Covid-19 : Réquisitions de masques : "Notre région est méprisée" estime la présidente de Bourgogne-Franche-Comté un sentiment d’incompréhension totale : Sans « visibilité » face aux choix des hauts fonctionnaires qui interviennent dans le dossier, la présidente de Région attend que le Premier ministre édicte une règle unique et dise ce que l’État compte faire des masques réquisitionnés.

, dans le réseau de Céline THOMAS

Invitée sur France Bleu le mercredi 8 avril 2020, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay est revenue sur les réquisitions par l’Etat de millions de masques commandés par la collectivité régionale. Elle estime que "notre est méprisée".

Sans « visibilité » face aux choix des hauts fonctionnaires qui interviennent dans le dossier, la présidente de Région attend que le Premier ministre édicte une règle unique et dise ce que l’État compte faire des masques réquisitionnés.

Marie-Guite Dufay attend encore trois livraisons de masques, tous destinés aux Ehpad, aux personnels d’aide à domicile des personnes âgées et aux structures d’accueil de handicapés, dont la distribution devait être assurée par les départements. En accord avec l’Agence régionale de santé, une partie était réservée aux officines pour y être mis à disposition des soignants libéraux.

La présidente (PS) de Bourgogne-Franche-Comté ne se berce guère d’illusions sur le sort de deux de ces cargaisons : le solde de la commande de deux millions de masques passée avec la Région Grand Est et l’autre, de 400 000 unités, un achat payé pour la collectivité par l’ancien industriel haut-saônois Bernard Streit qui devait le lui refacturer. Les avions les transportant se poseront à l’aéroport de Bâle-Mulhouse et rien n’indique que les réquisitions ne s’y poursuivront pas.


Plus de trois millions de masques commandés par la région ont été réquisitionnés par l’Etat sans concertation, vous êtes en colère ?

Je suis surtout dans un sentiment d’incompréhension totale et le sentiment que notre région et méprisée. Je pense aux populations de notre régions, aux Ehpad et aux services de soins à domicile auxquels étaient destinés ces masques. Je n’avais pas fait ces commandes pour rien ! Et ce, même si je comprends que l’Etat a le droit, en période de crise, de réquisitionner des choses aussi stratégiques que les masques.

Où sont passés ces masques ?

Je ne sais pas ! C’est pour cela que je souhaite que ça se passe dans la concertation et que l’Etat nous explique comment il va faire en sorte que ces dotations complémentaires arrivent dans notre région. Ce ne sont que des dotations complémentaires. L’essentiel des dotations de masques dans les Ehpad, c’est effectivement l’Etat, mais ce qu’amenait la région, c’était un plus bienvenu dans l’esprit de tout le monde et cela s’était fait en concertation totale avec l’ARS donc l’Etat. J’espère que maintenant les choses vont rentrer dans l’ordre à l’occasion des nouvelles livraisons !

Vous êtes sûre que les prochaines vont arriver à bon port ?

J’attends effectivement deux millions de masques supplémentaires mais j’espère aussi que lors des prochaines livraisons commandées par l’Etat, il fera en sorte que ceux que nous devions recevoir dimanche dernier nous serons redistribués.

On n’a pas payé pour d’autres ?

Non car quand l’Etat réquisitionne, il paye. Nous en avions financé le quart, j’espère que nous serons remboursés et pour le reste, la facture sera envoyée à l’Etat s’il garde effectivement ces masques. Mais c’est à lui de faire en sort aussi que les territoires ne soient pas oubliés. Nous sommes qu’en même la troisième région de France impactée par cette crise sanitaire ! Notre région est approvisionnée mais si on parle de ces masques, c’est parce que j’ai fait une commande qui était un plus. Pour l’instant ce "plus" est dans le giron de l’Etat. J’espère que tout sera rétabli dans les jours qui viennent !"

Vous êtes pour un port généralisé du masques ?

On va sans doute vers cela mais ceux dont on parle aujourd’hui, ce sont les masques trois plis pour les soignants. Je pense que pour toute la population, il y a des fabriques de masques alternatifs homologués par l’Etat. Ils établissent une protection qui complète les gestes "barrière".

