Covid-19 : pour le PDG de Kolmi-Hopen, « la demande de masques va durer » Kolmi-Hopen est le premier producteur européen du masque anti-projection, dit Type IIR

, dans le réseau de Christophe Juppin

Très sollicité par le gouvernement, Gérald Heuliez, le PDG du fabricant angevin de masques estime que la demande liée à l’épidémie va être soutenue pendant au moins six mois. Kolmi-Hopen, qui appartient au groupe canadien Medicom, est un spécialiste des produits à usage unique : sur-chaussures, charlottes et surtout masques médicaux et de protection. C’est une entreprise de 102 salariés, premier producteur européen du masque anti-projection, dit Type IIR, basée à Saint-Barthélémy-d’Anjou, dans l’agglomération d’Angers (Maine-et-Loire).


Avec les quatre autres fabricants français de masques, vous êtes en contact permanent avec le ministère de la Santé. Que vous demande-t-il ?

« Il y a en effet une forte sollicitation pour organiser nos plannings de production afin de compléter une commande de 200 millions de masques. Il nous demande de produire le plus rapidement possible, la plus grande quantité possible  ».

Comment expliquez-vous cette commande exceptionnelle ?

«  Les fabricants chinois sont concentrés sur la demande intérieure. Or, leur production représente plus de 80 % du marché mondial  ».

Quelle est votre cadence de production actuellement ?

« Nous sortons un million de masques par jour. C’est la même cadence que nous avions tenue en 2009 lors de l’épidémie de H1N1. Toutes nos lignes de production fonctionnent en permanence. Nous sommes historiquement spécialisés dans la fabrication du masque anti-projection, dit Type IIR utilisé notamment dans les hôpitaux, dont nous sommes le premier producteur européen. Mais depuis 2009 et la crise du H1N1, nous avons aussi investi lourdement dans des lignes de production de masques de protection type FFP2. Dans ce domaine, nous sommes dans le top 3 européen en capacité  ».

Combien de salariés employez-vous actuellement ?

« Habituellement, nous sommes 102. Nous avons embauché 35 CDD et intérimaires. Nous avons notamment besoin d’électromécaniciens pour la maintenance  ».

La crise va-t-elle durer selon vous ?

« Comme la production chinoise ne parvient plus aux importateurs mondiaux, je pense que cette période de surcharge va durer au moins six mois car, à un moment, il faudra aussi reconstituer les stocks en Europe. Nos clients habituels que sont les hôpitaux, les blocs opératoires, ont aussi besoin de masques médicaux. Dans quelques semaines, l’industrie agroalimentaire, qui a aussi besoin de masques de type HACCP (1), risque d’en manquer  ».

Ne faut-il pas imaginer une stratégie de stockage de masques pendant les périodes plus calmes ?

« C’est un modus operandi qui est difficile à mettre en place. Les produits ont une durée limitée de cinq ans ».

Vous évoquiez début février 2020 des craintes quant aux fournisseurs. Persistent-elles ?

« Aujourd’hui, tout va bien. Nous avons fait nos stocks pour mars, avril, mai. Toutes les commandes ont été passées jusqu’à décembre. Mais un fournisseur n’est pas non plus à l’abri d’une panne. C’est déjà arrivé ».

Vous avez perdu des marchés, notamment en 2014 auprès du ministère de la Santé, car vos prix n’étaient pas compétitifs par rapport à ceux des produits chinois. Cette crise remet-elle selon vous en place le sens de priorités ?

« Sincèrement, sans esprit revanchard, j’espère que les gens, et notamment les clients privés, vont prendre conscience que pour maintenir l’outil industriel, il est important de dédier des commandes à l’industrie française. La problématique était la même en 2009. Mais cette fois-ci, comme la crise est axée sur le premier producteur mondial qu’est La Chine, j’ai l’impression qu’elle pénètre plus profondément les consciences  ».

(1) Hazard Analysis Critical Control Point, masques conçus pour préserver la salubrité des aliments et la sécurité des employés.

