Covid-19 : La Meurthe-et-Moselle produit ses masques L’usine, dirigée par Davy Dao, est entrée en production pour produire jusqu’à 16. 000 masques par jour.

, dans le réseau de Arounie Tavenet

Le Département a sollicité Davy Dao, un créateur de jeans nancéien, pour lancer une usine de production de masques de protection à Maxéville. L’usine, employant des personnes en insertion, a démarré la fabrication ce samedi. Elle produira près de 800 000 masques pour les Meurthe-et-Mosellans.


l y a quelques semaines, Mathieu Klein, président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, dévoilait l’opération « Un masque pour les Meurthe-et-Mosellans  ». Une démarche économique et solidaire inédite lancée par le Département, en partenariat avec Davy Dao , un créateur de jeans nancéien, pour répondre à une commande groupée de masques barrières passée par 568 communes meurthe-et-mosellanes. La démarche s’est matérialisée par la création d’une usine de masques textiles certifiés Afnor, à Maxéville, dans l’agglomération nancéienne, sur le site des anciennes brasseries mis à disposition et aménagé spécialement par la commune.

JPEG - 71.7 ko

75 personnes recrutées en dix jours

L’usine, dirigée par Davy Dao, est entrée en production ce samedi matin 02 mai 2020. Elle fonctionnera 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour produire jusqu’à 16. 000 masques par jour jusqu’à la fin juin 2020. « L’opération a été montée très rapidement », souligne Davy Dao.

JPEG - 60.6 ko
L’entrepreneur nancéien Davy Dao dirige la production. (Photo ER /Patrice SAUCOURT)

«  J’ai été sollicité par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle le 2 avril et des structures d’insertion se sont mobilisées rapidement pour recruter en dix jours seulement 75 personnes en lien avec Pôle Emploi. Les machines à coudre, de repassage, de préparation, de contrôle et de conditionnement sont arrivées il y a deux jours pour être installées. Les agents de la commune de Maxéville ont été très efficaces pour aménager les lieux ».

Premières livraisons dans quelques jours

Le modèle produit par l’usine de Maxéville est un masque lavable en machine à 60 degrés, en tissu vosgien, qui répond aux spécifications Afnor spec S76-001 de catégorie 1, avec une qualité de filtration comprise entre 90 et 95 % des particules de la taille du virus (entre 1 et 3 microns), garantie au minimum pour les 10 premiers lavages.

« Nous avons passé commande de près de 800. 000 masques à Davy Dao », détaille le président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. « Le coût de chaque masque est de 2, 30 € TTC. L’opération est financée à 50 % par le Département et à 50 % par les communes et intercommunalités partenaires. La livraison des masques dans les communes commencera le 7 mai et se prolongera jusqu’à fin juin. Pour 25 % de la commande, dont 67. 000 masques de taille enfant, elle s’étalera du 7 et 11 mai  ».



JPEG - 160.8 ko
Par Jean-Christophe VINCENT le samedi 02 mai 2020 sur https://c.estrepublicain.fr

Par Jean-Christophe VINCENT le samedi 02 mai 2020 sur https://c.estrepublicain.fr


Pour en savoir plus :

- Covid-19 : La France en pénurie de masques : aux origines des décisions d’État
- Covid-19 : Les Tissages de Charlieu lancent un masque de confinement lavable le 19 mars 2020
- Covid-19 : Davy Dao fabrique des masques de protection... en jeans le 19 mars 2020 !
- Covid-19 : Le textile aubois va produire des milliers de masques le 21 mars 2020
- Covid-19 : Troyes : les entreprises textiles mobilisées pour la fabrication de masques le 23 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : La Meurthe-et-Moselle produit ses masques le 02 mai 2020