à lire aussi Réquisitions de masques : "un scandale" dénoncé par le président du conseil départemental de Saône-et-Loire

Publié par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne le mercredi 8 avril 2020 sur https://www.francebleu.fr


JPEG - 87.5 ko
Le Point @LePoint · 6 avril 2020
Deux millions de masques réquisitionnés "sans concertation" en Bourgogne-Franche-Comté.
Marie-Guite Dufay réclame une "répartition des masques plus solidaire"
https://bit.ly/2UJzcYw #ConfinementJour21 #Covid_19

JPEG - 61.5 ko
L’Yonne Républicaine @lyonne_fr · 6 avril 2020
Marie-Guite Dufay (PS) à propos de la réquisition des livraisons de masques par l’Etat : "Cela fait désordre"
https://www.lyonne.fr/auxerre-89000/actualites/marie-guite-dufay-ps-a-propos-de-la-requisition-des-livraisons-de-masques-par-l-etat-cela-fait-desordre_13774139/

JPEG - 62.2 ko
France Bleu Bourgogne @bleubourgogne · 07 avril 2020
Coronavirus : Marie-Guite Dufay veut une "répartition plus solidaire" des masques
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-marie-guite-dufay-veut-une-repartition-plus-solidaire-des-masques-1586247478

JPEG - 94.6 ko
Marie-Guite Dufay @MarieGuiteDufay · 08 avril 2020
Réquisitions de masques : « Notre région est méprisée ». J’étais, ce matin, l’invitée de @francebleu
@BleuBourgogne @bleubelfort
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/requisitions-de-masques-notre-region-est-meprisee-estime-la-presidente-de-bourgogne-franche-comte-1586328285

La préfète du Grand Est pouvait-elle réquisitionner les masques de la Bourgogne Franche-Comté ?

En préemptant dimanche dernier les livraisons de masques en provenance de Chine destinées au Grand Est et à la Bourgogne Franche-Comté, la préfète de Région a déclenché une polémique qui enfle. Avec en prolongement une question : était-elle vraiment dans son droit ?

La préfète du Grand Est, Josiane Chevalier, s’est-elle strictement conformée à la loi ou s’est-elle livrée à un excès de zèle ? Pouvait-elle mettre la main sur la totalité de la livraison de masques arrivée dimanche à Bâle-Mulhouse, en provenance de Chine, et initialement prévue pour l’ARS, les régions Grand Est, Bourgogne Franche-Comté et le département des Bouches-du-Rhône ? Ou sa décision est-elle susceptible d’être soumise à l’appréciation du tribunal administratif ?

L’interprétation par la préfecture du décret du 20 mars 2020, précisant des dispositions publiées une semaine plus tôt sur les réquisitions de masques, fait débat dans les collectivités concernées ainsi que dans plusieurs cabinets ministériels et organisations professionnelles.

Selon le décret du 13 mars 2020 «  sont réquisitionnés […] les masques de protection respiratoire de types FFP2, FFP3 (….) ; les masques anti-projections (les masques chirurgicaux, selon la fiche mémo publiée sur le site du ministère de la Santé, ndlr) produits entre la publication du présent décret et le 31 mai 2020 sont réquisitionnés, aux mêmes fins, jusqu’à cette date. »

Seuil de réquisition

Mais le décret du 20 mars complète le précédent avec les dispositions suivantes : « Les dispositions ne sont applicables qu’aux stocks de masques déjà présents sur le territoire national et aux masques produits sur celui-ci. Des stocks de masques importés peuvent toutefois donner lieu à réquisition totale ou partielle jusqu’au 31 mai 2020, par arrêté du ministre chargé de la santé, au-delà d’un seuil de cinq millions d’unités par trimestre par personne morale […]. »

Autrement dit, les masques chirurgicaux (à trois plis), comme ceux commandés par la Région Grand Est, ne peuvent faire l’objet d’une réquisition par l’État que si le volume importé dépasse les cinq millions. Ce qui n’est pour l’instant pas le cas pour le Grand Est, assure-t-on à la Région, et encore moins pour Bourgogne Franche-Comté. Selon le journal Libération , l’Ile de France a commandé 30 millions de masques, en a reçu 6 millions. Sans que le préfet de région n’intervienne.

