrière (13e arrondissment) ou à Georges-Pompidou (15e), qui disposera de ces produits.

"Dans un premier temps, on aura un test de safety (sécurité) et d’efficacité pour pouvoir voir un signe d’oxygénation pour des personnes qui vont tomber vers la réanimation", a précisé le patron d’Hemarina. Il s’agit "d’éviter, de tenter d’éviter, que les patients arrivent trop vite en réanimation".

"L’open source est la règle"

"On voudrait que la recherche soit open source, que les data (données) soient publiées et ouvertes à la communauté internationale", a souligné Franck Zal.

"Nos résultats seront publiés dans le respect des règles scientifiques et des personnes recevant la molécule. Dans ce temps de crise, l’opensource est la règle", a réagi Laurent Lantieri, l’un des responsables scientifiques du projet Monaco, sur Twitter.

Basée à Morlaix, Hemarina possède sa propre ferme d’élevage de vers marins en Vendée, et disposait fin mars de 5 000 doses immédiatement disponibles avec une capacité d’en produire "assez rapidement" 15 000 autres.

Avec AFP


Publié le 06 avril 2020 sur https://www.france24.com


JPEG - 137.2 ko
Les médecins de l’Hôpital européen Georges-Pompidou viennent d’obtenir l’autorisation de réanimer des malades gravement atteints du Covid-19 au moyen de l’hémoglobine d’un ver marin appelé arénicole.

Publié par Denis Sergent le 05 avril 2020 sur https://www.la-croix.com


JPEG - 49.8 ko
Laurent Lantieri @LaurentLantieri · 4 avril 2020 En réponse à @EricBillyFR et @Hemarina
Le CPP a donné son accord hier soir l’essai peut commencer grace à #APHP et à @Hemarina
Nos résultats seront publiés dans le respect des règles scientifiques et des personnes recevant la molécule. Dans ce temps de crise #COVIDー19 l’#opensource est la règle

JPEG - 72.8 ko
Hemarina @Hemarina · 16 nov. 2018
Franck Zal sauve des vies grâce à des vers marins
https://sante.lefigaro.fr/article/franck-zal-sauve-des-vies-grace-a-des-vers-marins/

JPEG - 78.9 ko
Hemarina @Hemarina · 6 janv. 2019
Franck Zal, éleveur de vers marins au service de l’homme
https://lemonde.fr/sciences/article/2019/01/06/franck-zal-eleveur-de-vers-marins-au-service-de-l-homme_5405704_1650684.html
via Le Monde

JPEG - 88.2 ko
LeQuotidienduMédecin @leQdM · 06 avril 2020
SDRA lié au #Covid_19 : l’@APHP
lance l’essai MONACO pour tester une solution issue du sang de ver marin.
https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/sdra-lie-au-covid-19-lap-hp-lance-lessai-monaco-pour-tester-une-solution-issue-du-sang-de-ver-marin

JPEG - 109.5 ko
Hemarina @Hemarina · 10 avril 2020
Traitement du Covid-19 : pourquoi les tests sur le sang de ver marin sont suspendus
https://www-lci-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lci.fr/amp/sante/traitement-coronavirus-pourquoi-les-tests-sur-le-sang-de-ver-marin-sont-suspendus-2150520.html
L’essai clinique qui prévoyait d’administrer à des patients atteints du Covid-19 une solution issue du sang d’un ver marin a été stoppé jeudi 09 avril 2020, son autorisation ayant été retirée dans l’attente d’une nouvelle évaluation, a indiqué l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Laurent Lantieri, chef de service de chirurgie à l’hôpital Georges-Pompidou, précise que "ce test n’a pas commencé, donc il n’y a eu aucun patient inclus, aucun problème particulier à déplorer". "L’ANSM demande des informations complémentaires sur des données qui ne sont pas publiées"," tout cela est tout a fait normal"

JPEG - 89.6 ko
Ouest-France @OuestFrance · 9 avril 2020
Coronavirus. Ver marin : l’essai clinique de la molécule suspendu

JPEG - 117.9 ko
Le Télégramme @LeTelegramme · 9 avril 2020
Franck Zal : « J’ai l’impression que notre essai gêne beaucoup de monde »
https://www.letelegramme.fr/france/franck-zal-j-ai-l-impression-que-notre-essai-gene-beaucoup-de-monde-09-04-2020-12537665.php?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1586457468

Pour en savoir plus :

- Mercredi 07 octobre 2015 à Nogent Cinetech n°18 « Régénérer les os et les organes »
- Prix de l’entrepreneur EY. Avec les vers marins, Hemarina révolutionne la médecine
- Quimper Bretagne Occidentale labélisée « Capitale French Tech » avec Brest, Lannion et Morlaix le 03 avril 2019
- À Dijon, NVH Medicinal prépare la bombe anti-crevaison du système sanguin avec un collagène de synthèse 14 mars 2019
- Covid-19 : Hemarina propose sa molécule à base de ver marin pour traiter le Covid-19 le 19 mars 2020
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique européen, baptisé Discovery, contre le Covid-19 le 22 mars 2020
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique baptisé Hycovid, contre le Covid-19 le 31 mars 2020
- Covid-19 : Spartha Medical développe un spray antiviral contre le Covid-19 le 02 avril 2020
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique baptisé "Coviplasm" pour tester l’efficacité de la transfusion de plasma de patients le 7 avril 2020
- Covid-19 : un essai clinique "Monaco" avec du sang de ver marin démarre en France
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique pour prédire l’état des patients Covid-19 développé à Strasbourg le 25 avril 2020