Covid-19 : 200 000 masques produits à Belfort pour tous les habitants du département Le secteur textile se mobilise dans la crise sanitaire que traverse la planète.

, dans le réseau de Céline THOMAS

Les masques, lavables jusqu’à cinquante fois, seront fabriqués à Belfort et distribués gratuitement foyer par foyer pour accompagner le déconfinement. Une solution totalement locale !


L’ atelier est en cours d’aménagement sur le site du Techn’Hom par la société belfortaine RKF. Les derniers réglages ont été validés ce week-end avec la préfecture et la ville de Belfort, qui fournit le local. D’ici quelques jours, RKF, qui s’était jusqu’ici surtout consacrée aux surblouses des soignants sur son site de production de Luxeuil, va commencer à produire des masques de protection, lavables, réutilisables jusqu’à cinquante fois, homologués à la norme AFNOR.

« L’avantage de produire local, c’est aussi de pouvoir gérer de petites quantités. Avec les Chinois, il faut acheter d’énormes stocks, avec des cargaisons qui attendent parfois plusieurs semaines »

Florian Bouquet, président du conseil départemental

Un accord a été trouvé entre l’association des maires du Territoire de Belfort et le conseil départemental. Une commande globale de 200 000 pièces sera passée par le Département. Les masques seront ensuite répartis entre les communes selon leurs demandes. Il appartiendra, dans chaque localité, aux maires de distribuer les masques foyer par foyer selon le nombre de personnes y habitant.

« Ce sont les maires qui ont la connaissance la plus fine des habitants de leur commune. Passer par eux pour la distribution est le plus efficace. En revanche, notre association n’avait pas les moyens de passer une telle commande », souligne Pierre Rey, maire d’Autrechêne et président de l’association des maires du Territoire.

Objectif : accompagner le déconfinement de la population

Le relais a été pris par le conseil départemental, qui va financer la majeure partie de l’opération. « Chaque masque va coûter 2,45 €. C’est le prix que demandent les Chinois. La différence, c’est que la production se fera à Belfort, elle fera travailler des gens ici. Nous serons sûrs de la qualité et nous maîtriserons les délais. Notre objectif est d’accompagner efficacement le déconfinement. Que les habitants de notre département aient des masques pour sortir après le 11 mai 2020 », résume Florian Bouquet, le président du conseil départemental.

Des mails ont été envoyés lundi à l’ensemble des maires du Territoire. Ils peuvent souscrire à la commande. Pour le moment, la moitié des communes du Territoire de Belfort a déjà répondu positivement. « L’avantage de produire local, c’est aussi de pouvoir gérer de petites quantités. Avec les Chinois, il faut acheter d’énormes stocks, avec des cargaisons qui attendent parfois plusieurs semaines dans des hangars. Là, c’est possible pour une commune d’avoir 100 ou 200 masques en sortie de production et d’être livrée tout de suite », poursuit Florian Bouquet.

Chaque commune donnera un euro par masque acheté. Le surplus sera pris en charge par le conseil départemental.

Il y a quelques semaines, l’association des maires avait participé à une commande nationale de masques. Elle en avait retenu 30 000 (10 000 pour les communes, 10 000 pour le Grand Belfort, 10 000 pour le Département). Ces premières pièces, qui sont des masques chirurgicaux et jetables, sont arrivées à Roissy et devraient être livrées dès la semaine prochaine.

Publié par Philippe PIOT le 21 avril 2020 le https://c.estrepublicain.fr

Contact :

RKF Equipement
6 Avenue des Usines,
90000 Belfort


JPEG - 81.1 ko
Marie Lebec @MarieLebec78 · 19 avril 2020
Grâce à la mobilisation solidaire des centaines de #PME, grands groupes et salariés du #textile, près de 15 millions de masques seront désormais produits en une semaine, autant que la production mensuelle avant crise.


Pour en savoir plus :
- La Franche-Comté se refait une santé dans le médical en octobre 2013
- Innov’Health : nouveau cluster de la santé en Bourgogne Franche-Comté
- Innov’Health, la dynamique Santé du Pôle des Microtechniques
- Médecine du futur : le Grand Besançon rejoint le réseau « French Tech » le 25 juillet 2016
- Propulseur : un nouvel accélérateur d’innovation en Bourgogne-Franche-Comté le 17 avril 2018
- Tour d’horizon des nounous des start-up en Bourgogne-Franche-Comté
- Covid-19 : Les Tissages de Charlieu lancent un masque de confinement lavable le 19 mars 2020
- Covid-19 : Réquisitions de masques : "Notre région est méprisée" estime la présidente de Bourgogne-Franche-Comté le 07 avril 2020
- Covid-19 : RKF Luxury Linen embauche pour fabriquer surblouses et masques le 20 avril 2020
- Covid-19 : 200 000 masques produits à Belfort pour tous les habitants du département le 21 avril 2020