Covid-19 : Un spray anti Covid-19 développé par la start-up strasbourgeoise Spartha Medical un gel antibactérien déposé par un spray en film micrométrique sur les surfaces.

, dans le réseau de Guillaume Facchi, Guillaume Hert, Arounie Tavenet

Une start-up alsacienne issue de recherches menées à Strasbourg vient d’obtenir un financement de l’Agence nationale de recherche (ANR). Son projet est de mettre au point un spray capable de fixer et détruire le virus du Covid-19 sur toutes sortes de surfaces.


Soutenue par l’Institut Carnot MICA (Materials Institute Carnot Alsace ; Mulhouse, 68) et la SATT Conectus, la start-up Spartha Medical (Strasbourg, 67), incubée à Semia, a mis au point un gel antibactérien déposé par un spray en film micrométrique sur les surfaces. "Il n’empêche pas le virus de s’y déposer mais une fois déposé, il le détruit", explique Philippe Lavalle, cofondateur de l’entreprise et directeur de recherche à l’Inserm.

Le projet a bénéficié il y a quelques jours d’une aide de 20K€ de la part de l’Institut Carnot MICA, ce qui a permis le lancement d’une "étude avec l’Institut des maladies virales" de Thomas Baumert à Strasbourg pour "identifier les molécules virucides et vérifier qu’elles ne sont pas toxiques pour les cellules humaines".

Et tout récemment, l’Agence Nationale de Recherche (ANR) vient d’octroyer une enveloppe de 200K€ sur 18 mois pour la poursuite du projet. "Le spray n’est pas le seul mode d’application du film antimicrobien. On peut aussi traiter des pièces de dispositifs avant montage", ajoute Philippe Lavalle, qui étudie une déclinaison en kit pour le grand public.

A l’origine de cette innovation, la start-up Spartha Medical est soutenue par l’institut Carnot MICA (pour Materials Institute Carnot Alsace) à Mulhous. « Notre institut a vocation à créer du lien et à transférer des activités de recherche vers l’industrie », explique son directeur, le Pr Lionel Limousy, directeur de l’institut Carnot MICA. Spécialisé dans les matériaux innovants et fonctionnels, les surfaces et interfaces, il intervient dans huit domaines allant de l’aérospatial à la mode en passant par l’énergie et l’environnement. « Parmi ces domaines, celui de la santé est un des plus actifs et représente 20 à 25 % de notre chiffre d’affaires. »

Un gel antibactérien facile à adapter

Directeur de recherche à l’Inserm et directeur adjoint de l’unité Biomatériaux et bio ingénierie à Strasbourg, présent à la création de l’institut Carnot et à sa labellisation en 2012, Philippe Lavalle est le cofondateur de Spartha Medical en 2019, soutenue par la Satt Conectus et incubée à Semia, le générateur de start-ups à Strasbourg et Mulhouse. « Nous avons développé dans notre laboratoire un gel antibactérien de surface, notamment pour des implants dentaires, et créé la start-up pour son développement industriel. Après le confinement, on s’est dit qu’on pouvait adapter le dispositif pour le rendre antiviral en changeant juste un composant », explique Philippe Lavalle.

Le gel développé dans le laboratoire strasbourgeois est déposé par un spray en film micrométrique sur les surfaces. « Il n’empêche pas le virus de s’y déposer mais une fois déposé, il le détruit. » La surface agit pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. « On pourrait traiter non seulement les surfaces dans un hôpital ou un Ehpad, mais également des équipements de protection, ce qui permettrait de renforcer et prolonger leur efficacité, et lutter ainsi contre la pénurie de ces équipements. »

Collaboration avec l’Institut des maladies virales

Dès le début du confinement, les promoteurs du projet ont déposé une demande à l’Agence nationale de recherche (ANR) pour obtenir un financement. «  En attendant, et pour ne pas perdre de temps, l’Institut Carnot Mica a apporté 20 000 euros », indique le Pr Lionel Limousy. « Cette aide a permis de lancer une étude avec l’Institut des maladies virales de Thomas Baumert à Strasbourg pour identifier les molécules virucides et vérifier qu’elles ne sont pas toxiques pour les cellules humaines, relève Philippe Lavalle. Nous venons juste d’apprendre que l’ANR nous octroyait 200 000 euros sur 18 mois pour conduire ce projet  ». Cette somme sera partagée entre le laboratoire de Biomatériaux, celui de virologie et la start-up.

« Après l’identification des molécules antivirales non toxiques, nous ferons des films et vérifierons si elles y conservent leur activité contre le virus. Dès la semaine prochaine, cinq personnes pourront retourner travailler dans le laboratoire, le projet devant mobiliser 6 à 10 personnes au maximum, indique le chercheur. Notre frein actuel, c’est la commande des produits nécessaires. Ils sont très spécifiques et il n’y a qu’un seul fournisseur, avec des transports très aléatoires actuellement. »

Le chercheur ajoute : « Le spray n’est pas le seul mode d’application du film antimicrobien. On peut aussi traiter des pièces de dispositifs avant montage. » Il réfléchit à une déclinaison en kit pour le grand public mais aussi en collutoire pour protéger les fosses nasales, à condition de « ne pas détruire les bonnes bactéries qui colonisent les muqueuses nasales ou buccales  ».

(*) Les autres fondateurs de Spartha Medical sont les Drs Nihal Engin Vrana et Angela Mutschler


Publié par Geneviève Daune le mardi 21 avril 2020 sur Les Dernières Nouvelles d’Alsace https://c.dna.fr/


JPEG - 97.9 ko
COVID Innovation @COVID_Innov · 02 avril 2020
un membre de @BioValleyFrance, @SparthaMedical développe un spray antiviral destiné à lutter contre le #COVID19 via @POCMediaNews
http://www.pocmedia.fr/spartha-medical-developpe-un-spray-antiviral-contre-le-covid-19/

Spartha Medical :

Nihal Engin Vrana, CEO - 06 59 08 17 24 - evrana@sparthamedical.eu - sparthamedical.eu


Philippe Lavalle, cofondateur

JPEG - 29.1 ko
Philippe Lavalle, cofondateur

Angela Mutschler, cofondateur

JPEG - 5.1 ko
Angela Mutschler, cofondateur

JPEG - 97 ko
Institut Carnot MICA @CarnotMica · 28 avril 2020
La start-up strasbourgeoise Spartha Medical invente un spray anti-Covid avec le soutien de l’institut @CarnotMica ! #COVID19
https://latribune.fr/regions/grand-est/spartha-medical-invente-un-spray-anti-covid-846282.html
via @latribune

Pour en savoir plus :

- CinéTech N°29 : Résistance aux antibiotiques - A la recherche de nouvelles molécules le 11 octobre 2017 à Nogent (52)
- Intelligence artificielle et santé en juillet 2018
- De nouveaux antibiotiques mis au point par un laboratoire de l’Inserm et l’Université de Rennes 1 le 9 juillet 2019
- Covid-19 : Spartha Medical développe un spray antiviral contre le Covid-19 le 02 avril 2020
- Covid-19 : Un spray anti Covid-19 développé par la start-up strasbourgeoise Spartha Medical le 21 avril 2020
- Covid-19 : Spartha Medical invente un spray anti-Covid le 27 avril 2020