Covid-19 : chez TT Plast à Lens, la production hebdomadaire de surblouses approche de l’objectif des 18 000 L’objectif de 18 000 surblouses produites chaque semaine sera très vraisemblablement dépassé.

, dans le réseau de Laurent Massoptier

Près de deux semaines après le coup d’envoi de la fabrication de surblouses par des bénévoles au sein de l’entreprise TT Plast, les quatre lignes de production sont opérationnelles. Tout se déroule comme prévu, il n’y a pas vraiment le temps de chômer ! Mais les candidatures sont toujours bienvenues.


Il s’agit, rappelons-le, d’équiper de surblouses en plastique l’ensemble du personnel soignant des hôpitaux publics de l’Artois, ceux qui composent le Groupement hospitalier de territoire (Lens, Béthune-Beuvry, Hénin-Beaumont, La Bassée). C’est au sein de l’entreprise lensoise TT Plast que ça se passe, depuis jeudi 16 avril 2020.

Premier bilan ? « Il y avait 150 bénévoles à pied d’œuvre ce lundi 27 avril 2020, indique le service communication de l’hôpital de Lens. 75 avec les équipes du matin et autant avec celles de l’après-midi. » Le dispositif est sur les rails, la méthode est éprouvée, au point que le centre hospitalier a même déposé un brevet pour la fabrication de surblouses.

Dix jours après le lancement, pas loin de 15 000 surblouses ont été confectionnées. C’est bien, très bien même, ce qui laisse supposer que l’objectif de 18 000 surblouses produites chaque semaine sera non seulement tenu mais très vraisemblablement dépassé. Si la majorité de la production est écoulée au CH Lens, 3 000 surblouses ont été distribuées à l’hôpital de Béthune, quelques centaines à l’EHPAD de Harnes cette semaine…

JPEG - 55.1 ko
Pas besoin de qualification particulière ni d’avoir « le goût pour la couture » pour fabriquer des surblouses. ( Photo : Matthieu BOTTE - VDNPQR)

De Lens à… Perpignan

L’écho médiatique de cette initiative menée conjointement par la fédération de supporters Lens United et l’hôpital de Lens, est tel que des entreprises du secteur et des hôpitaux d’un peu partout en France, ont pris contact avec ses promoteurs pour pouvoir acheter des surblouses. Le CHU de Perpignan, et même l’AP-HP… Mais la réponse est invariablement la même : « On refuse, et TT Plast refuse également car nous avons engagé une action solidaire, sur la base du bénévolat, il n’est pas question de faire des bénéfices ! », martèle Mathieu Fourdrinier, secrétaire de la fédération Lens United.

Bref, si tout roule aujourd’hui, il ne s’agit pas de mollir ! Le retour progressif des bénévoles salariés à leur travail «  classique  » au-delà du 11 mai 2020 va mécaniquement retirer des bras sur les chaînes de production. C’est la raison pour laquelle la fédération de supporters continue de recevoir les candidatures avec grand plaisir, qu’elle transmet au service des ressources humaines de l’hôpital.

Il n’y a pas de qualification particulière requise. Il faut être disponible le matin ou l’après-midi, pouvoir se rendre sur le site de TT Plast à Lens et s’engager pour cinq jours minimum.

Pour postuler, envoyer un mail à ensemble@federation-lens-united.fr
avec vos nom, prénom, téléphone, âge et adresse.

Pourquoi des surblouses ?

On parle beaucoup des masques depuis le début de la crise, mais les hôpitaux de l’Artois – et les soignants en général – manquent cruellement de surblouses pour se protéger du Covid-19. Si le temps presse, c’est que les commandes passées en avril 2020 « n’arriveront pas avant le mois de juillet  », explique la direction du CH Lens. L’entreprise TT Plast fournit gracieusement le plastique – recyclable dans l’absolu mais ça n’est pas aujourd’hui le cas, faute de filière dédiée dans les hôpitaux pour traiter la matière. Les surblouses vont aujourd’hui en priorité aux hôpitaux de l’Artois mais en cas de surplus, elles seront distribuées localement selon des modalités qui restent à définir.

Publié par Laudot le 28 avril 2020 sur https://www.lavoixdunord.fr/


JPEG - 90.3 ko
La Voix Éco @lavoixeco 28 avril 2020
Lens : chez TT Plast, la production de surblouses approche de l’objectif des 18 000 hebdomadaire
https://www.lavoixdunord.fr/746113/article/2020-04-28/lens-chez-tt-plast-la-production-de-surblouses-approche-de-l-objectif-des-18-000#utm_medium=Social&utm_campaign=zap_eco&utm_sourc

Pour en savoir plus :

- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : « Au CHU de Nancy, la digue tient » le 23 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 31 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : Surblouses : le roi des emballages ménagers vole au secours des soignants le 8 avril 2020
- Covid-19 : L’usine Schweitzer, à Ludres, adapte sa production et crée des tenues pour les soignants le 09 avril 2020
- Covid-19 : chez TT Plast à Lens, la production hebdomadaire de surblouses approche de l’objectif des 18 000 le 28 avril 2020