Covid-19 : Prédire l’évolution du coronavirus sur les patients infectés Un clone numérique du patient dans le but de préparer le geste opératoire

, dans le réseau de Guillaume Facchi, Guillaume Hert

Depuis février 2020, les études médicales provenant de Chine ont confirmé l’efficacité du scanner thoracique, pour la détection du Covid-19. L’occasion pour l’entreprise Visible Patient de mettre son outil au profit de la lutte contre le coronavirus.


« Notre but est d’étudier les images transmises par le chirurgien, afin de lui fournir une copie virtuelle 3D. », explique Luc Soler – président de Visible Patient -, « Nous créons un clone numérique du patient, avec les contours des organes et les structures pathologiques, dans le but de préparer le geste opératoire. »

Depuis février 2020, les études médicales provenant de Chine ont confirmé l’efficacité du scanner thoracique, pour la détection du Covid-19. L’occasion pour l’entreprise Visible Patient de mettre son outil au profit de la lutte contre le coronavirus.

« La modélisation en 3D des poumons nous permet d’obtenir un nouvel indice de sévérité, estimant le volume fonctionnel, qu’il soit sain ou atteint, du patient Covid-19. Nous avons pu corréler l’état de 40 patients, sur 7 jours, à ce nouvel indice de sévérité.  », détaille Luc Soler, « Les éléments détectés dans le poumon permettent de connaître l’évolution de la maladie. Ainsi, le personnel soignant sait s’il est nécessaire ou non d’intuber un patient. »

Pour confirmer les potentialités diagnostiques de son outil, la région Grand Est va financer une étude multicentrique, en deux temps, sur trois sites hospitaliers : le CHU de Strasbourg, le GHRMSA de Mulhouse et le CHU de Nancy. L’une, rétrospective, se fera sur 500 dossiers patients, la deuxième, prospective, sur 500 autres dossiers pour démontrer que l’outil est efficient dans sa prédiction.

Pour confirmer les potentialités de ce nouveau diagnostique de sévérité, la région Grand Est va cofinancer une étude multicentrique, en deux temps, sur trois sites hospitaliers : le CHU de Strasbourg, le GHRMSA de Mulhouse et le CHU de Nancy.

L’une, rétrospective, se fera sur 500 dossiers patients, la deuxième, prospective, sur 500 autres dossiers pour démontrer que l’outil constitut un test fiable, rapide et prédictif.

https://www.visiblepatient.com

JPEG - 147.2 ko
« Les éléments détectés dans le poumon permettent de connaître l’évolution de la maladie. Ainsi, le personnel soignant sait s’il est nécessaire ou non d’intuber un patient. » détaille Luc Soler

Publié par Isaac Tarek pour SIH Solution le 18 mai 2020 sur https://www.sih-solutions.fr


Pour en savoir plus :

- Technologies médicales : La robotique au service de la santé en septembre 2014
- Luc Soler, « Les contraintes de sécurité liées au numérique permettront demain à la France d’être leader au niveau mondial »
- Quand la high-tech révolutionne la médecine le 20 février 2019
- Visible Patient lève 11,3 millions d’euros le 16 mai 2019
- Les startups médicales de Strasbourg lèvent 13, 3 millions au mois de mai 2019 !
- Santé : Quand le robot réinvente la médecine en septembre 2019
- À Epitech Strasbourg, rencontre avec Luc Soler, CEO de Visible Patient le 11 septembre 2019
- Les startups strasbourgeoises chassent en meute en octobre 2019 à Boston
- Covid-19 : Au CHU de Strasbourg, les médecins utilisent des scanners pour détecter le Covid-19 le 23 mars 2020
- Covid-19 : Prédire l’évolution du coronavirus sur les patients infectés le 18 mai 2020
- Covid-19 : Visible Patient adapte son logiciel de visualisation anatomique au coronavirus le 18 mai 2020