Covid-19 : Les fabricants de masques sanitaires retrouvent (provisoirement) le sourire Création en 2005 d’une filière de fabrication autonome française

, dans le réseau de Christophe Juppin

L’Etat va lancer un appel d’offres pour reconstituer des stocks de masques de protection de type FFP2 permettant de se protéger de la propagation du coronavirus. Une manne pour les quelques fabricants français qui ont survécu à ce marché très cyclique et fragile. Le leader Segetex-EIF dope déjà sa production et s’attend à une année 2020 florissante. L’entreprise nordiste Macopharma, « est en train de remettre en fonctionnement des machines qui étaient en sommeil ».


Les fabricants français de masques de protection sanitaire vont provisoirement retrouver le sourire. Après avoir puisé dans son stock stratégique, le gouvernement va lancer un appel d’offres de masques filtrants dans les prochaines semaines.

Car si la majorité de ces articles est aujourd’hui importée d’Asie, la sous-activité des usines chinoises combinée aux besoins élevés du pays incite l’augmentation de la production nationale.

Une réunion organisée la semaine dernière au ministère de la santé avec cinq industriels, trois français, un canadien et un américain, avait pour but d’évaluer leur capacité de réponse à la commande de Santé Publique France. Son volume pourrait atteindre jusqu’à 200 millions de masques de type FFP2 , les plus utilisés contre la propagation de ce type d’épidémie.

Stock détruit

Une quantité qui resterait donc en-dessous des 550 millions d’exemplaires achetés par l’Etat au lendemain de la crise de la grippe A. Après la décision, prise en 2005, de créer une filière de fabrication autonome française, plus facilement mobilisable en cas de besoins urgents, il avait signé, l’année suivante en 2006, des protocoles avec une demi-douzaine d’entreprises. Une partie inutilisée du stock a dû être détruite au bout des cinq années correspondant à leur date limite d’utilisation.

L’arrêt de cette manne avait conduit certains industriels à stopper la production. A l’instar du stéphanois Thuasne qui avait investi dans une ligne de production à l’intérieur de son usine d’Heyrieux (Isère), spécialisée dans le guipage du fil. «  Nous voudrions participer à la relance de cette production en France, mais nous avons depuis revendu les machines qui n’étaient plus utilisées », explique aux Echos Laurent Martinet, le directeur des opérations du groupe.

JPEG - 10.2 ko
Yvan Malepart, président de l’entreprise nordiste Macopharma depuis 2018.
https://www.macopharma.com/en/about/historique/

Yvan Malepart, président de l’entreprise nordiste Macopharma, indique que « les masques de filtration ne sont pas notre coeur de métier, mais nous sommes en train de remettre en fonctionnement des machines qui étaient en sommeil pour répondre à la sollicitation des autorités. Nos premiers produits finis seront bientôt disponibles ».


Relocalisation

Le groupe Segetex-EIF (chiffre d’affaires de 50 millions d’euros), qui se présente comme « le plus gros fournisseur de masques sanitaires dans l’Hexagone », accroît les capacités de production de son usine de la Loire. D’autant que ses co-entreprises chinoises «  tournent au ralenti. Celle de Wuhan (ndlr : épicentre de l’épidémie) d’où je suis rentré le 1er décembre 2019 est à l’arrêt », précise le directeur général, Laurent Suissa.

Sa filiale Valmy à Mably, près de Roanne, a triplé son effectif ces dernières semaines et s’apprête à le quadrupler à près de 70 personnes, «  avec un parc-machines renforcé qui fonctionne 130 heures par semaine  », indique son directeur Nicolas Brillat. Elle dépasse désormais une capacité de production annuelle de 80 millions de masques.

Une nouvelle vie pour cette PME de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires qui avait été rachetée en liquidation judiciaire, fin septembre 2017, après la livraison d’une dernière commande significative liée au virus Ebola…

Laurent Suissa s’attend du coup à ce que les masques représentent 10 à 20 % du chiffre d’affaires de son groupe en 2020.

Didier Meynard (Correspondant à Saint-Etienne)

Publié par Denis Meynard le 2 mars 2020 dans [https://www.lesechos.fr/
https://www.lesechos.fr/pme-regions/auvergne-rhone-alpes/les-fabricants-de-masques-sanitaires-retrouvent-provisoirement-le-sourire-1181020]


JPEG - 132.9 ko
Emmanuel Macron @EmmanuelMacron · 3 mars 2020
Nous réquisitionnons tous les stocks et la production de masques de protection. Nous les distribuerons aux professionnels de santé et aux Français atteints par le Coronavirus.

JPEG - 79 ko
L’entreprise Valmy SAS située dans la Loire est l’une des rares en France à produire des masques de protection, un objet qui suscite toutes les convoitises depuis l’apparition du Covid-19.
Le directeur de la société Nicolas Brillat a dû prendre des mesures pour faire face à une demande extrêmement forte. "On a triplé les effectifs, on est passé de 17 personnes à bientôt 55" indique-t-il, alors que sa production est désormais "dix à onze fois supérieure" à ce qui se fait en temps normal. Des machines à l’arrêt depuis 2013 ont été remises en service pour subvenir à la demande.(06 mars 2020)
https://fr.euronews.com/2020/03/05/covid-19-face-a-la-requisition-de-masques-les-fabricants-s-adaptent

Contact :

MACO PHARMA
maps pin
Rue LORTHIOIS
59 420 MOUVAUX

Pour en savoir plus :

- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : pour le PDG de Kolmi-Hopen, « la demande de masques va durer » le le 01 mars 2020
- Covid-19 : Les fabricants de masques sanitaires retrouvent (provisoirement) le sourire le 2 mars 2020
- Covid-19 : La société Valmy, dans la Loire, croule sous les commandes de masques le 3 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : masques, des entreprises du Grand Est se fédèrent pour les fabriquer le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : La PME lyonnaise Ouvry produit un masque réutilisable 100 fois et vise 1 million d’unités par semaine, le 10 avril 2020
- Covid-19 : Déconfinement : quel masque pour quelle protection ? le 20 avril 2020