Covid-19 : BB Distribe, dans les Vosges, va signer un contrat avec l’Etat pour la production de masques de protection BB Distribe veut devenir un "poids lourd" sur le marché des masques de protection.

, dans le réseau de Arounie Tavenet

Le Vosgien BB Distribe, connu pour ses couches bio, va rentrer sur le marché des masques de protection. Pas seulement pendant la crise du coronavirus. L’entreprise a décidé d’investir sur la durée.


BB Distribe est l’un des deux producteurs de couches pour bébés en France. Avec une cinquantaine de salariés, la PME de Laval-sur-Vologne dans les Vosges produisait 110 millions de changes en 2018 avant l’installation d’une nouvelle ligne de production.

Dans le laboratoire de Laval-sur-Vologne de la société BB Distribe, une machine étend les élastiques des couches pour en connaître la résistance. C’est grâce à cette démarche qualité que l’entreprise vosgienne se place première de France pour sa production de langes. "On est une petite PME de 40 personnes et c’est gratifiant de se retrouver en tête, d’autant plus que c’est la deuxième fois consécutive en 18 mois. Cela nous conforte dans notre recherche de la qualité", indique Christiane Andrès Directeur Général de BB Distribe

JPEG - 44.1 ko
"On est une petite PME de 40 personnes et c’est gratifiant de se retrouver en tête, d’autant plus que c’est la deuxième fois consécutive en 18 mois. Cela nous conforte dans notre recherche de la qualité", indique Christiane Andrès Directeur Général de BB Distribe (Photo : Thierry Ganaye le 03 octobre 2018 https://france3-regions.francetvinfo.fr)

Publié par Thierry Ganaye le 03 octobre 2018 sur https://france3-regions.francetvinfo.fr

Après les couches, BB Distribe à Laval-sur-Vologne, dans les Vosges , va passer aux masques de protection, comme l’a annoncé sur France Bleu ce week-end la secrétaire d’Etat à l’économie Agnès Pannier-Runacher. L’entreprise vosgienne, qui emploie une cinquantaine de salariés, fait partie des quatre nouveaux entrants sur le marché avec lesquels l’Etat va signer un contrat pour la fabriquation des masques chirurgicaux et FFP2. Mais l’aventure ne devrait pas s’arrêter là, selon la direction contactée par France Bleu Sud Lorraine.

BB Distribe se lance

Dans la lignée de ce que veut faire le gouvernement, à savoir être autosuffisant en masques à l’avenir, BB Distribe ne fabriquera pas seulement dans l’urgence. La direction de la société, reconnue pour ses couches-culottes bio, a décidé de se lancer sur le long terme.

Une première machine est arrivée de Chine il y a quelques jours. Les premiers échantillons sont attendus cette semaine avant de lancer véritablement la production, à grande échelle. Production qui sera achetée par l’Etat pour l’instant, inutile de les appeler, explique-t-on chez BB Distribe. D’autres machines sont attendues aux mois de juin et juillet 2020, avant de se lancer définitivement dans un secteur redevenu stratégique à la lumière de cette crise.

JPEG - 26.1 ko
Masque chirurgical de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 17 mars 2020. (© Radio France - Florence Gotschaux)

Produire un maximum sur place

L’idée, c’est de devenir un "poids lourd" sur le sol français avec notamment la fabrication sur place du Meltblown, le matériau qui permet au masque de filtrer l’air. Matériau qui manque cruellement aujourd’hui en France. A terme, BB Distribe devrait recruter une vingtaine de salariés supplémentaires selon la direction de l’entreprise.

Publié par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine, lundi 11 mai 2020 sur https://www.francebleu.fr/


Pour en savoir plus :

- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : le jour d’après : Couper le cordon avec l’Asie pour éviter la pénurie de médicaments
- Covid-19 : Le gouvernement veut accélérer la production de masques, l’industrie sous pression le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : Deux entreprises vosgiennes s’unissent pour fabriquer des masques le 30 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile enclenche la production de masques à grande vitesse
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : Paul de Montclos porte le masque « made in Vosges » le 02 avril 2020
- Covid-19 : Mobilisée pour fabriquer des masques, la filière textile vosgienne espère un retour d’ascenseur le 08 avril 2020
- Covid-19 : Le textile vosgien peut-il se relancer après la crise sanitaire ? le 25 avril 2020
- Covid-19 : Les Vosges à jamais une terre de textile le 03 mai 2020
- Covid-19 : Déconfinement : quel masque pour quelle protection ? le 20 avril 2020
- Covid-19 : le meltblown, ce précieux matériau filtrant au cœur de la pénurie de masques chirurgicaux et FFP2, le 07 mai 2020
- Covid-19 : à Troyes, BioSerenity va mettre en route une “usine de campagne” pour produire des masques en grande quantité à partir du 12 mai 2020
- Covid-19 : 150 postes à pourvoir pour fabriquer des masques à partir du 12 mai 2020
- Covid-19 : BB Distribe, dans les Vosges, va signer un contrat avec l’Etat pour la production de masques de protection le 11 mai 2020
- Covid-19 : Qui sont les quatre producteurs de masques sanitaires que l’Etat va soutenir en France ? le 12 mai 2020
- Covid-19 : à Nomexy, Innothéra s’interroge sur la production de masques à l’avenir 14 mai 2020
- Des langes 100% made in Troyes le 19 mai 2020