10 000 patients bénéficieront du parcours de soins connecté LabPad® INR d’AVALUN au travers du projet Di@pason le 12 octobre 2019 Le parcours de soins connecté LabPad® INR accroit ainsi la sécurité du patient en cas de risque hémorragique

, dans le réseau de Linda Haoucine

Publié au Journal Officiel, le projet Di@pason vise 10 000 patients sous traitement anticoagulant qui vont prochainement pouvoir bénéficier d’un parcours de soins connecté LabPad® INR d’AVALUN au travers du projet Di@pason grâce à une prise en charge forfaitaire dans le cadre de l’Article 51 de la LFSS.

Destiné à gagner en efficacité tout en améliorant le confort des patients et des soignants, Di@pason modernisera le parcours de soins biologique de 10 000 patients sous traitement anticoagulant par antivitamines K, grâce au dispositif portable et connecté LabPad® INR qui sera mis en œuvre par les laboratoires de biologie médicale partenaires du projet, en lien étroit avec les IDE et médecins traitants.

Di@pason repose sur 4 piliers :

- La réalisation par un infirmier, en tous lieux appropriés (domicile, cabinet infirmier, EHPAD, laboratoire,…) et à partir d’une simple goutte de sang capillaire recueillie directement au doigt du patient, de mesures biologiques INR validées par un laboratoire de biologie médicale.
- La connexion permanente de l’infirmier et du LabPad® INR avec ce laboratoire au travers de la plateforme partenaire P-A-D de Sil-Lab Innovations.
- Le déclenchement par l’infirmier, en coordination avec le biologiste et le médecin, d’une prise en charge en urgence en cas de risque hémorragique avéré et, lorsqu’un protocole a été établi en lien avec le médecin traitant, l’adaptation « en direct » de la posologie du traitement si nécessaire.
- La prise en charge de l’ensemble des actes biologiques et infirmiers relatifs à la mise en œuvre de ce nouveau parcours de soins au travers d’un forfait de 150€ par trimestre après inclusion, rattaché au patient et géré par le laboratoire.

Concrètement, tout en améliorant la coordination de l’ensemble des professionnels impliqués, Di@pason réduira à 10 à 15 minutes seulement la durée du parcours de soins du patient sous AVK, qui est aujourd’hui de 4 à 12h depuis le prélèvement veineux jusqu’à une éventuelle prise en charge.

Comme l’ont démontré à plus petite échelle trois premières expérimentations de terrain soutenues respectivement par les Agences Régionales de Santé Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est, et AG2R La Mondiale, le parcours de soins connecté LabPad® INR accroit ainsi la sécurité du patient en cas de risque hémorragique grâce à une prise en charge plus rapide et mieux coordonnée. Par ailleurs, la réalisation d’un prélèvement capillaire au bout du doigt, bien moins invasif que l’actuel prélèvement veineux, améliore le confort des patients et des soignants tout en leur procurant de précieux gains de temps.

Le déploiement sera effectué dans les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Centre-Val de Loire, Sud, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. A terme, ce serait 800 000 patients en France qui pourraient bénéficier de ce parcours de soins connecté LabPad® INR.

Di@pason est un projet qui fédère l’ensemble des acteurs permettant la mise en œuvre d’un parcours de soins efficace : les industriels Avalun et SIL-Lab Innovations ; les laboratoires de biologie médicale Dyomédéa-Néolab, Genbio, Inovie, Oriade-Noviale, Laborizon et EspaceBio ; les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) Médecins libéraux et Infirmiers libéraux.

« Nous sommes fiers de voir se concrétiser, grâce au dispositif Article 51 permettant d’expérimenter de manière pragmatique de nouvelles organisations en santé, une démarche que nous avons initiée il y a quatre ans en partenariat avec l’ensemble des professionnels de santé et permettant une biologie médicale de qualité au plus proche des patients. Ce projet est une illustration de l’objectif que nous poursuivons, celui contribuer à l’amélioration concrète de la vie des patients grâce à notre laboratoire de poche LabPad connecté  » Vincent Poher, PDG d’AVALUN et porteur du projet Di@pason.
Contact presse : Vincent Poher | vincent.poher@avalun.com


A propos d’AVALUN

Société française issue du CEA LETI à Grenoble, AVALUN est concepteur et fabricant du laboratoire de poche connecté LabPad® permettant de réaliser de nombreuses mesures sur le même lecteur. A l’image du projet Di@pason pour sa première mesure biologique d’INR, AVALUN ambitionne de révolutionner les parcours de soins des patients chroniques ou en situation d’urgences, en alliant sa technologie LabPad® à une coordination des professionnels de santé par le numérique.
Retrouvez prochainement AVALUN, invitée aux Journées de l’Innovation en Biologie, les 21 et 22 novembre 2019 au Palais des Congrès de Paris.

A propos du laboratoire DYOMEDEA-NEOLAB

Dyomedea-Neolab (www.dyomedea-neolab.fr) est un laboratoire d’analyses médicales regroupant 43 sites sur Lyon et sa région. Convaincu que les évolutions technologiques impacteront les métiers de la biologie médicale, le groupe Dyomedea-Neolab investit dans la transformation digitale et accompagne depuis 2015 la société Avalun. Il a notamment participé au projet expérimental TSN « Corinne » de mise en place du LabPad INR connecté en EHPAD.