La décision de Josiane Chevalier – prise sans concertation, déplorent d’ailleurs les deux régions – suscite une vive polémique.

« Scandale d’État »

Après le courroux remonté jusqu’à Matignon de la présidente franc-comtoise, Marie-Guite Dufay (PS), la colère de Martine Vassal, présidente (LR) des Bouches-du-Rhône et candidate à la mairie de Marseille, a explosé sur le front médiatique : « La vie des habitants de notre territoire vaut-elle moins que celle de nos compatriotes de la Région Grand Est ? De quel droit cette fonctionnaire prend-t-elle de telles décisions qui s’apparentent à du vol, cautionné au plus niveau de l’État ?  » Elle n’hésite pas à parler de «  scandale d’État ». Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, a également réagi sur France Info : « Ces masques […], ces régions, ces collectivités, elles ne les commandent pas pour s’amuser, comme un caprice. Elles les commandent notamment pour les Ehpad, […] le personnel qui va aider les personnes âgées qui sont restées chez elles. »

Contactée, la préfète du Grand Est n’a pas souhaité faire de commentaire en complément du communiqué publié lundi soir et relayé par les préfectures départementales mardi 07 avril 2020. Communiqué de justification, sans mention du terme « réquisition  »…


JPEG - 238.5 ko
La préfète du Grand Est pouvait-elle réquisitionner les masques de la Bourgogne Franche-Comté ?
Publié par Philippe RIVET le 07 avril 2020 sur https://www.vosgesmatin.fr

La préfète du Grand Est pouvait-elle réquisitionner les masques de la Bourgogne Franche-Comté ?
Publié par Philippe RIVET le 07 avril 2020 sur https://www.vosgesmatin.fr


JPEG - 167.1 ko
patrickcampagnolo@free.fr @PatCampagnolo · 09 avril 2020
« La vie des Provençaux ne vaut pas moins que celle de nos compatriotes du Grand Est. »...
LE FIGARO jeudi 09/04/2020 #Covid_19fr
https://www.lefigaro.fr/politique/coronavirus-les-collectivites-territoriales-scandalisees-par-l-etat-qui-requisitionne-leurs-masques-20200408

JPEG - 350.6 ko
« La vie des Provençaux ne vaut pas moins que celle de nos compatriotes du Grand Est. »...
LE FIGARO jeudi 09/04/2020 #Covid_19fr
https://www.lefigaro.fr/politique/coronavirus-les-collectivites-territoriales-scandalisees-par-l-etat-qui-requisitionne-leurs-masques-20200408

JPEG - 91.8 ko
Nicolas Meilhan
@NicolasMeilhan· 8 avril 2020
L’Île-de-France & le Grand-Est restent les 2 principaux clusters avec 223 & 107 décès en 24h. Si la situation s’améliore sur les réanimations dans le Grand-Est, le pic des réanimations en Île-de-France n’est toujours pas atteint alors qu’il semble passé sur le reste de la France

Pour en savoir plus :

- La Franche-Comté se refait une santé dans le médical en octobre 2013
- Innov’Health : nouveau cluster de la santé en Bourgogne Franche-Comté
- Innov’Health, la dynamique Santé du Pôle des Microtechniques
- Médecine du futur : le Grand Besançon rejoint le réseau « French Tech » le 25 juillet 2016
- Propulseur : un nouvel accélérateur d’innovation en Bourgogne-Franche-Comté le 17 avril 2018
- Tour d’horizon des nounous des start-up en Bourgogne-Franche-Comté
- Covid-19 : Stand 21 : à plein régime pour produire des masques le 06 avril 2020
- Covid-19 : Réquisitions de masques : "Notre région est méprisée" estime la présidente de Bourgogne-Franche-Comté le 07 avril 2020
- Covid-19 : RKF Luxury Linen embauche pour fabriquer surblouses et masques le 20 avril 2020
- Covid-19 : 200 000 masques produits à Belfort pour tous les habitants du département le 21 avril 2020