Covid-19 : La PME lyonnaise Ouvry produit un masque réutilisable 100 fois et vise 1 million d’unités par semaine Un masque a été conçu pour être produit en masse.

, dans le réseau de Virginie Delplanque, Hugo Veysseyre

Développé en en moins de trois semaines par un collectif d’industriels et de chercheurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, un masque respiratoire réutilisable 100 fois entre en production chez la PME Ouvry, à Lyon. Objectif : produire l’équivalent de 100 millions de masques jetables par semaine en mai 2020.


Depuis le 16 mars 2020, date de sa création sous l’impulsion et la coordination du collectif grenoblois VOCCOV, un écosystème collaboratif (*) travaille à la conception et au déploiement à grande échelle d’un masque réutilisable.

Un nouveau masque vient de voir le jour pour se protéger du Covid-19. La PME lyonnaise Ouvry a démarré la production d’une pré-série de 5000 exemplaires et les tests de certification doivent être effectués la semaine prochaine.


Baptisé Ocov, ce masque est de type dit FMP1 (Face Mask) : il recouvre le nez, la bouche et le menton grâce à une pièce faciale souple épousant la forme du visage. Mais il est surtout réutilisable grâce à l’usage de filtres lavables et interchangeables pouvant être utilisés chacun une vingtaine de fois, selon Ouvry.

La pièce faciale souple épouse la forme du visage et minimise donc le taux de fuite par rapport aux filtres FFP1 ou FFP2 ou d’autres masques lavables. Il assure une bonne étanchéité entre l’atmosphère ambiante et le visage du porteur (que sa peau soit sèche ou humide et lorsqu’il bouge la tête). Il apporte également un excellent confort dans la durée. Réutilisable jusqu’à 100 fois grâce à ses cinq filtres lavables et interchangeables (**), son coût de revient est très compétitif.


Filtration 4 à 5 fois plus forte que les FFP1 et FFP2

Il est en outre particulièrement efficace car la norme FM impose un taux de fuite de seulement 2% au maximum, contre 8% pour les masques de type FF P1 ou P2 (Face Filter), constitués uniquement d’une matière filtrante. Ocov revendique une bonne étanchéité avec l’atmosphère ambiante.

C’est le collectif VOC-COV (Volonté d’organiser contre le Covid-19), constitué de personnes et d’organisations de la recherche et de l’industrie, qui est à l’origine de ce masque. Le choix du réutilisable est né de la volonté de réduire les besoins en matériaux filtrants. Sa conception et son industrialisation ont été réalisées en moins de trois semaines.


CEA, Michelin, ARaymond, Schneider…

A la manœuvre, un ensemble d’acteurs locaux publics et privés : Le CEA de Grenoble a réalisé, entre autres, le design, les tests de médias filtrants et d’ergonomie ainsi que les premiers prototypes en 3D en collaboration avec Michelin. La manufacture clermontoise a aussi apporté son savoir-faire en injection plastique et suivi le pilotage de l’industrialisation (adaptation du produit au procédé, définition du moule, etc.)

JPEG - 7.9 ko
Philippe Caillol, chef de service partenariats d’innovation au CEA-Tech DR

D’autres industriels régionaux ont apporté leur expertise comme ARaymond (injection plastique), APA (injection plastique), Schneider Electric (industrialisation des filtres) ou Sofileta (textile technique). « Nous avons choisi des solutions relativement éprouvées » précise Philippe Caillol, chef de service partenariats d’innovation au CEA.


Une centaine d’utilisations revenant à 28 centimes chaque

Prévu pour être vendu au grand public à 28 euros avec 5 filtres, il permettra donc une centaine d’utilisations à 28 centimes chaque, soit bien moins que le prix de filtres jetables

Ouvry, PME spécialisée dans les équipements de protection biologique et chimique est chargée de le produire. Elle vise une capacité de production de 1 million d’unités par semaine d’ici courant mai et plus de 5 millions de masques produits d’ici à la fin juin. Soit l’équivalent de 500 millions de masques à usage unique

Michelin a commandé les 130 000 premiers exemplaires, dont il offira une partie aux Agences régionales de santé. Le collectif réfléchit déjà à la conception d’un masque FMP2 encore plus performant.

Emmanuel Thérond

Publié par Emmanuel Thérond le 10 avril 2020 sur https://www.industrie-techno.com/


Contact presse :

CEA : Camille Decroix / 06 63 68 52 83 / presse@cea.fr

OUVRY : Carole Dougnac / Tél. 07 86 86 65 52 / dougnac@ouvry.com

MICHELIN : Florence Marchand / 06 08 01 16 35 / florence.marchand@michelin.com

VOC-COV : Pierre-Emmanuel Frot / Tél 07 67 15 78 00 / presse@voc-cov.org

(*) Un écosystème composé du CEA, de grandes entreprises telles que Michelin, ARaymond, Schneider, des PME comme Ouvry, APA, Sofileta mais aussi des institutions et des collectivités comme la mairie de Grenoble, la région Auvergne Rhône Alpes, l’Agence Régionale de Santé, le CHU GA, la préfecture de l’Isère, l’ordre des médecins et la Société Française de Médecine de Catastrophe, se sont associés, sous l’impulsion et la coordination du collectif grenoblois VOC-COV

(**) chaque masque est livré avec 5 filtres utilisables environ 20 fois chacun


Publié par Camille Decroix le 10 avril 2020 sur https://www.ouvry.com


Publié par Lea Delpont le 16 avril 2020 dans https://www.lesechos.fr


Publié par Stéphanie Borg à Lyon, Marie Lyan à Grenoble, Sonia Reyne à Clermont-Ferrand le 08 avril 2020 sur https://acteursdeleconomie.latribune.fr/

JPEG - 96.5 ko
Lyon Décideurs @LyonDecideurs · 21 mars 2020
Boiron, Seqens, Ouvry,... : L’élan de solidarité des entreprises lyonnaises qui réorientent leur production pour faire face aux pénuries de gels et masques. À lire - en accès libre - sur notre site internet. @seqens_group
https://lyondecideurs.com/2020/03/actu/lelan-de-solidarite-des-entreprises-lyonnaises-mobilisees-face-a-la-penurie-de-gels-et-masques/

JPEG - 104 ko
Agence France-Presse @afpfr · 19 avril 2020
La France va produire "17 millions" de masques "grand public" par semaine, avec pour objectif de pouvoir "équiper les Français qui le souhaiteront", a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. "8 millions de masques ont été produits la semaine écoulée", a-t-il déclaré #AFP

Pour en savoir plus :

- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : masques, des entreprises du Grand Est se fédèrent pour les fabriquer le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : « Produire en France » : le virage souverainiste de Macron suscite l’ironie des oppositions le 31 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : Cepovett Group en première ligne pour fabriquer des équipements pour le milieu hospitalier le 08 avril 2020
- Covid-19 : La PME lyonnaise Ouvry produit un masque réutilisable 100 fois et vise 1 million d’unités par semaine, le 10 avril 2020
- Covid-19 : Déconfinement : quel masque pour quelle protection ? le 20 avril 2020
- Covid-19 : fabriquer des millions de masques barrières et vite, le défi de la région Auvergne-Rhône-Alpes le 22 avril 2020
- Covid-19 : AJ biais va doubler sa production de masques le 23 avril 2020