JPEG - 33.8 ko
Gérald Heuliez, PDG de Kolmi-Hopen, dont le seul site de production européen de masques est à Saint-Barthélemy-d’Anjou (ARCHIVES CO – LAURENT COMBET)

Publié par Vincent BOUCAULT Le Courrier de l’Ouest le 01 mars 2020 dans
https://www.ouest-france.fr

Qui est Kolmi-Hopen, le fabricant français de masques que visite Emmanuel Macron le mardi 31 mars 2020 ?

Emmanuel Macron a rendu visite le mardi 31 mars 2020 à Kolmi-Hopen. Une entreprise de 102 salariés basée à Saint-Barthélémy-d’Anjou, dans l’agglomération d’Angers (Maine-et-Loire), en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Le 28 mars 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran confirmait une commande massive de masques à des industriels chinois, portant sur plus d’un milliard d’unités. Un pont aérien sera mis en place pour acheminer ces masques. Après une première livraison de 8,5 millions de masques intervenue le 30 mars, une nouvelle est attendue le 1er avril.

Depuis un décret paru le 3 mars, l’Etat a aussi ordonné la réquisition de masques chirurgicaux et FFP2 auprès des distributeurs et des quatre producteurs en France, dont le plus grand est Kolmi-Hopen, l’entreprise à laquelle Emmanuel Macron rend visite mardi 31 mars au matin. Mais qui est-elle ?

"Kolmi-Hopen, qui appartient au groupe canadien Medicom, est un spécialiste des produits à usage unique : sur-chaussures, charlottes et surtout masques médicaux et de protection."

Publié le mardi 31 mars 2020 sur https://www.usinenouvelle.com/


JPEG - 81.9 ko
Courrier de l’Ouest @courrierouest · 2 mars 2020
49 Courrier de l ouest - Maine-et-Loire. Coronavirus : pour le PDG de Kolmi-Hopen, « la demande de masques va durer »
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/maine-et-loire/maine-et-loire-coronavirus-pour-le-pdg-de-kolmi-hopen-la-demande-de-masques-va-durer-3629cddc-5ba9-11ea-9cc8-fecedc590b22
JPEG - 96.2 ko
Bruno Jeudy @JeudyBruno · 26 mars 2020
Kolmi-Hopen, cette usine de Saint-Barthelemy-d’Anjou qui fabrique 7 millions de masques/semaine @ParisMatch @aslechevallier
Paris Match @ParisMatch · 26 mars 2020
Coronavirus : l’impensable pénurie de masques
https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Coronavirus-l-impensable-penurie-de-masques-1680087#utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&xtor=CS2-14&utm_source=Twitter&Echobox=1585227685
JPEG - 113.8 ko
Lionel COSTES @COSTESLionelEr · 1 avril 2020
"L’histoire retiendra que c’est depuis la filiale d’un groupe canadien qu’@EmmanuelMacron a battu le rappel, mardi 31 mars 2020, pour « rebâtir notre souveraineté nationale et européenne »" :
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/01/emmanuel-macron-veut-rebatir-l-independance-economique-de-la-france_6035160_3234.html
Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
JPEG - 82.3 ko
Marquis de Seignelay @FauteuilColbert · 24 mars 2020
Kolmi-Hopen (groupe canadien Medicom)
Production :
- 1 millions masques/jour avant crise (02/2020)
- 1,4 MM/jour à terme en 2020

Pour en savoir plus :

- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : pour le PDG de Kolmi-Hopen, « la demande de masques va durer » le le 01 mars 2020
- Covid-19 : La société Valmy, dans la Loire, croule sous les commandes de masques le 3 mars 2020
- Covid-19 : Fiberweb renforce son site de Biesheim, boosté par la demande le 19 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : masques, des entreprises du Grand Est se fédèrent pour les fabriquer le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : La PME lyonnaise Ouvry produit un masque réutilisable 100 fois et vise 1 million d’unités par semaine, le 10 avril 2020
- Covid-19 : Déconfinement : quel masque pour quelle protection ? le 20 avril 2020
- Covid-19 : Qui sont les quatre producteurs de masques sanitaires que l’Etat va soutenir en France ?