Covid-19 : Lancement d’un essai clinique pour prédire l’état des patients Covid-19 développé à Strasbourg Détection des zones pulmonaires touchées à partir de la modélisation en 3D des poumons

, dans le réseau de Guillaume Facchi, Guillaume Hert

Visible Patient et deux médecins du CHU de Strasbourg ont développé un outil prédictif de sévérité pour les patients atteints par le Covid-19. Une étude de validation sur 1 000 patients va être menée, qui va associer en plus le GHRMSA à Mulhouse et le CHU de Nancy.


Le Pr Luc Soler, président et cofondateur de Visible Patient, premier laboratoire d’analyse 3D en ligne des images médicales, le Dr Eric Noll et le Pr Pierre Diemunsch, du pôle anesthésie-réanimation et médecine periopératoire des Hôpitaux Universitaire de Strasbourg, ont développé un outil de mesure automatique, précise et rapide de l’atteinte pulmonaire chez les patients touchés par le Covid-19, pour en déduire un nouveau diagnostic de sévérité.

JPEG - 50.2 ko
Le Dr. Eric Noll et le Prof. Pierre Diemunsch, du pôle anesthésie-réanimation et médecine periopératoire des Hôpitaux Universitaire de Strasbourg, et à droite le Prof. Luc Soler, président et cofondateur de Visible Patient.

Un calcul très rapide

« L’interprétation visuelle d’une image de scanner est subjective, explique le Pr Luc Soler. Le radiologue va dire que le volume pulmonaire touché est compris entre tant et tant de pourcentage et selon son expertise, cet intervalle sera plus ou moins grand. Ce qu’apporte notre outil, c’est la détection des zones pulmonaires touchées à partir de la modélisation en 3D des poumons, faite par Visible Patient, et un calcul précis du volume de ces zones.  » Ce calcul donne un indice de sévérité de la pathologie par une quantification de l’atteinte pulmonaire.

JPEG - 96.8 ko
La modélisation renseigne sur la sévérité de la maladie. Document remis

« Une première étude menée sur 40 patients hospitalisés au CHU de Strasbourg, relève le Pr Pierre Diemunsch, a permis de montrer d’une part que le logiciel de calcul donnait en 15 minutes des résultats superposables à ceux des ingénieurs en image qui délimitaient les lésions pulmonaires sur l’image en 3D. D’autre part, qu’il existait bien une corrélation entre l’indice de sévérité et l’aggravation ou non de l’état des patients sept jours plus tard. »

JPEG - 44.8 ko

« Alors que l’examen clinique des patients ne permet pas de savoir lesquels s’aggraveront dans les jours qui suivent, notre indice permet de le prédire pour ces 40 patients », reprend Luc Soler. Pour confirmer qu’ils tiennent bien là un outil de diagnostic précieux, « plus fiable que les tests biologiques actuels, qui donnent trop de faux positifs ou de faux négatifs », selon le Pr Pierre Diemunsch, les auteurs du projet se sont tournés vers la Région. Celle-ci leur a accordé un financement pour mener une étude beaucoup plus large, sur 1 000 patients hospitalisés à Mulhouse, Strasbourg et Nancy.

Anticiper une éventuelle aggravation

Cette étude multicentrique sera coordonnée par Visible Patient et les anesthésistes réanimateurs du CHU de Strasbourg cité plus haut, avec le service de radiologie du GHRMSA de Mulhouse et le service d’anesthésie réanimation du CHU de Nancy. « Il y aura une étude rétrospective sur 500 patients, explique le Pr Diemunsch, dans laquelle on va reprendre les dossiers de patients soignés au CHU de Strasbourg et regarder leur devenir en le rapportant à l’indice de sévérité mesuré à partir du scanner fait à leur admission.  » Car les scanners ont été faits au CHU de Strasbourg, pour tous les patients Covid-19 hospitalisés. «  On en a fait plus de 200 par jour  », précise encore Pierre Diemunsch.

Dans l’étude prospective, qui concernera 500 autres patients, c’est l’inverse : il s’agit de regarder le devenir des patients une fois l’indice de sévérité calculé. «  C’est très important de pouvoir anticiper une éventuelle aggravation des patients Covid-19, insiste le Pr Luc Soler, car cela va aussi déterminer leur prise en charge, par une intubation plus précoce par exemple. Et cet outil pourra peut-être aussi être utilisé dans d’autres pathologies pulmonaires que le Covid-19. » Les premiers résultats de l’étude élargie sont attendus d’ici trois mois.

