Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux Le père des robots chirurgicaux made in France débarque en Chine

, dans le réseau de Trias Asteriou

Portrait du PDG de Quantum Surgical, Bertin Nahum, qui prépare l’arrivée sur le marché de son prochain robot chirurgical, dédié au traitement mini-invasif du cancer du foie. Avec toujours, pour cet ingénieur en génie électrique fondateur de Medtech, le même objectif : devenir un leader mondial.

Au départ, Bertin Nahum, cet ingénieur français d’origine béninoise avait créé sa société pour développer un appareil destiné à la chirurgie du genou. Mais les débuts furent difficiles : « Aucun investisseur n’acceptait de me suivre. »

Createur punchy

Combatif, cet ancien champion de France junior de boxe finit par remporter le Concours national d’aide à la création d’entreprises et son prix de 200.000 euros. Avec cette somme et ses économies, il recrute quatre collaborateurs et l’équipe se met au travail. En 2005, Brigit, leur premier robot, est homologué. L’année suivante, Nahum cède les brevets au groupe américain Zimmer, géant mondial de la prothèse, pour 3 millions d’euros. Ce pactole va lui permettre de doubler l’effectif de Medtech et de financer Rosa.

Investisseurs conquis.

Très vite, ce deuxième robot séduit les neurochirurgiens. Et intéresse, cette fois, les investisseurs. En 2010, le patron de PME lève 2 millions d’euros auprès du fonds Newfund. Deux ans plus tard, le magazine canadien Discovery Series le classe « quatrième entrepreneur high-tech le plus révolutionnaire au monde », derrière Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron. « Mais nous disposons de dix fois moins de moyens que les géants de la robotique », souligne-t-il.

En 2013, année de l’introduction en Bourse de sa PME Medtech, Bertin Nahum, le créateur de Rosa, était dans tous les médias. Cotée en Bourse depuis 2013, Medtech est valorisé à 65 millions d’euros. Une cinquantaine de Rosa sont en service en Europe, en Amérique et en Asie. Et une petite sœur destinée à la chirurgie de la colonne vertébrale, Rosa Spine, a vu le jour.

En 2016, plus de 2.400 patients ont été opérés du cerveau avec l’aide de son robot. Véritable GPS de la boîte crânienne, ce bras articulé guide l’outil du chirurgien avec une précision millimétrique pour mener les interventions les plus délicates (biopsie, pose d’électrodes, ablation de tumeurs... ). « Il sécurise le geste, réduit la taille des incisions et rend l’opération moins invasive », explique son créateur, âgé de 46 ans en 2016. « Notre métier, résume Bertin Nahum, c’est de répondre aux défis de la chirurgie moderne à travers la technologie. » Un secteur en pleine santé : le marché de la robotique médicale atteindra 20 milliards de dollars en 2019, selon l’institut WinterGreen Research


Publié par Laurent Barbotin le 01 avril 2016, dans https://www.capital.fr/


Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

JPEG - 35.7 ko
Les tests cliniques du nouveau robot de Bertin Nahum ont démarré en juillet 2019. © Usine Nouvelle

Le père des robots chirurgicaux made in France débarque en Chine en 2019. Et il ne cache pas ses ambitions. « Je veux devenir un leader mondial  », clame Bertin Nahum d’une voix puissante. Quantum Surgical, sa société fondée à Montpellier en 2017, a signé, au printemps 2019, un accord avec Ally Bridge Group (ABG) et LifeTech, numéro un chinois des dispositifs médicaux innovants, pour créer une coentreprise.

L’opération – annoncée un an après avoir levé 10 millions d’euros auprès d’ABG, sur un tour de table global d’environ 40 millions d’euros – doit lui permettre de distribuer sur ce marché stratégique sa future plate-forme robotique dédiée au traitement mini-invasif du cancer du foie. Celle-ci promet d’assister les chirurgiens lors de l’ablation percutanée. «  Tous les robots chirurgicaux actuellement commercialisés interviennent sur les tissus durs. Le nôtre [il n’a pas encore de nom, ndlr] sera le premier à intervenir sur des organes déformables et en mouvement. » Les tests précliniques ont débuté cet été 2019.

Appétit insatiable

Le charismatique entrepreneur en est certain, ce robot va conquérir le monde. Une preuve de son appétit insatiable. Une revanche aussi sur l’échec commercial – relatif – de Rosa, son précédent robot. Car Bertin Nahum n’en est pas à son coup d’essai. Dès 2002, il fonde Medtech et met au point Brigit, dédié à la chirurgie du genou. Malgré les efforts accomplis pour le commercialiser, celui-ci ne rencontre pas le succès escompté. Son brevet sera vendu en 2006 à l’américain Zimmer Biomet, le leader mondial de la chirurgie orthopédique, pour 1,5 million d’euros. Des fonds qui sont réinvestis dans le développement de Rosa.

Et quand Medtech est finalement racheté, en 2016, par… Zimmer Biomet, Bertin Bertin Nahum démissionne quelques mois plus tard. Ils sont trois – Lucien Blondel, Fernand Badano et Sophie Roca – à lui faire confiance et le suivre avant même qu’il ne lance sa seconde start-up, Quantum Surgical. « Bertin est un businessman, je me doutais qu’il allait rapidement repartir sur d’autres projets, dans le médical ou ailleurs  », confie Lucien Blondel, le directeur technique de cette société.

Réussite à la française

Avec ses robots innovants, Bertin Nahum n’a de cesse de vouloir révolutionner la chirurgie. C’était déjà le cas de sa plate-forme Rosa Brain.


Publié par Anaïs Marechal le 11 novembre 2019, dans https://www.industrie-techno.com


Bio Express

2002 Création de Medtech.

2006 Zimmer rachète les brevets du robot Brigit pour 3 millions d’euros.

2009 Lancement du robot Rosa.

2013 Introduction de Medtech en Bourse.

2014 Lancement de Rosa Spine. Medtech emploie 50 salariés et réalise 6,5 millions d’euros de CA (+158%).

2016, plus de 2.400 patients ont été opérés du cerveau avec l’aide de son robot Rosa.

Pour en savoir plus :

- Mercredi 13 janvier 2016 à Nogent Cinetech n°20 « Nos collègues les robots »
- La société strasbourgeoise Axilum Robotics à l’assaut du marché américain avec son robot qui traite la dépression
- Clara, le robot autonome qui trace sa route dans le milieu médical troyen
- Pour la première fois, un robot 100% made in France implante une prothèse auditive électronique le 9 juillet 2019
- Première procédure mondiale d’insertion robotisée d’un implant cochléaire chez un patient atteint de surdité sévère bilatérale à Paris le 9 juillet 2019
- Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux en novembre 2019