Cédric O, nommé au poste de Secrétaire d’Etat au Numérique, en remplacement de Mounir Mahjoubi, le 31 mars 2019

, dans le réseau de Christophe Juppin

Ancien conseiller de Dominique Strauss-Kahn, Cédric O remplace Mounir Mahjoubi, qui se consacre désormais à la conquête de Paris, à la tête du secrétariat d’Etat au Numérique. Retour sur le parcours de ce diplômé de HEC, féru de politique et connu pour avoir organisé avec réussite le sommet Tech for Good en 2018.

Cédric O a été nommé le dimanche 31 mars 2019 Secrétaire d’Etat au Numérique en lieu et place de Mounir Mahjoubi. Cet ancien conseiller de Dominique Strauss-Kahn, qui fait partie avec Sibeth Ndiaye et Amélie de Montchalin des nouveaux entrants au Gouvernement, est loin d’être un novice en politique.

Un premier passage à l’Economie

Après quelques années aux côtés de Dominique Strauss-Kahn et au sein du think tank Terra Nova, Cédric O poursuit sa carrière au Parti socialiste en tant que conseiller parlementaire de Pierre Moscovici, en 2010, alors au ministre de l’Economie. Il rejoint ensuite l’équipe de la campagne de François Hollande, en 2014. Après un passage dans le secteur privé, notamment chez Safran, de 2014 à 2017, il fait ensuite partie de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron en tant que conseiller auprès du Président et du Premier ministre, chargé des participations publiques et de l’économie numérique. Agé de 37 ans, il est par ailleurs le frère de Delphine O, députée de la seizième circonscription de Paris depuis le départ de Mounir Mahjoubi en juillet 2017.

Les chantiers en cours

Familier du secteur du numérique, Cédric O a notamment été à l’initiative du sommet Tech for Good en 2018, auquel ont assisté, entre autres, Marck Zukerberg et Satya Nadella, patrons de Facebook et de Microsoft.

La passation de pouvoir entre Mounir Mahjoubi et Cédric O se déroulera à 16h15 le lundi 1er avril 2019. Cédric O aura pour mission de poursuivre le travail de son prédécesseur, secrétaire d’Etat depuis 2017, qui va désormais se consacrer aux élections municipales de 2020 à Paris.

Dans les priorités affichées par le gouvernement, le soutien aux TPE et PME, notamment au cœur d’une charte destinée à limiter l’interdépendance des petites entreprises aux marketplaces, mais également la poursuite du programme French Tech, dirigé par Kat Borlongan, la dématérialisation de l’Etat et la simplification de l’accès aux services publics, ou encore l’inclusion numérique.

Publié par Aude Chardenon le 01 avril 2019 dans https://www.usine-digitale.fr


Pour en savoir plus :

- Mounir Mahjoubi à la découverte de la French Tech de Montpellier le 16 novembre 2017
- Montpellier accueille le secrétaire d’Etat chargé du Numérique le 16 nov 2017
- French Tech, CES, relations startups - grands groupes... Mounir Mahjoubi fait le bilan le 12 décembre 2017
- M. Philippe Veran a reçu le Pass French Tech le 25 septembre 2017 promotion 2016-2017
- David Monteau quitte la French Tech fin décembre 2017 : "Nous n’avons pas créé un gros machin public, mais un écosystème"
- M. Majoubi : Le 05 mars 2018, « La question de l’écosystème de la French Tech n’est plus son éclosion, mais son envol »
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- Kat Borlongan prend la tête de la Mission French Tech le 25 mai 2018
- French Tech, phase 2 : les grandes ambitions de Mounir Mahjoubi d’ici à 2022 annoncé le 25 mai 2018 à Paris
- Kat Borlongan dévoile sa feuille de route au Web2Day le 13 juin 2018 à Nantes
- Les enjeux et les conditions pour accéder aux Communautés et Capitales French Tech du 13 décembre 2018 au 11 février 2019.
- Mounir Mahjoubi quitte le gouvernement le 29 mars 2019 : 7 actions à retenir pour le numérique.
- Cédric O, nommé au poste de Secrétaire d’Etat au Numérique, en remplacement de Mounir Mahjoubi, le 31 mars 2019