Covid-19 : Paul Boyé, le fabricant de masques toulousain, pourrait (encore) doubler sa production Aujourd’hui, il faut maintenir un minimum de production en France

, dans le réseau de Sandrine Jullien-Rouquié, Valérie RANDÉ

Après avoir été réquisitionnée par l’Etat pour fabriquer des masques dans la lutte contre le coronavirus, l’entreprise toulousaine Paul Boyé dit pouvoir encore monter en puissance à condition que l’Etat s’engage sur le long terme. De 12 ... à 25 millions de masques par mois ? Aujourd’hui, il faut maintenir un minimum de production en France


Le directeur de l’entreprise toulousaine Paul Boyé,Jacques Boyé, était l’invité de France Bleu le lundi 06 avril 2020.

La montée en puissance n’est sans doute pas terminée pour l’entreprise Paul Boyé implantée à Labarthe-sur-Lèze (Haute-Garonne) et Bédarieux (Hérault). Après avoir été réquisitionnée par l’Etat pour fabriquer des masques dans la lutte contre le coronavirus, son directeur Jacques Boyé n’exclut pas de doubler sa production déjà colossale. Il était l’invité de France Bleu ce lundi matin.

JPEG - 43.1 ko
Philippe et Jacques Boyé, dirigeants de Paul Boyé Technologies en 2014

De 12 ... à 25 millions de masques par mois ?

Actuellement, les deux usines Paul Boyé produisent 12 millions de masques par mois (contre 6 millions il y a encore quelques semaines), essentiellement des FFP2 réservés aux soignants. La production pourrait (encore) doubler, jusqu’à 25 millions de masques par mois si l’Etat s’engage sur le long terme.

"On peut doubler notre production, tout dépendra des décisions qui seront prises par l’Etat" - Jacques Boyé

270 salariés travaillent sur les deux sites. Grâce à un appel aux candidatures lancé sur France Bleu, l’entreprise a recruté les électro mécaniciens qui lui manquait. Elle a reçu des dizaines de candidatures et même des propositions de bénévolat de salariés de Latécoère.

Il faut que l’Etat s’engage à long terme

Pour doubler sa production, le directeur toulousain attend donc un engagement à long terme de l’Etat. Comment lancer une si grosse production qui prendrait fin cet été ? Jacques Boyé s’explique sur France Bleu : "Je ne peux pas monter d’énormes usines pour fabriquer des masques si demain il n’y a pas de commandes pour les alimenter, c’est bien évident".

" Aujourd’hui, il faut maintenir un minimum de production en France" - Jacques Boyé

La France doit-elle revoir, dans l’ensemble, sa politique en matière de masques ?

" Je le pense", répond Jacques Boyé  : " Il y a 15 ans, quand il y a eu les grands programmes pour la grippe aviaire et la crise H1-N1, un renouvellement était prévu pour maintenir les stocks à niveau de validité [...] l’Etat avait prévu de pérenniser ces achats dans le temps [...] cette stratégie a été contestée et n’a pas été poursuivie. On a bâti une stratégie sur l’importation et non plus sur la production en France, c’est dommage".

Jacques Boyé considère qu’il faut "maintenir un minimum de production de masques en France de manière à ce que le jour où en aura besoin, on aura plus qu’à faire une augmentation de production et pas redémarrer tout".

Publié par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Occitanie le lundi 6 avril 2020 sur https://www.francebleu.fr/

JPEG - 47.8 ko
Le Toulousain Paul Boyé Technologies cherche à recruter pour produire plus de masques, nécessaires au personnel soignant. (Crédits : ALY SONG)
JPEG - 107 ko
Marquis de Seignelay Drapeau pirate @FauteuilColbert · 24 mars 2020
Société Paul Boyé Technologie, spécialisée dans les produits et équipements NRBC.
Production :
- 0,2 millions masques/jour avant crise
- 0,6 MM/jour début crise
- 6 MM/jour en juillet 2020
- 10 MM/jour en septembre 2020

Pour en savoir plus :

- Toulouse labellisée Capitale French Tech le 03 avril 2019
- L’atout de l’intelligence artificielle pour traiter la prostate en juin 2019
- Covid-19 : le Cnes toulousain innove pour optimiser l’utilisation des respirateurs médicaux
- Covid-19 : Sauver des vies avec des masques Decathlon : le pouvoir de l’innovation frugale
- Covid-19 : le fabricant de masques toulousain Paul Boyé Technologies recrute le 19 mars 2020
- Covid-19 : L’atelier Le Fil d’Ariane assemble des masques à Lannemezan le 28 mars 2020
- Covid-19 : L’Aveyronnais Bleu de chauffe se lance dans la production de masques en coton le 31 mars 2020
- Covid-19 : Paul Boyé, le fabricant de masques toulousain, pourrait (encore) doubler sa production le 6 avril 2020
- Covid-19 : En Ariège, bioMérieux produit des tests à échelle industrielle le 7 avril 2020
- Covid-19 : la région Occitanie (re)lance une filière locale de production de masques le 20 avril 2020