Cinq questions à Viant à l’occasion du salon Medica le 20 novembre 2019

, dans le réseau de Christophe Juppin

L’entreprise Viant est intégré de bout en bout, depuis la conception et le développement jusqu’à la fabrication, l’assemblage et l’emballage. Nous avons interrogé les responsables de l’entreprise à l’accasion des salons Medica et CompaMed qui se sont déroulés du lundi 18 novembre au jeudi 21 novembre 2019.

Une fois de plus, je me retrouve à errer dans les nombreuses salles des salons professionnels Medica et CompaMed qui ont eu lieu du lundi 18 novembre au jeudi 21 novembre 2019 à Düsseldorf en Allemagne.

Entre découvrir les nouveautés et les réussites de l’élite du secteur médical, découvrir de nouvelles entreprises présentant leurs premiers produits lors du salon ou voir les actualirés celles que j’ai déjà rencontrées, j’ai pris un moment pour contacter les représentants de plusieurs sociétés exposantes au salon médical. Voici les résultats de ma collecte de 2019.

Espérons que mes questions fourniront des informations utiles à toutes les personnes qui n’étaient pas en mesure de les rencontrer lors de l’événement ou à celles qui n’ont pas pu se rende pas en Allemagne cette année.

Dans cet esprit, Alton Shader, PDG de Viant, a partagé les informations suivantes pour vous aider à déterminer si la société est un partenaire de services potentiel pour vous en 2020 ou pour plus tard.

Sean Fenske : Quelle technologie ou quel service proposez-vous sur le salon Medica / CompaMed en 2019 ?

GIF - 32.5 ko
Alton Shader, newly appointed CEO of Viant

Alton Shader : Nous soulignons les capacités de bout en bout de Viant, depuis la conception et le développement jusqu’à la fabrication, l’assemblage et l’emballage. Cette profondeur et l’étendue des solutions peuvent aider nos clients à élargir leurs offres de produits, à optimiser leurs chaînes d’approvisionnement et à améliorer la qualité tout en maîtrisant les coûts à l’échelle mondiale.

Nous insistons également nos capacités frontales étendues en conception et développement (design and development : D & D) et en conception pour la fabrication (design for manufacturing : DFM). Par exemple, nous avons récemment acquis une société basée dans la Silicon Valley qui renforce notre force D & D, qui apporte une expertise approfondie en bioélectronique et dispositifs interventionnels, et ajoute une installation D & D supplémentaire. Nous nous attendons à ce que ces capacités supplémentaires améliorent les coûts et le délai d’acheminement des produits de nos clients.

Sean Fenske : Quel est le défi le plus courant auquel les clients se posent et comment y remédier ?

Alton Shader : les clients recherchent une chaîne d’approvisionnement dans laquelle ils peuvent vraiment avoir confiance. Ils cherchent à réduire les risques liés à leur chaîne d’approvisionnement et à se consolider avec moins de partenaires mais plus fiables. Les fournisseurs sont fiables, disposent de capacités étendues et sont financièrement solides, ce qui réduit les risques financiers.

Je pense également que les clients recherchent des partenaires qui peuvent collaborer pour explorer des solutions avec eux, plutôt que la relation historique suivante : « voici le cahier des charges, fournissez-le maintenant au prix le plus bas. » Nos clients souhaitent un modèle de partenariat plutôt qu’un fournisseur unique. Cette approche collaborative est possible lorsque vous avez un partenaire qui n’est pas spécialisé dans un seul domaine, mais qui peut gérer un pourcentage plus élevé de la nomenclature et aider à gérer la chaîne d’approvisionnement avec vous. C’est beaucoup plus efficace que de passer d’une société à une autre, d’une autre à une autre, de l’assembler, etc.

Sean Fenske : Si vous pouviez donner un conseil aux entreprises qui recherchent un partenaire manufacturier avant de prendre une décision, quel serait-il ?

