Covid-19 : à Marseille, les résultats prometteurs des essais cliniques à l’hydroxychloroquine le 21 mars 2020 Le cas du professeur Didier Raoult, ou comment décrypter un inconnu pour savoir s’il dit la vérité

, dans le réseau de Philippe GARNIER

Le Pr Didier Raoult vient d’annoncer les premiers résultats sur l’essai clinique concernant 24 patients positifs au Covid-19, traités à l’hydroxychloroquine à l’IHU de la Timone. Au bout de six jours de traitement au Plaquénil (le nom commercial de la molécule, ndlr), 75% des porteurs ont une charge virale négative.

Pour éviter les complications bactériennes en pneumonie, certains patients ont également reçu un antibiotique : l’azythromycine. "La charge virale moyenne avec ce virus est normalement de 20 jours. Et tous les gens qui meurent à cause du coronavirus ont encore le virus. Ne plus l’avoir, ça change le pronostic", explique le PrDidier Raout. Les résultats marseillais ont été comparés aux patients des hôpitaux d’Avignon et de Nice qui ne bénéficient pas d’un tel traitement : dans le même laps de temps, "90% d’entre eux sont toujours porteurs du virus."

Depuis le début de l’épidémie, les équipes de l’IHU misent sur cet anti-paludéen, bien connu et peu cher. Les premiers résultats en Chine in vitro, puis sur une centaine de patients, allaient également dans le sens d’une inhibition du virus. Certains membres de la communauté scientifique en France avaient pointé du doigt des éléments lacunaires. "Même le ministère de la Santé pendant 36 heures avait parlé de fakenews", rapporte Didier Raout, qui reste convaincu de l’intérêt de ce protocole.


JPEG - 372.5 ko
Publié par Alexandra Ducamp le 21 mars 2020 https://www.laprovence.com

Publié par Alexandra Ducamp le 17 mars 2020 https://www.laprovence.com


JPEG - 60.1 ko
"La charge virale moyenne avec ce virus est normalement de 20 jours. Et tous les gens qui meurent à cause du coronavirus ont encore le virus. Ne plus l’avoir, ça change le pronostic", explique le Pr Didier Raout (Photo : La Provence)

Le cas du professeur Didier Raoult, ou comment décrypter un inconnu pour savoir s’il dit la vérité

Guillaume Erner, à l’aide des sciences sociales, éclaire quotidiennement l’actualité du Covid-19. Il revient sur le cas du professeur Didier Raoult, infectiologue à Marseille, qui teste le chloroquine, médicament antipaludique, sur plusieurs patients.

Depuis une semaine, je suis comme tous les Français. Je ne suis plus ni de droite, ni de gauche, je suis Raoultien. Vous l’avez compris, je veux dire que désormais je ne crois plus qu’en un homme, Didier Raoult. Je consens juste du bout des lèvres à vous rappeler qui il est, au cas assez peu probable où vous l’ignoreriez.

Tous ceux qui sont comme moi ignorants sur le plan scientifique, une question se pose : peut-on avoir confiance en Didier Raoult ?

Didier Raoult est ce professeur d’infectiologie qui pense avoir trouvé un traitement efficace contre le coronavirus. Il y a quelques jours encore, je ne savais bien sûr pas qui était Didier Raoult et j’ignorais l’existence même de la chloroquine. Mais depuis le début du confinement j’ai rattrapé mon retard lisant à peu près tout ce qui avait trait à ce sujet, regardant de manière obsessionnelle les vidéos de mon nouveau dieu, Didier Raoult, ainsi que celles de ses saints ou apôtres. Il va de soi qu’un homme qui vous vend de l’espoir, dans la situation dans laquelle nous sommes, cela ne se refuse pas. Reste bien entendu que j’ignore évidemment s’il a raison ou tort, je sais bien qu’en matière de science, l’espoir ne sert à rien – on peut bien promettre un éventuel prix Nobel, voire plusieurs, à Didier Raoult, ce n’est pas cela qui garantira l’efficacité de son traitement.

Du coup, nous en sommes réduits à attendre la fin des différentes études scientifiques consacrées à ce candidat médicament pour savoir si nos espoirs seront récompensés. Et en attendant, pour tous ceux qui sont comme moi ignorants sur le plan scientifique, une question se pose : Peut-on avoir confiance en Didier Raoult ? Question à laquelle il est rationnellement impossible de répondre, mais, pour autant, question que nous nous posons des centaines de fois dans nos existences quotidiennes : puis-je ou non avoir confiance en un inconnu, même s’il s’agit d’un inconnu légitime, puisque Didier Raoult bénéficie de toutes les diplômes, et en plus cet homme ressemble à Gandalf, le magicien philosophe du Seigneur des anneaux...
(...)

Publié par Guillaume Erner le 23 mars 2020 https://www.franceculture.fr


JPEG - 90.4 ko
France Culture @franceculture · 23 mars 2020
"Pour traiter le Covid-19, tout le monde utilisera la chloroquine" a affirmé le Pr Didier Raout, spécialiste des maladies infectieuses. Le cas du professeur Didier Raout, ou comment décrypter un inconnu pour savoir si il dit la vérité https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus-0?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1585025935

JPEG - 99.1 ko
Pierre Lepelletier @PierreLepel · 24 mars 2020
"On n’a pas le temps d’expérimenter sur des souris pendant six mois"
Coronavirus : ces politiques convaincus par l’infectiologue Didier Raout... avant les médecins
https://lefigaro.fr/politique/coronavirus-ces-politiques-convaincus-par-l-infectiologue-didier-raoult-avant-les-medecins-20200324?cmtpage=0#comments-d8ed99bd-6d99-11ea-8ff0-a0369f91f304
- via @Le_Figaro

Pour en savoir plus :

- Covid-19 : Mais qui est le professeur Raoult, possible vainqueur du Coronavirus fin février 2020 ?
- 5 choses à savoir sur le covid-19 avec l’expert des virus à Reims le 10 mars 2020
- Face au COVID-19 BioValley France est en recherche active de cahiers des charges pour la confection de masques (chirurgicaux , FFP1 et FFP2) le 16 mars 2020
- Covid-19 : Mobilisation du Pôle textile d’Alsace pour produire des masques protecteurs le 17 mars 2020
- Covid-19 : à Marseille, les résultats prometteurs des essais cliniques à l’hydroxychloroquine le 21 mars 2020
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique européen, baptisé Discovery, contre le Covid-19 le 22 mars 2020
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique baptisé Hycovid, contre le Covid-19 le 31 mars 2020
- Covid-19 : Spartha Medical développe un spray antiviral contre le Covid-19 le 02 avril 2020