Bodyfeed, une innovation contre le mal de dos made in Ardennes le 19 mars 2019 table de décompression neurovertébrale vibrante et non-invasive

, dans le réseau de Alain CANIAUX

Bodyfeed vient de présenter son premier prototype de table de traitement innovante pour le mal de dos. Un dispositif prometteur qui pourrait créer 50 emplois directs. Bodyfeed est une stat-up de l’incubateur Rimbaud’Tech, crée par Antoine Bouchet pour développer un concept innovant de table de traitement innovante pour le mal de dos.

Le premier prototype de table de traitement innovante pour le mal de dos a été présenté à Charleville, en même temps que la signature d’un projet de recherche avec l’université de Reims.
Le projet industriel pourrait générer 50 emplois directs et 100 indirects.

C’est une première étape pour l’entreprise née à l’incubateur Rimbaud’Tech, basé à Terciarys, place de la Gare, à Chaleville dans les Ardennes.

Bodyfeed, le projet porté par Antoine Bouchet, se concrétise. Le chiropracteur installé rue Noël a développé un dispositif innovant de « table de décompression neurovertébrale vibrante et non-invasive ». Patrick Monnier, le directeur général, vulgarise ainsi le projet : « C’est un dispositif innovant pour des personnes qui souffrent de "mal de dos" et on sait combien elles sont nombreuses. Aujourd’hui, les professionnels utilisent des tables de décompression vertébrales par traction forcée. »

Il poursuit : « Au contraire, Bodyfeed est un dispositif naturel qui ne contraint, ni ne force le corps. Notre table a fait l’objet du dépôt de deux. Equipée de vingt vérins, elle provoque une onde vibratoire et joue avec la gravité naturelle. »

JPEG - 152.3 ko
sur la photo : Antoine Bouchet, le créateur (à gauche) et Patrick Monnier, le directeur général, présentent le premier prototype de table Bodyfeed. (Photo Alexis Bouzin) Publié le 19 mars 2019 sur https://abonne.lunion.fr/

Publié par Mirko Spasic le 19 mars 2019 sur https://abonne.lunion.fr/

Bodyfeed vise 5 000 tables de décompression vertébrale

Antoine Bouchet et Patrick Monnier, ont présenté leur table de décompression vertébrale vibrante et non invasive aux élus ardennais et à l’Agence régionale de santé. Ce futur dispositif médical innovant et connecté a fait l’objet de deux dépôts de brevet.
Il s’adressera aux patients qui souffrent de troubles musculo-squelettiques en général et de maux de dos en particulier. Des programmes spécifiques de prévention et de soins adaptés aux caractéristiques physiques et aux pathologies des patients seront développés grâce à une collaboration avec les instances universitaires de notre région. À terme, il est envisagé de définir un algorithme qui adaptera les fonctionnalités de la machine à chaque patient. « Cette table ne force pas le corps. Elle induit une onde vibratoire et joue sur la gravité naturelle. Avec cette approche plus naturelle que les dispositifs existants, il n’y a pas de traction forcée. L’inclination de la table est sans contrainte. »


PNG - 134.4 ko
Table de décompression vertébrale. (Droits réservés)

Publié par Pascal Remy le 21 mai 2019 sur https://forumeco.fr


Pour en savoir plus :

- Le robot guidé vers les entreprises le 22 mai 2014
- Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique en visite à l’Université Technologique de Troyes le 23 mars 2018
- Courlancy-Bezannes, la clinique des superlatifs, démarre son activité à Reims-Bezannes le mardi 22 mai 2018.
- Christophe Lambert ambassadeur de la start-up rémoise InnovSanté le 29 mars 2018
- French Tech Grand Reims labellisé communauté French Tech le 03 avril 2019
- La « Communauté French Tech Troyes » voit le jour le 03 avril 2019
- La French Tech veut fédérer les acteurs de l’innovation le 03 avril 2019
- Un nouveau label French Tech pour le bassin de Chaumont-Nogent le 03 avril 2019
- Troyes intègre la « French Tech » et réunis son Board le 26 avril 2019
- Bodyfeed, une innovation contre le mal de dos made in Ardennes le 19 mars 2019