Alton Shader : Il est essentiel d’avoir une relation avec un fournisseur digne de confiance. Assurez-vous que la société, en particulier l’équipe de direction, partage les mêmes convictions quant à l’importance de vous servir en tant que client. Il est très important de veiller à ce que l’équipe de direction soit dans l’esprit, que vous croyiez en la culture qu’elle a créée.

Lorsque vous regardez dans les yeux de l’équipe de direction de votre fournisseur, vous devez savoir que vous pouvez prendre le téléphone et appeler pour tout problème, qu’il s’intéresse de près à votre projet et aux produits qu’il fabrique pour vous.

Les équipementiers ont besoin de fournisseurs qui comprennent que tout ce que nous faisons a une incidence sur des vies humaines. Chez Viant, notre culture est entièrement axée sur la fourniture aux clients d’un objectif ultime. Notre équipe comprend que les produits que nous fabriquons, assemblons et expédions pour nos clients peuvent faire toute la différence entre la vie et la mort d’un patient. Vous avez besoin d’un fournisseur qui comprend cela et le prenne très au sérieux.

Sean Fenske : Quelles sont les forces qui poussent les fabricants d’appareils médicaux à rechercher votre technologie / vos services au lieu de le faire en interne ?

Alton Shader : De plus en plus de fabricants de matériel médical comprennent que leur innovation est essentielle pour commercialiser et vendre des produits qui améliorent les résultats et / ou réduisent le coût des soins. Nous constatons un changement chez les équipementiers qui consacrent davantage de ressources au développement de produits, aux ventes et au marketing et aux défis réglementaires croissants, plutôt qu’à la fabrication.

Nous savons tous que la fabrication ont besoin d’un capital important. De plus en plus de constructeurs réalisent que, si un partenaire de fabrication peut fabriquer des produits de la manière la plus efficace possible, il peut prioriser les investissements dans des domaines qui différencieront réellement son portefeuille de produits et son entreprise. En supposant que le fournisseur possède une sophistication, des capacités étendues, une culture axée sur la qualité et un prix juste, il est moins important de savoir qui fabrique le produit.

Sean Fenske : De quelle manière votre entreprise peut-elle aider à commercialiser plus rapidement un produit (projet) ?

Alton Shader : Plus nous participons tôt au processus de conception et de développement, plus nous pouvons gagner du temps pour mettre le produit sur le marché. Notre équipe de près de 100 ingénieurs spécialisés en conception et en développement peut travailler avec nos clients pour concevoir des produits offrant des performances et une fabricabilité optimales. Cela signifie que dès que la conception est définie, nous pouvons passer immédiatement à la fabrication. Nous avons également une solide équipe de gestion de programme qui dirige les projets du concept au lancement pour nous assurer que nous atteignons ou dépassons les objectifs de nos clients.

Ce qui nous distingue, c’est que nous appliquons les principes Lean tout au long du cycle de vie du produit afin d’optimiser ses performances, son coût et sa rapidité de mise sur le marché. Nos capacités de bout en bout peuvent rationaliser le processus, éliminer les goulots d’étranglement et réellement réduire les coûts de livraison par rapport à ce que nos clients pourraient faire eux-mêmes. Par exemple, tirer parti du développement de produits Lean pour un projet de dispositif laparoscopique nous a permis de dépasser de 50% le délai de lancement optimal du client pour le lancement interne.

Viant est situé au salon Medica / Compamed dans le hall 8B, stand / stand G28-4.

Publié par Sean Fenske le 20 novembre 2019 dans https://www.mpo-mag.com/


Pour en savoir plus :

- En Haute-Marne, Greatbatch Medical investit et embauche à tour de bras en 2013 et 2014
- Greatbatch, Inc. renommé Integer Holdings Corporation le 1er juillet 2016
- la filière du Médical en Haute-Marne
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley
- Integer, à la pointe de l’orthopédie en juin 2018
- Greatbatch, devenu Integer, serait bientôt Viant-MedPlast
- Viant : pour la vie ! depuis juillet 2018 à Chaumont.
- Cinq questions à Viant à l’occasion du salon Medica le 20 novembre 2019