Covid-19 : Création d’Arthur, un portique de prise de température Un portique de prise de température par infrarouge, donc sans contact.

, dans le réseau de Alain CANIAUX

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, un portique de prise de température par infrarouge, donc sans contact, baptisé « Arthur » a été inventé par Electronic engineering.


Créée en 2008 par Philippe Dossot et Sébastien Ruhl et dirigée depuis 2014 par le second nommé, la SARL Electronic Engineering a inventé à la mi-avril 2020, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et autres maladies fiévreuses, un portique de prise de température par infrarouge, donc sans contact, baptisé « Arthur », un prénom éminemment local.

Le fonctionnement est on ne peut plus simple : les personnes qui veulent tester ce dispositif se positionnent face à Arthur qui, en quelques secondes, prend avec un bras articulé placé au niveau du front, leur température. «  Avec une dizaine de mesures simultanées », précise Sébastien Rhul, le concepteur de cet automate en libre-service.

Le résultat apparaît immédiatement, soit « température correcte  » soit « température à revoir  ». « Nous avons bien sûr la possibilité technique d’afficher la température chiffrée, mais il s’agit d’une donnée privée qui ne peut faire l’objet d’un tel affichage en public  », reprend le créateur d’Arthur.

JPEG - 797.7 ko
La clientèle du marché couvert de la place de Nevers, à Charleville-Mézières, a pu faire la connaissance d’Arthur, ici en compagnie de deux de ses concepteurs : Sébastien Ruhl et Renaud Mignolet.

«  Renaud Mignolet, responsable de 3D Métal Industrie, et Jean-Marc Roscigni, le directeur général des services d’Ardenne Métropole, souhaitaient, suite à la pandémie, que des PME ardennaises innovent pour rendre confiance aux gens et les sécuriser. Ils m’ont alors proposé ce projet en me demandant de concevoir un produit fini, concurrentiel au niveau des coûts et en faisant collaborer un maximum d’entreprises ardennaises  », raconte Sébastien Ruhl qui est aussi directeur de la société Française d’Induction.

80 % du guichet provient du département des Ardennes

Habituellement spécialisée dans l’étude et la conception d’applications électroniques destinées à toutes les industries avec notamment une grosse part de marché vers les variateurs de vitesse pour monteurs électriques et les automates programmables, Electronic Engineering s’est donc chargée de la conception de la machine, d’une carte électronique adaptée et de la programmation de l’ensemble.

La PME carolomacérienne qui a mis au point le prototype en l’espace de deux semaines a été aidée par 3D Métal Industries (fourniture des masses contrepoids et dessin de pièces en 3 D), Technisoudure à Charleville-Mézières et ASD à Signy-l’Abbaye (châssis du produit) et Sopaic.

Reproduction qui a effectué le panneau (voir photo). Arthur est ainsi commercialisé depuis la fin du mois de mai 2020.

Ardenne Métropole a déjà prévu d’acquérir quatre petits frères d’Arthur pour les installer aux entrées des médiathèques Voyelles et Georges Delaw. La mairie de Fumay va aussi se doter de trois guichets. D’autres collectivités locales mais aussi des PME et certaines enseignes commerciales ont aussi manifesté leur intérêt pour ce nouveau produit sanitaire.

« Compte-tenu des retours que nous avons, je pense qu’on va rapidement produire trente appareils par mois. Mais le rythme des commandes pourrait encore augmenter. Ce qui est déjà quelque chose d’énorme pour une entreprise qui réalise 20 000 euros de chiffre d’affaires  », se réjouit Sébastien Ruhl, lequel prévoit la création de deux à trois emplois en cas de montée en puissance d’Arthur.

Publié par Pascal Remy le 08 juin 2020 dans les Petites Affiches Matot Braine - https://forumeco.fr


Pour en savoir plus :

- Covid-19 : À Bogny-sur-Meuse, Hermès confectionne 10000 masques de protection pour le personnel soignant
- Covid-19 : Bientôt, des masques distribués dans toutes les Ardennes pour lutter contre le coronavirus, annonce du 09 avril 2020
- Covid-19 : À Angecourt, l’entrepris TSC passe des couettes aux masques et blouses le 16 avril 2020
- Covid-19 : TSC se reconvertit et s’oriente vers la production de masques et de blouses jetables le 20 avril 2020
- Covid-19 : Pour répondre à la pénurie, le fabricant de rideaux TSC se met à produire des masques le 12 mai 2020
- Covid-19 : des entreprises ardennaises se reconvertissent pour lutter contre le virus, leurs commandes explosent le 14 mai 2020
- Covid-19 : Création d’Arthur, un portique de prise de température le 08 juin 2020