Covid-19 : Le fabricant de matelas Diroy mobilisé pour produire du matériel médical une capacité de production de 20 000 masques par mois

, dans le réseau de Guillaume Facchi, Guillaume Hert, Arounie Tavenet

Installé à Bouxwiller depuis 2002 et employant 50 salariés, le fabricant de literie Diroy se concentre désormais sur la fabrication de matériel médical destiné aux salles d’opération et de soins intensifs. Cette production habituellement minoritaire représente aujourd’hui la quasi-totalité de son activité. Diroy débute à partir du 20 avril 2020 une fabrication de masques lavables, avec une capacité de 18.000 à 20.000 unités par mois, pour fournir les entreprises et les collectivités du secteur. "Ça nous permettra aussi de relancer l’une des lignes de production et de remettre au travail 4 à 6 salariés qui sont aujourd’hui au chômage partiel".


Le fabricant de literie Diroy, spécialisé aussi dans la transformation de produits en mousse, a fermé ses lignes de production sur ces activités. L’entreprise, installée à Bouxwiller, se concentre aujourd’hui sur une autre de ses spécialités : la fabrication de pièces de mousse destinées à l’entreprise allemande Maquet, qui produit des tables d’opération de salles de réanimation et fournit les centres hospitaliers et cliniques.

« Nous sommes sous-traitant de sous-traitant  », explique Guillaume Joly, directeur général associé de Diroy. L’entreprise, qui ne consacre habituellement « qu’un sixième » de son appareil de production à cette activité, s’y concentre entièrement désormais. «  Nous avons arrêté complètement la fabrication de literie, puisque nous n’avons plus de commandes de nos distributeurs qui sont actuellement fermés. »

« Aujourd’hui, cela représente 90 % de notre activité »

Dans le contexte sanitaire actuel, les commandes de matériel médical ont légèrement augmenté, « car les hôpitaux renouvellent un peu plus que d’habitude leur matériel  », précise Guillaume Joly.

Une dizaine de salariés sont aujourd’hui mobilisés sur la production de ces pièces en mousse qui entrent dans la composition de lits médicaux. « Aujourd’hui, cela représente 90 % de notre activité  », signale le dirigeant. L’activité de transformation de mousse, stoppée dans un premier temps, a en effet finalement repris avec quelques salariés. Ceux qui travaillent habituellement sur la fabrication de matelas et sommiers, sont au chômage partiel.

Des précautions particulières pour protéger les salariés sur place

Pour protéger au mieux les salariés qui continuent de travailler sur le site, l’entreprise a mis en place plusieurs mesures de précaution : « En plus de respecter les gestes barrières, nous avons utilisé les masques de protection qui nous restaient de l’époque de la grippe H1N1 », expose Guillaume Joly.

Les salariés sont, en outre, invités à respecter une certaine distance entre eux, une précaution facilitée par l’importante surface de l’usine de production qui s’étale sur 5 000 m². « On est au maximum de nos capacités en termes de maîtrise du risque sanitaire  », estime le dirigeant de l’entreprise, «  même si le risque zéro n’existe pas  ».

Des prévisions de croissance moribondes

Cette situation inédite, qui oblige la société à ne travailler qu’à 20 % de ses capacités de production depuis mi-mars, intervient dans un contexte où l’entreprise affichait des chiffres de croissance importants. « Diroy a une certaine sérénité financière, et nous n’avons pas aujourd’hui de tension particulière sur la trésorerie », souligne Guillaume Joly. Mais le dirigeant de l’entreprise ne prévoit pas un retour de la croissance à son niveau d’avant le début de la crise du confinement avant septembre. « On sait que la redynamisation de la consommation prend du temps. C’est cette latence qui m’inquiète… », conclut Guillaume Joly.

Diroy lancera, à partir du lundi 20 avril 2020, la fabrication de masques lavables, avec une capacité de production de 18 000 à 20 000 masques par mois, afin de fournir des entreprises ou collectivités du secteur. «  Ça nous permettra aussi de relancer l’une des lignes de production et de remettre au travail 4 à 6 salariés qui sont aujourd’hui au chômage partiel  », précise Guillaume Joly. « Nous avons un outil industriel de couture très performant, qui pourra être facilement mobilisé sur cette activité », expose-t-il.

Publié par E. BAUMANN le 16 avril 2020 dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace https://c.dna.fr/


Contact :


JPEG - 6.3 ko
Guillaume Joly - Directeur Général Associé - Diroy

tel 03 88 03 33 40 - www.diroy.com


Pour en savoir plus :

- Covid-19 : Mobilisation du Pôle textile d’Alsace pour produire des masques protecteurs le 17 mars 2020
- Covid-19 : Dépassés par la pandémie de Covid-19, les hôpitaux alsaciens au bord de la rupture le 19 mars 2020
- Covid-19 : Opération "Masques" dans le Grand Est le 21 mars 2020.
- Covid-19 : Textile, chimie, impression 3D… Comment l’économie alsacienne s’adapte à la crise sanitaire le 23 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Le fabricant de matelas Diroy mobilisé pour produire du matériel médical le 20 avril 2020