Cap Digital dévoile son programme santé 2018

, dans le réseau de Christelle Ayache
 CAP DIGITAL,  MEDICEN PARIS REGION

Le pôle de compétitivité parisien a débuté ses travaux dans le domaine de la santé en 2009 en se rapprochant de Medicen et Systematic. Outre la poursuite de la collaboration dans le cadre de TIC & Santé, Cap Digital participe en 2018 à l’incubateur Prevent2CareLab et entend franchir une nouvelle étape dans le projet Mes données, ma santé.

"A la création du pôle en 2006, nous recevions déjà quelques projets, dédiés à la santé et au numérique (premiers outils de pharmacovigilance par exemple). Fin 2009, nous nous sommes associés avec les pôles Medicen, spécialisé dans le domaine de la santé, et Systematic, autre pôle numérique francilien positionné sur les domaines de la sécurité et des infrastructures pour mettre en place une initiative interpôle autour des “TIC & Santé”. Avec le positionnement de Cap Digital dans le numérique couche haute, nos compétences étaient très complémentaires”, témoigne Christelle Ayache, responsable Santé du pôle de compétitivité parisien.

L’action interpôle s’est traduite par l’organisation depuis 2010 de deux rendez-vous annuels TIC & Santé Paris Région. En 2018, la première réunion devrait se tenir en mars sur le thème de la prévention primaire. En parallèle de cette action interpôles, Cap Digital entend accompagner 200 structures membres intéressées par le marché de la santé (sur un total de plus de 1 000 adhérents). Le domaine Santé, bien-être et silver économie est ainsi inscrit parmi ses six marchés stratégiques. Le pôle se targue par ailleurs d’avoir financé 45 projets de R&D depuis 2010, selon Christelle Ayache.

Participation au jury de Prevent2Care Lab

Le pôle poursuit également ses rapprochements. Annoncée fin 2017, la collaboration avec Prevent2CareLab, l’incubateur porté par INCO en partenariat avec la Fondation Ramsay Générale de Santé, devrait se concrétiser en février 2018. “Nous participons au jury pour sélectionner les 10 start-up qui bénéficieront de l’incubation et d’un programme d’accélération de 9 mois”, se félicite Christelle Ayache. Elle précise : “L’appel correspond entièrement à l’écosystème Santé numérique propre à Cap Digital. Ce programme d’accélération concerne les start-up early stage qui veulent lever entre 30 000 et 500 000 euros dans les domaines de la prévention primaire, secondaire et tertiaire”.

Poursuite du projet Mes données, ma santé

Le pôle de compétitivité parisien prévoit également en 2018 de poursuivre et d’étendre l’expérimentation Mes données, ma Santé. “Nous avons commencé à travailler en 2015 avec l’association La Fing autour de la restitution des données personnelles de santé à l’individu. En 2016, nous avons co-organisé un groupe de travail avec divers acteurs (intéressés par le sujet) dont la CNIL, la CNAM, des associations de patients, le Forum des Living Lab Santé et Autonomie, des grandes entreprises et des start-up. Un des premiers objectifs était d’établir une charte présentant les grands principes de ce que tous les acteurs réunis autour de la table entendent par restituer les données de santé à l’individu (Charte Mes données, ma santé)”, détaille Christelle Ayache. La charte est notamment signée par Sanofi, la MGEN, Orange, La Poste, Sanoïa...

Ce groupe de travail a également “élaboré la V1 d’un cahier des charges qui décrit le projet d’une expérimentation à mener en 2017 dédiée aux valeurs d’usage”, précise la responsable. Cette première expérimentation a été menée par Cap Digital en 2017 en partenariat avec la Fing et un groupe mutualiste, et devrait avoir des suites en 2018. En parallèle, le pôle de compétitivité entend lancer une nouvelle expérimentation à plus grande échelle qui réunira plusieurs fournisseurs de données et partenaires tels que l’AP-HP, selon la responsable Santé. cette expérimentation sera intégrée dans le programme Data Health lancé en 2018 par Cap Digital.

La santé chez cap Digital en chiffres

2009 : Premières réunions avec Medicen et Systematic pour une action inter-pôles autour des TIC & Santé
4 axes de travail : modélisation et gestion des connaissances ; imagerie numérique ; dispositifs médicaux connectés ; e-santé et télémédecine.
200 acteurs membres intéressés par la santé (sur les 1 000 adhérents du pôle)
45 projets de R&D en santé accompagnés et financés depuis 2010

Publié le 23 janvier 2018 dans /www.mindhealth.fr/


Pour en savoir plus :

- Cap Digital dévoile son programme santé 2018
- Santé et numérique : un marché "en plein essor" au sein du pôle Cap Digital