Covid-19 : Une entreprise hirsonnaise fabrique 21 000 masques en tissus Xavier Bertrand a promis la distribution de 6 millions de masques réutilisables à destination des habitants de la région Hauts-de-France.

, dans le réseau de Pauline Wartel, Perrine Lespagnol

L’entreprise Industrielle Textile, basée à Hirson, produit actuellement une commande intercommunale de 20 000 masques en tissus réutilisables.


Face à la pandémie du Covid-19, les masques deviennent des objets de plus en en plus convoités. Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France et ancien ministre de la Santé, a promis la distribution de 6 millions de masques réutilisables à destination des habitants de la région Hauts-de-France.

« En tant normal, nous devrions produire entre 3 000 et 4 000 masques par semaine. Ils seront disponibles en mairie. »

De son côté, le maire d’Hirson et président de l’intercommunalité des Trois-Rivières, Jean-Jacques Thomas, a passé une commande de 21 000 masques en tissus pour l’ensemble des habitants de son territoire.

Et c’est à une entreprise basée à Hirson, Industrielle Textile, que la fabrication de ces masques a été confiée. Cette commande fait suite à une précédente de 600 masques réservés aux employés communaux d’Hirson et à une partie du personnel soignant de l’hôpital Brisset.

Fondée en 1938 et installée en Thiérache dans les années 50, l’entreprise est spécialisée dans la fabrication de tout type de textile hors vestimentaire, en particulier pour les équipements militaires ou les voiles de bateaux.

« S’ils n’ont pas la capacité de protection des types FFP2 ou FFP3, ces masques sont relativement sécurisants pour être “grand public”, c’est-à-dire anti projections,  » précise Philippe Laurent, PDG d’Industrielle Textile. «  Ils sont composés de trois couches de cotons de deux types différents. Ils sont réutilisables et facilement lavables, à condition de ne pas dépasser une température de 30ºC pour l’eau. » Pour l’entreprise d’une quinzaine d’employés, cette commande est atypique mais reste parfaitement dans ses cordes. « Notre production est très variée. Nous faisons du textile dans tous les domaines, hors vestimentaire. Nous avions déjà réalisé des masques antipollution, mais à de plus petites échelles. Pour ces masques dits « bec de canard », nous nous sommes basés sur des gabarits diffusés librement par les centres hospitaliers de Genobles et Poitiers. »

JPEG - 110.5 ko
Philippe Laurent, PDG d’Industrielle Textile. «  Nos masques sont composés de trois couches de cotons de deux types différents. Ils sont réutilisables et facilement lavables, à condition de ne pas dépasser une température de 30ºC pour l’eau.  »

Une distribution progressive

La commande, commencée le 17 avril 2020, ne se fera pas en un jour, mais de manière progressive. « En temps normal, nous devrions pouvoir produire 3 000 à 4 000 masques par semaine, et qui seront accessibles en mairie. Nous avons également d’autres commandes de ce type un peu partout en France, mais de moindre quantité. » L’activité de l’entreprise ne faiblit donc pas, confinement ou pas.

En attendant les masques, le maire d’Hirson espère également qu’Industrielle Textile participe à l’opération «  Résilience  » créée dans les Hauts-de-France afin de produire les 6 millions de masques promis par Xavier Bertrand. « Des contacts sont en cours, mais il est trop tôt pour dire si nous allons participer ou non, nuance Philippe Laurent. Toute commande s’additionne aux autres, et nous tenons absolument à respecter les délais. Si la région me commande un stock de masques par exemple pour début juin, ça ne sera pas possible, puisque nous devons d’abord honorer les commandes en cours. »

Le CCAS fabrique ses propres masques

L’initiative lancée par le député de Thiérache, Jean-Louis Bricout, a fait des émules. Des associations se mobilisent bénévolement pour fabriquer des masques en tissus pour répondre à la demande croissante de la population. Et le Centre communal d’action sociale d’Hirson (CCAS) est aux premières loges. Ses ateliers solidaires sont mobilisés pour la création de plusieurs masques à partir de tissus et d’élastiques souples, qui seront lavables, et donc réutilisables. Ces masques de type alternatif réutilisables suivent les normes Afnor (Agence française de normalisation). 151 familles hirsonnaises font partie des bénéficiaires du CCAS et font partie de ses ateliers d’insertion. Chacun de ces familles disposera d’un de ces masques réutilisables.


Publié par Kévin Lourenço le 21 avril 2020 dans https://abonne.lunion.fr/

Pour en savoir plus :

- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : pour le PDG de Kolmi-Hopen, « la demande de masques va durer » le le 01 mars 2020
- Covid-19 : La société Valmy, dans la Loire, croule sous les commandes de masques le 3 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : masques, des entreprises du Grand Est se fédèrent pour les fabriquer le 30 mars 2020
- Covid-19 : Thuasne a la fibre novatrice le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : La PME lyonnaise Ouvry produit un masque réutilisable 100 fois et vise 1 million d’unités par semaine, le 10 avril 2020
- Covid-19 : Déconfinement : quel masque pour quelle protection ? le 20 avril 2020
- Covid-19 : Une entreprise hirsonnaise fabrique 21 000 masques en tissus le 21 avril 2020