Plus de renseignements sur www.visiblepatient.com

Une économie substantielle

Pour le Pr Luc Soler, président de Visible Patient, l’analyse préalable 3D avant l’opération d’un cancer complexe permet de faire des économies. Il évoque ainsi le cas d’un enfant de cinq ans accueilli en janvier 2018 en chirurgie pédiatrique au CHU de Strasbourg, atteint de tumeurs sur chaque rein. « Avant la modélisation 3D, le diagnostic était que le rein gauche, trop envahi, devait être complètement enlevé. Et il fallait enlever 70 % du rein gauche, empêchant d’avoir une fonction rénale normale et obligeant l’enfant à la dialyse en attendant une éventuelle transplantation rénale et un traitement antirejet à vie, si le cancer ne récidivait pas. » L’analyse 3D demandée par le chirurgien en charge de l’enfant a montré qu’on pouvait épargner la moitié du rein droit, qui du coup restait fonctionnel. Et à gauche, on a détecté une anomalie anatomique qui a permis d’éviter l’ablation complète en préservant 17 % du rein. «  L’opération a été effectuée selon ces éléments et après, l’enfant n’a pas eu besoin de dialyse. Aujourd’hui, il est en parfaite santé, est retourné à l’école et ce qui reste de ses deux reins fonctionne et va grandir avec lui. »

Le Pr Luc Soler souligne que si Visible Patient aide le geste chirurgical pour des opérations complexes, «  il est aussi une aide précieuse pour informer le patient plus clairement. Et Visible Patient est aussi totalement compatible avec tous les robots ».

La mise au point de Visible Patient a valu au Pr Luc Soler d’être lauréat du prix Marius Lavet « Ingénieur et inventeur » 2019, qui lui a été remis par Alain Beretz, ancien président de l’université de Strasbourg.

Publié par Geneviève DAUNE le samedi 25 avril 2020 sur https://c.dna.fr


JPEG - 89.9 ko
Un reportage de Lionel Augier (que je remercie) d’Alsace 20 sur notre projet Covid-19 NDS (nouveau diagnostic de sévérité) réunissant Visible Patient, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le Groupement Hospitalier de la Région Mulhouse Sud-Alsace et du CHRU de Nancy Brabois, avec l’aide de notre partenaire e-media. Ce projet est cofinancé par la region Grand Est et la BPI que nous remercions également. Le reportage c’est ici sur Alsace20 :
https://www.alsace20.tv/VOD/Actu/Choix-de-la-redac/Un-outil-modelisation-en-3D-poumons-pourrait-il-prevoir-evolution-COVID-19-chez-patients-plus-atteints-jvjnF3Yw1p.html
JPEG - 72.1 ko
Univ_Strasbourg @unistra · 19 mars 2019
A lire dans le mag savoir(s) @unistra : le projet @VisiblePatient (chirurgie augmentée et imagerie 3D) pour lequel @LucSOLER
Luc Soler a été distingué - prix @MariusLavet
http://savoirs.unistra.fr/formation/bien-articuler-le-virtuel-avec-la-realite/un-clone-virtuel-pour-chaque-patient/

JPEG - 132.5 ko
Univ_Strasbourg @unistra · 19 mars 2019
Luc Soler prof associé à la faculté de médecine de l’université de #strasbourg est lauréat 2019 du prix @MariusLavet
#innovation #invention pour le projet @VisiblePatient. L’écosystème d’innovation strasbourgeois, une nouvelle fois distingué @europtimist_eu @IrcadFrance @unistra

JPEG - 86.8 ko
SOLER @LucSOLER · 24 avril 2020
Visible Patient and the Strasbourg University Hospital have developped a New automated Diagnosis of Severity (NDS). More details on our impressive First clinical study results and the next 1000 patients clinical study fund by Region Grand Est : http://visiblepatient.com

JPEG - 66 ko
Pierre Parrend @pierrep67 · 25 avril 2020
Lancement d’une étude sur 1000 patients à @strasbourg @mulhouse et @VilledeNancy pour déterminer le niveau de sévérité du Covid-19 à partir de la vue 3D des poumons : bravo @VisiblePatient !
https://c.dna.fr/sante/2020/04/24/un-outil-pour-predire-l-etat-des-patients-covid-19

Pour en savoir plus :

- Technologies médicales : La robotique au service de la santé en septembre 2014
- Luc Soler, « Les contraintes de sécurité liées au numérique permettront demain à la France d’être leader au niveau mondial »
- Quand la high-tech révolutionne la médecine le 20 février 2019
- Visible Patient lève 11,3 millions d’euros le 16 mai 2019
- Les startups médicales de Strasbourg lèvent 13, 3 millions au mois de mai 2019 !
- Santé : Quand le robot réinvente la médecine en septembre 2019
- À Epitech Strasbourg, rencontre avec Luc Soler, CEO de Visible Patient le 11 septembre 2019
- Les startups strasbourgeoises chassent en meute en octobre 2019 à Boston
- « le DEEPTECH TOUR, la tournée des campus », le 16 janvier 2020 à Strasbourg
- Covid-19 : Visible Patient travaille sur les images de patients atteints de Covid19 le 20 mars 2020
- Covid-19 : Au CHU de Strasbourg, les médecins utilisent des scanners pour détecter le Covid-19 le 23 mars 2020
- Covid-19 : Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus le 27 février 2020
- Covid-19 : les médecins utilisent des scanners pour réaliser un Diagnostic de Sévérité 3D du Covid-19
- Covid-19 : Lancement d’un essai clinique pour prédire l’état des patients Covid-19 développé à Strasbourg le 25 avril 2020