Chirurgie : In’Tech Medical reprend l’américain Turner Medical en septembre 2015

, dans le réseau de Caroline Auberger

Spécialisé dans la fabrication d’instrumentation chirurgicale et de prothèses du rachis, In’Tech Médical SAS, dont le siège social est à Rang-du-Fliers vient de racheter Turner Medical, basé à Athens, Alabama, fabricant américain d’instruments chirurgicaux et d’implants orthopédiques. Le fabricant d’instruments de chirurgie orthopédique va développer ses solutions clefs en main outre-Atlantique.


« C’est une acquisition structurante » explique le PDG d’In Tech Médical, Laurent Pruvost, « cela va nous permettre de nous positionner sur le marché très porteur et très dynamique des États-Unis ».

In’Tech Medical entre d’un coup dans le Top 10 mondial des instruments orthopédiques. Le fabricant d’instrumentation chirurgicale et de prothèses du rachis, basé à Rang-du-Fliers (Pas-de-Calais) vient de racheter son concurrent américain Turner Medical. Basée à Athens, en Alabama, l’entreprise familiale (dont le fondateur Bill Turner garde 5 % des titres) réalise un chiffre d’affaires de 21 millions de dollars. Le chiffre d’affaires du nouvel ensemble est porté à 60 millions d’euros. L’entreprise est accompagnée par TCR Capital, à travers une augmentation de capital, mais accroît aussi sa dette. « Nous sommes très sereins par rapport aux ratios de dette, nous sommes à 3,5 fois l’Ebitda  », tempère le dirigeant, Laurent Pruvost, tout en soulignant les synergies dégagées. Commercialement, le portefeuille de clients deTurner est différent à 90 %. L’activité de production que le Français avait implantée à Memphis depuis quelques années est rapatriée en Alabama.

Instruments intelligents

Le groupe nordiste, qui a fortement robotisé son usine de Côte d’Opale et qui développe en France des solutions clefs en main, va déployer ces techniques dans sa nouvelle filiale. In’Tech Medical table sur une poursuite du rythme de croissance annuelle entre 10 et 12 %, pour approcher à terme les 100 millions d’euros.

Hors acquisition, l’entreprise adosse sa croissance organique à une forte politique d’innovation. Elle a mis au point une gamme d’instruments de chirurgie « mini-invasive » pour le rachis, qui, pour son premier exercice, a déjà généré 2 millions d’euros de ventes.

Aujourd’hui l’entreprise travaille sur les produits de demain, à commencer par des instruments intelligents et connectés. In’Tech Medical, qui avait été relancé par plusieurs cadres après la fermeture de Sofamor il y a quinze ans, emploie désormais 229 salariés dans le Pas-de-Calais, 85 dans son unité de Toulon et 185 aux Etats-Unis, soit un ensemble de 500 salariés. Une taille qui permet désormais au groupe d’accéder à de nouveaux clients, eux-mêmes engagés dans une forte logique de concentration.

Publié par le correspondant à Lille Olivier Ducuing le 24 septembre 2015 dans https://www.lesechos.fr


Pour en savoir plus :

- In’tech médical à Rang-du-Fliers, une réussite industrielle à la française en octobre 2012
- Chirurgie : In’Tech Medical reprend l’américain Turner Medical en septembre 2015
- Laurent Pruvost (In’tech Medical) usine son avenir à l’international en septembre 2019