Covid-19 : 75 000 masques fabriqués chaque jour chez Euronappe à Verdun Une capacité de production de Masques qui intéresse fortement les élus du département de la Meuse

, dans le réseau de Philippe HENAUX, Victoria Di CARLO, Arounie Tavenet

Depuis début avril 2020 la société Euronappe a transformé sa ligne de production de nappes en papier pour fabriquer des masques à usage unique. Une production réalisée en toute discrétion jusqu’à maintenant puisque les élus du département l’ont découvert via une visite de l’atelier.


Qui savait qu’une entreprise verdunoise fabrique des masques à usage unique depuis le début du mois d’avril en quantité industrielle ? Visiblement très peu de monde. Et pas même les élus des collectivités locales puisque Samuel Hazard, président du Grand Verdun n’a découvert que récemment que la société Euronappe, qui comme son nom l’indique fabrique des nappes et serviettes en papier à destination de la restauration, produit pas moins de 75 000 masques par jour.

JPEG - 72.4 ko
Les élus du département ont visité ce mardi l’atelier d’Euronappe qui fabrique 75 000 masques par jour. (Photo ER /FRÉDÉRIC MERCENIER1 /4)

Déjà 1,5 million de masques

Une reconversion due à la fermeture des bars et restaurants bien sûr qui a obligé les deux associés Xavier Akoka et Claude Dupont à réinventer leur ligne de production. Au final il n’aura fallu qu’une dizaine de jours et la location d’une machine pour découper les attaches pour transformer nappes et serviettes en masques de viscose homologués par le DGA (Direction générale de l’Armement).

À ce jour ce ne sont pas moins de 1,5 million de masques qui ont été écoulés, notamment 500 000 pour un opérateur de téléphonie national. Des masques biodégradables car sans plastique vendus 50 centimes pièce.

« Toute la production a été vendue rapidement » Xavier Akoda de la société Euronappe

Un succès discret mais solide. « Toute la production a été vendue rapidement, on a encore 3 à 400 000 masques en commande, du coup on n’a pas vraiment eu besoin de communiquer  », indique Xavier Akoka.

Une capacité de production qui intéresse fortement les élus du département de la Meuse qui ont commandé il y a longtemps déjà des masques dans les Vosges ou en Alsace et qui attendent toujours d’être livrés. D’où la présence le mardi 26 mai 2020 au sein de l’atelier du préfet Alexandre Rochatte, qui depuis la fin progressive du confinement enchaîne les visites de soutien à la reprise économique. Mais aussi du président du conseil Départemental Claude Léonard, du président des maires de Meuse Gérard Fillon ainsi que du président de la CCI Jean-Paul Hasseler. Autant d’acteurs qui ont pour objectif de faire travailler le tissu économique local, en renouvelant leurs stocks de masques à usage unique mais aussi en commandant des masques lavables, «  dont on sait que la demande ne va pas se tarir de suite  », précise Samuel Hazard. C’est d’ailleurs sur ce créneau plus pérenne du réutilisable que souhaitent aujourd’hui s’orienter Euronappe et sa poignée de salariés. Un prototype a déjà été réalisé et qui devra lui aussi être homologué par la DGA avant d’être commercialisé. Des masques sur lesquels le Département de la Meuse et le Grand Verdun voient déjà leur logo respectif.






PDF - 198.8 ko
Publié par R.R. le mardi 26 mai 2020 dans https://c.estrepublicain.fr

Publié par R.R. le mardi 26 mai 2020 dans https://c.estrepublicain.fr


Pour en savoir plus :

- e-Meuse Santé
- La santé à portée de clic ! le jeudi 19 Avril 2018 à Metz
- La médecine connectée suscite une cascade d’innovations dans le Grand Est les 15 et 16 mars 2019 à Nancy
- Le projet « e-Meuse santé » est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019.
- Covid-19 : 75 000 masques fabriqués chaque jour chez Euronappe à Verdun le 26 mai 2020