A propos du Groupe INOVIE

Le Groupe INOVIE, 1er Groupe Libéral Indépendant de Biologistes Médicaux, est né en 2010 de la volonté des médecins et pharmaciens biologistes indépendants d’unir leur savoir-faire, de mutualiser leurs expertises médico-biologiques et de diversifier leurs services pour accompagner encore mieux les patients dans leur parcours de soins.

Inovie regroupe aujourd’hui 19 laboratoires multi-sites sur 5 grandes régions françaises, et souhaite développer davantage son maillage territorial pour proposer une biologie de proximité auprès du plus grand nombre de patients. Chaque jour, ce sont plus de 47 000 patients qui sont pris en charge dans les 340 sites de proximité des laboratoires du Groupe, accompagnés et conseillés par les 505 biologistes médicaux et 4 400 salariés d’Inovie.

A propos du laboratoire ORIADE NOVIALE

ORIADE NOVIALE est un groupe de laboratoires de biologie médicale présent en Isère, Haute Savoie, Savoie et Hautes-Alpes avec 52 sites dont 9 sites techniques, 3 centres d’AMP et 1 plateforme cytogénétique, Genisis, commune avec le CHU de Grenoble Alpes. Fort de ses 800 collaborateurs, le groupe Oriade Noviale est un acteur majeur de la biologie médicale en région Auvergne Rhône-Alpes et innove constamment pour développer son expertise technique et scientifique au service de la santé.

« Le projet Diapason va permettre de tester un nouveau parcours de soins connecté et ainsi améliorer la prise en charge de nos patients sous AVK, qui reste encore soumise à beaucoup de variables liées au prélèvement du patient et aux délais de réalisation de son INR. Le laboratoire pourra ainsi piloter au plus près du patient la réalisation de sa mesure et l’interprétation du résultat, en collaboration directe avec l ’ IDE et le médecin. A travers ce projet, Oriade Noviale s’inscrit dans la continuité de ses valeurs : innovation, expertise et service pour ses patients et ses partenaires médicaux. » - Dr Nicolas Roquigny, biologiste médical en charge du projet Article 51 pour les laboratoires Oriade Noviale.
Contact : nicolas.roquigny@oriade.fr

A propos de SIL LAB Innovations

SIL-LAB Innovations édite la plateforme Anywhere Lab (P-A-D en Français) permettant aux laboratoires de biologie médicale de devenir mobiles grâce à l’application mobile IDELab (nom Français).
L’application P-A-D est déployée, à ce jour, par plus de 50 groupes de laboratoires de biologie médicale et utilisée quotidiennement par plus de 3000 infirmières libérales. Elle a permis de prendre en charge plus d’1 million de patients en mars 2019.
Contact : Serge Payeur – serge.payeur@sil-lab-innovations.com

A propos des URPS Infirmiers Libéraux

Les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) infirmiers libéraux sont les Associations représentatives des Infirmiers Libéraux contribuant à l’organisation et à l’évolution de l’offre de santé au niveau des Régions, et notamment à la préparation du projet régional de santé et à sa mise en œuvre.

« Promouvoir la prévention et le soin dans nos régions, améliorer la coopération et la coordination pour renforcer les relations entre professionnels de santé, développer des projets technologiques et/ou d’innovation organisationnelle, renforcer nos liens auprès de nos patients à domicile, se retrouvent dans le projet d’ART 51 Di@pason construit avec AVALUN et l’ensemble des partenaires participants au parcours de soins des patients nécessitant des INR.  » Lucien Baraza, président URPS AuvergneRhône-Alpes (https://urps-inf-aura.fr/)

A propos des URPS Médecins

Les URPS médecins sont les représentations de la médecine libérale dans toutes ses spécialités pour les régions.

Dans le cadre de Territoires de soin numériques (TSN), l’URPS Auvergne-Rhône-Alpes a porté 3 projets et soutenu ceux du cluster i-Care (http://i-carecluster.org/), dont le projet « CORINNE » de la société AVALUN, précurseur TSN de DI@PASON. Ce projet innovant permet de raccourcir de façon significative le délai d’obtention du taux d’INR des patients décongelés par AVK tout en favorisant la coopération inter professionnelle au travers d’échanges sécurisés.

Faciliter la communication asynchrone était d’ailleurs l’objet d’un des 3 projets de l’URPS médecins : le Réseau Social des Professionnels de Santé (RSPS) porté par les Dr Pascal DUREAU et Marcel GARRIGOUGRANDCHAMP qui représente ici l’URPS médecins.

Publié dans le Communiqué de presse de medicalps Grenoble, le 12 octobre 2019 dans http://www.medicalps.eu/


Pour en savoir plus :

- Le programme « E-Meuse santé » en 2014.
- Le projet E-Meuse santé est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- 10 000 patients bénéficieront du parcours de soins connecté LabPad® INR d’AVALUN au travers du projet Di@pason le 12 octobre 2019